Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Publications OXYMORON Éditions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 15 Mai - 22:06

..


Dernière édition par chachakk le Ven 20 Mai - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 15 Mai - 22:12

Enfin, les tant attendus épisodes 5 et 6 des aventures de Toto Fouinard sont désormais disponibles chez OXYMORON Éditions soit en numérique (ePub/Pdf/Mobi) pour 0.99 euro le titre soit en recueil papier pour 10 euros seulement :



SIX CENT MILLE FRANCS DE DIAMANTS !
« Où Toto Fouinard risque sa peau et découvre un secret sur le toit d’un automobile. »
Mme Danet-Fouqueville, septuagénaire veuve d’un riche industriel, a été la victime d’un larcin dans son hôtel particulier lors d’une fête organisée en l’honneur de la princesse Estrella. Quand le chef de la Sûreté, M. Charlet, sollicite Toto Fouinard à exercer ses talents d’investigateur pour résoudre l’enquête, ce dernier refuse catégoriquement, prétextant qu’un vol de bijoux, même d’une valeur de 600 000 francs, pour une femme aussi fortunée, ne doit pas être un grand déchirement. Mais, quand une lettre anonyme le sommant de ne pas se mêler de cette histoire lui parvient, le simple fait que le détective soupçonne qu’elle lui ait été envoyée par son grand ennemi Piédebœuf l’incite à accepter l’invitation de la douairière. Cette dernière saura convaincre Toto Fouinard de l’aider à retrouver, non pas ses joyaux, mais le portrait d’un être aimé disparu de longue date, auquel elle tient plus que sa vie, et qui lui a été dérobé en même temps que les parures et diamants…




LES EXPLOITS DE PIÉDEBŒUF
« Où Toto Fouinard éclaircit le Mystère de la rue du Pont-Neuf et transforme un assassiné en assassin. »
Théophile Piédebœuf, sommé de quitter la préfecture à la suite de démêlés avec Toto Fouinard, s’est replié dans un appartement miteux d’une maison de la rue du Pont-Neuf où il a installé son agence de détective qui vivote tant bien que mal. Quand un crime est commis à l’étage inférieur, il est convié par le concierge à venir faire les premières constatations. Piédebœuf, d’abord réticent, voit vite là une manière de rentrer dans les bonnes grâces de ses anciens supérieurs et, peut-être, récupérer son poste tout en jouant un sale tour à Toto Fouinard. Mais Toto Fouinard ne semble pas se soucier de cette histoire ni s’émouvoir du retour en grâce de son ennemi, préférant se préoccuper des malheurs d’un pauvre homme ayant échappé de justesse à la mort lors d’une agression en pleine rue. Pourtant, les deux affaires vont finir par se rejoindre et confronter, à nouveau, les deux antagonistes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 15 Mai - 22:22

Enfin, OXYMORON Éditions est très heureuse de pouvoir proposer aux lecteurs une réédition des enquêtes d'Odilon Quentin de Charles Richebourg. Au programme, 47 enquêtes qui étaient un peu beaucoup noyées aux seins des collections Ferenczi et qui seront, là, regroupées, dans l'ordre pour le plus grand plaisir des amateurs de très courts romans policiers (environ 9 000 mots par titre).

Pour l'instant, sont proposés les trois premières enquêtes (les 6 suivantes arriveront très vite) dont la première sera disponible gratuitement pour permettre à tout le monde de découvrir cette série qui vaut d'être découverte ou redécouverte. Puis, tous les autres titres seront à 0.99 euro chaque :



1 - LA MEURTRIÈRE INNOCENTE

Monsieur Séraphin PERVENCHE est un « gentil monsieur » pour les enfants à qui il distribue quelques pièces de monnaie, pour sa concierge dont il semble se soucier, pour les voisins avec qui il est toujours prévenant… mais Séraphin PERVENCHE n’est « gentil » qu’en apparence, parce que sa gentillesse feinte est son meilleur atout pour attirer la confiance des pigeons désespérés à qui il prête de l’argent en s’assurant pouvoir les plumer à tous les coups.
Aussi, quand il est retrouvé mort, dans son lit, asphyxié au gaz, les prétendants au titre de « coupable » sont nombreux.
L’inspecteur ODILON QUENTIN va se charger de trouver l’assassin de ce fieffé gredin qu’il voulait mettre sous les barreaux depuis fort longtemps. Pour cela, le policier va user de sa meilleure arme, son aspect mollasson et son air benêt qui font que personne ne se méfie de lui…




2 - MESSIEURS… LA COUR !

L’inspecteur principal ODILON QUENTIN n’est pas dans sa meilleure forme physique, mentale et professionnelle. Ses capacités sont amoindries par un gros rhume et il est confronté à un dossier épineux, l’assassinat insolite d’un ancien brigadier de tribunal à coup d’épingle à chapeau.
Si la sœur du défunt – animée par son goût de l’argent et par sa haine fraternelle –, semble être la suspecte idéale, un autre crime étrange va mettre le policier sur une autre piste qui n’aboutira à rien… quoique…




3 - LE MONSIEUR QUI AIMAIT TROP SA FEMME

ODILON QUENTIN fête sa toute nouvelle promotion au titre de « commissaire aux délégations judiciaires » à la table d’un bistrot avec ses bras droits quand il aperçoit, dans la rue, un petit homme sec aborder une grosse blonde outrageusement fardée, à la poitrine lourde et à l’arrière-train de jument poulinière.
Le contraste entre la prostituée et son client fait sourire l’inspecteur Chenu et le brigadier Dubosc, mais pas le commissaire ODILON QUENTIN qui, dans les traits du micheton, reconnaît l’homme sur lequel il a enquêté récemment, à la suite du décès de la femme de celui-ci. Si le veuf avait l’air éploré, le simple fait d’avoir contracté une assurance-vie très élevée sur la tête de sa femme, quelques mois auparavant, jetait la suspicion sur lui.
Le Commissaire ODILON QUENTIN décide de rouvrir l’enquête, maintenant qu’il est persuadé que le monsieur n’aimait peut-être pas tant sa femme que ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 19 Mai - 14:15

Trois nouveaux épisodes des enquêtes d'Odilon QUENTIN sont désormais disponibles en numérique pour 0.99 le titre :



L’INDISCUTABLE ALIBI

Le commissaire ODILON QUENTIN est chargé, par son supérieur, du dossier concernant le casse d’une grande entreprise.
Sur les lieux du forfait, le policier inspecte le coffre-fort qui a été forcé et le mode opératoire du braqueur ne semble faire, pour lui, aucun doute sur l’identité du voleur.
L’enquête serait sur une bonne voie, s’il n’existait pas un petit problème... le perceur de coffre-fort qu’ODILON QUENTIN suspecte purge une peine de prison.




DIAMS ET PERLOUZES

Samuel Lipchitz, un prospère joaillier, est victime d’une ingénieuse arnaque organisée par un pseudo-comte qui est parvenu à lui extorquer quatorze millions avec la participation involontaire de la femme adorée du commerçant.
Le Commissaire ODILON QUENTIN est chargé de l’affaire par son supérieur. Malgré ses préjugés sur les gens bien nantis, le policier se surprend à apprécier le bijoutier.
Pour autant, il ne néglige aucune piste et, après enquête, est persuadé que l’orfèvre n’a mis en place aucune fraude et qu’il a bien été escroqué. Mais, par qui ?




RÈGLEMENT DE COMPTES À MONTMARTRE

Pierrot les mains blanches, le chef du gang des « Marseillais », s’est fait refroidir, à coups de pruneaux en plomb, dans un troquet de Montmartre. Le Commissaire ODILON QUENTIN est appelé sur les lieux pour recueillir les derniers mots du truand. À défaut de révélations, c’est une liasse de faux billets de 1 000 francs qu’il découvre cachée dans la banquette qu’occupait le mafieux lorsqu’il s’est fait trouer la peau.
Le soir même, Giuseppe Barecchi, le chef du gang rival des « Italos », se fait percer la paillasse, au surin, dans la rue. La vengeance des « Marseillais » n’a pas tardé.
ODILON QUENTIN et ses hommes se retrouvent alors à devoir résoudre trois affaires : le meurtre du chef des « Marseillais », celui du chef des « Italos » ainsi qu’un trafic de fausse monnaie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 29 Mai - 18:08

Encore du nouveau dans le catalogue d'OXYMORON Éditions.

Tout d'abord, comme je ne fais rien comme tout le monde, des livres disparaissent du catalogue, ceux concernant Georges Simenon.

Pourquoi ? Bah parce que j'aurais dû ne pas me contenter de ce que disent le site du gouvernement et de la BNF quant aux droits sur les œuvres collectives (magazines et journaux) et pousser plus loin ma recherche (mais comme je n'ai pas les moyens d'avoir un service juridique...).

Bon, pour ceux que ça intéresse, le contenu d'un magazine ou d'un journal tombe bien dans le domaine public au bout de 70 ans révolus à partir de la date de parution, mais, la subtilité, c'est que c'est l'intégralité du journal et du magazine, si on en extrait un texte ou une illustration, celui-ci ne peut-être exploité que 70 ans révolus après la mort de son auteur. Cela peut paraître évident, voire même logique, mais l'enthousiasme de pouvoir travailler des textes de certains auteurs m'a probablement quelque peu aveuglé.
Du coup, pour Georges Simenon, dont je reprenais des textes courts issus du magazine « Détectives », si j'ai été un peu aveuglé par ma passion, ce n'est pas le cas de l'avocat de l'éditeur qui gère le catalogue de l'auteur qui m'a donc confirmé ce petit détail qu'avait omis mes deux sources. Sur ce point, je veux bien croire le juriste, d'autant que je n'ai ni le désir, ni les moyens de le contredire.

Du coup, hop, aux oubliettes les textes de Georges Simenon.

Donc, l'adage : « qui peut le plus peut le moins » n'est pas vérifié dans le monde des droits d'auteurs puisque vous pouvez rééditer l'intégralité d'un magazine comme « Détectives », mais pas forcément un texte qui en est extrait.

Par conséquent, comme le problème se pose également avec deux nouvelles de Henri Musnik dans ma collection « KatreCar », j'ai également retiré les titres de cette collection le temps de les remanier avec des textes d'auteurs entrés dans le domaine public.

Bon, une petite déconvenue qui a entaché mon enthousiasme pendant quelques heures (bon, quelques jours, plutôt), mais ce n'est pas très grave, il y a encore tant de bons auteurs et de bons textes à travailler que je me remets de suite en selle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 29 Mai - 18:13

Sortie de la 7ème enquête d'Odilon Quentin de Charles Richebourg au format numérique (ePub/Mobi) pour la modique somme de 0.99 euro :




Assassinat d'un gentilhomme :
Un clochard est assassiné d’une balle dans la tête, au sortir d’un troquet qu’il fréquentait assidûment.
Le Commissaire Odilon QUENTIN, chargé de l’enquête, remarque des contradictions entre le statut de « gueux » du mort et certains indices corporels qui semblent démontrer que l’homme n’était pas si pauvre qu’il le laissait paraître.
Persuadé que la victime menait une double vie, Odilon QUENTIN va rapidement se rendre compte qu’il était loin de la vérité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea
Fantômette
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 35
Localisation : asti,piemonte(italie)
Date d'inscription : 17/11/2011

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