Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Maxwell, George

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
jeandive
Le Maître des Forges
avatar

Nombre de messages : 790
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Lun 23 Sep - 16:54

tj aussi passionnant !
re-petite pub pour la revue cheribibi , tres sympa ( apres , selon les no , plus ou moins pointuesur le reggae , punk et autres undergrounding) : ce no 5 contient aussi donc entre autre  une critique de " la souris du balajo "  ,  les nanas destroy au ciné ( " supernichons contre la maffia " ça c'est du titre !) , une interview de wanda jackson etc . Pour 5€ faut pas se priver  ( et le no 8 sur la sf est excellent , avec notement  port folio de F.R.Paul )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blablasf.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4950
Age : 49
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Vicky Vamp   Jeu 3 Oct - 22:06

Tonton Pierre, aurais-tu sous le coude le roman de la série Vicky Vamp intitulé De Profundis (IP n°34)? C'est le seul pour lequel il me manque des informations afin de retrouver le "Double-Shot" dont il est tiré.
Egalement: quel est le titre du 9e volume de la série, qui a été annoncé mais n'est pas paru?
Merci par avance flower 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 73
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Jeu 3 Oct - 23:38

Ah ! Tu n'as pas pitié de moi, qui vient de passer toute la matinée à la BNF sur Roger Seban et l'après-midi à la Bilipo sur la collection espionnage de la Corne d'Or.
Enfin... voici les scans recto-verso du titre demandé.
Je connais bien-sûr à quoi il correspond, mais je ne donnerai pas la réponse au premier monsieur venu...


Concernant le 9ème titre, il était prévu s'appeler "Pour la peau" - signé Jack Bradley, comme n°50 de la série,  mais n'est jamais paru semble-t-il. On peut assurer que ce titre aurait bien été un Vicky Vamp, car on avait réservé à Jacques Bourdais le psudo de Jack Bradlay uniquement pour cette série.

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4950
Age : 49
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Ven 4 Oct - 15:03

Merci, Tonton, pour ces heures sup'... qui ne te seront pas payées, tu t'en doutes bien!
Il s'agit maintenant d'être à la hauteur: je vais me creuser les méninges pour découvrir la source de ce roman. A suivre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4950
Age : 49
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Ven 4 Oct - 15:06

Ce serait-y pas le n°6 de la série La Môme Double Shot: Au premier de ses messieurs!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 73
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Sam 5 Oct - 11:08

Absolutly !
Cest bien pourquoi je ne voulais pas donner la réponse au "premier de ces messieurs" venus...

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4950
Age : 49
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Sam 5 Oct - 16:48

Ah, je n'avais pas saisi la subtilité pale et du coup, je t'avais trouvé un peu pédant! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 73
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: georges max - les yeux rouges   Ven 8 Juil - 20:10

Les Yeux rouges, par Georges MAX

Du temps où je travaillais sur George Maxwell (en 2009), j’avais été averti par Frank Evrard que Esposito avait pris deux pseudonymes enregistrés à la SACEM pour l’écriture de chansons ; dont celui de Georges Max.
Georges Max ! l’évidence même quand on saisit la ressemblance avec sa signature de romancier, George Maxwell !... J’avais évidemment contacté la SACEM au sujet de ces pseudos, mais la réponse avait été sans appel : la SACEM ne donne aucune information sur les auteurs et interprètes inscrits sous pseudonyme…
OK… j’en étais donc resté là … jusqu’à ces derniers jours où, feuilletant dans les archives du journal humoristique Marius à la recherche d’informations sur François Richard, qui fut un collaborateur assidu de ce journal au début des années 1950, je tombai sur une nouvelle signée… Georges MAX. Quel réveil !… et quelle trouvaille !…

Et si cette nouvelle avait été écrite par notre Georges Espositio ? Plausible… voire probable…
Plausible, quand on sait que François Richard, qui était son agent littéraire, valorisait alors dans ce type de journal (Le Hérisson, Marius) les auteurs des maisons d’éditions avec lesquelles il travaillait, en leur faisant publier leurs contes et nouvelles. Plausible encore car la date de publication de la nouvelle – 6 septembre 1952 – correspond au moment où Georges Esposito écrivait ses “Môme Double Shot”. Probable enfin, quand on repère dans le texte de la nouvelle l’utilisation régulière et assez systématique des « points-virgules », utilisation que l’on retrouve dans les premiers romans signés George Maxwell.

Faisons alors comme si… et dédions la nouvelle signée Georges MaxLes Yeux rouges” à notre romancier « déjanté » Georges Esposito.



Ci-dessus, Les Yeux rouges, nouvelle de Georges Max insérée dans le numéro “spécial” 373 du journal humoristique Marius du 6 septembre 1952.
Le texte complet au format pdf. peut m’être demandé via la messagerie privée du forum.

TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Lun 1 Aoû - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 73
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Max Dickson - Salade Maison   Lun 1 Aoû - 10:20

Ayant appris que le roman Salade Maison, signé Max Dickson (Max Dickson en page de titre et Max Dixon en couverture) était rangé dans la bibliothèque des romans de François Richard, j’ai passé quelques heures pour le lire et pour le situer dans le contexte bibliographique de “l’auteur”.



Le titre a été publié vers mai 1953, et serait le seul titre attribué à François Richard dans cette collection – la Collection Black Out des éditions de La Flamme d’Or.

Si le style est conforme à l’annonce de la quatrième de couverture – «action brutale et violente, enchaînements précipités des faits, style sobre et direct», il n’a pourtant rien à voir avec le style qu’affichait François Richard dans les romans policiers qu’il publiait sous son propre nom et à la même époque. Je pense notamment au roman Le Crime du Chemin Vert, publié en feuilleton dans Le Hérisson en 1951 (et publié en volume chez Jacquier en 1960 sous la signature de Paul Franck), ou encore à L’Inconnu au Téléphone, publié également en 1951 en feuilleton, toujours dans Le Hérisson. Deux romans où «tout le monde il est gentil même quand c’est les méchants»{1}.

Quant au héros (qui est une héroïne), Topsy – alias l’agent secret T83 du FBI, c’est une rouquine qui se complaît dans les situations à risques et qui n’a pas peur de coucher pour faire avancer le schmilblick. Une vraie Hopy Travers, qu’on surnommait La Môme Double Shot !

On est alors en droit de se poser la question : l’auteur des aventures de la miss Topsy et celui des aventures de la môme Hopy ne seraient-ils pas une seule et même personne… et en l’occurrence Georges Esposito, alias George Maxwell ? Fort probable. Mais quel aurait été pour ce roman l’apport de François Richard, qui était à l’époque le mentor de Georges Esposito ? (Rappelons que les “Môme Double Shot” de George Maxwell étaient censés être adaptés de l’américain par un certain RICHARD ESPOSITO – une signature formée à l’instar de celle créée par François Richard pour un autre de ses poulains : Henri Bessière {2}).

Richard intervint-il dans le scénario ? Fit-il quelques coupures ou corrections pour rendre le roman un peu moins déjanté que les “Môme Double Shot” qui paraissaient à la même époque ? 0n note que dans la production régulière des “Môme Double Shot” (un volume par mois), il y a un trou de un mois sans parution début 1953 (février ou mars). Le roman « manquant » serait-il ce Salade Maison revu et corrigé par François Richard ?

Why not ?!

{1}La remarque vaut aussi pour les romans d’espionnage qu’il fit publier sous forme de romans en images dans Le Hérisson au début des années 1950, et qui parurent en volume dans la seconde partie des années 1950 sous la signature de Paul Franck (Jeu de mort et Compte à régler).
{2} Il s’agit du pseudo. F. RICHARD-BESSIERE, avec un tiret entre RICHARD et BESSIERE.

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
robo32ex
Ellery Queen
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 11/10/2008

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Lun 30 Avr - 13:00

Deux pseudonymes à rajouter au compte du gars Esposito :

Paul Martin et Red Keller, tous deux en collection Le Caribou des Presses André Martel.

J'en parle ici : http://muller-fokker.fr/blog/2018/04/30/la-soupe-aux-schultz/

Il s'agit du recyclage de ses anciens romans d'espionnage signés George Maxwell.
Ainsi, Laboratoire de mort lente devient Appels inconnus (Paul Martin, Le Caribou # 16, 1959) et Ça barde à Frisco, Mission tragique (Red Keller, Le Caribou # 7, 1958)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muller-fokker.blogspot.com/
pfinge
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4714
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Lun 30 Avr - 13:41

Merci de ces démasquages.

Le "Appels inconnus" était sous le nom de Red Keller dans mes listes ! Sûrement d'après une liste publiée au dos d'un des ouvrages, mais ceci confirme que les "erreurs" doivent être prises en considération...

Tu signales le Ernie Lane Ca barde à frisco , comme réédition (?) de Espions à Frisco
J'ai un autre Ernie Lane :
L'ange du diable Le Roman de choc (Bellevue) 8 Bellevue 1974

A quel autre ouvrage de Esposito, peut-il correspondre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robo32ex
Ellery Queen
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 11/10/2008

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Lun 30 Avr - 14:16

Ça barde à Frisco avait déjà été, je crois, signalé par Pierre Cabriot dans sa bibliographie d'Esposito.
C'est bien une réédition puisque, excepté le titre et le pseudo, il ne diffère en rien de l'original de 1952. Même le résumé en quatrième de couv' est à l'identique...

Pour L'ange du Diable... je viens de m’apercevoir que je l'avais au fin fond d'une étagère, avec tout un vrac de publication Guerber des années 70...
je suis en train de le feuilleter et ce n'est pas du Maxwell mais la réédition d'un Diego Michigan / Peter Viane / Liane Mery. Probablement "Ça va être ta fête" paru à l'origine au Trotteur en 53...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muller-fokker.blogspot.com/
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 7075
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Maxwell, George   Lun 14 Mai - 19:21

ce serait étonnant aussi que l'autre Red Keller "Radar inconnu", paru également au Caribou, ne soit pas un recyclage

voici le résumé que l'on trouve en 4e de couv'

Être le grand Chef d’un grand service d’une grande puissance.
Voilà une grande ambition. Pourtant cela n’est pas tellement difficile d’y arriver.
Mais voilà, il faut savoir protéger les secrets qu’on peut détenir et s’il y a des fuites, alors ça devient l’affaire de SID, l’agent spécial.
Pourtant tout se passe dans la même ville, c’est si petit qu’on n’y comprend rien sauf bien entendu si SID arrive à trouver le secret du Radar inconnu.


bonnes recherches  Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maxwell, George   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maxwell, George
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Maxwell, George
» Elizabeth George - The Inspector Lynley Mysteries et autres romans
» George Bernard Shaw (1856-1950)
» George Sand et Musset (film, romans, théâtre et lettres)
» [Coetzee, John Maxwell] Michael K, sa vie, son temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Biographies & bibliographies :: Pseudonymes-
Sauter vers: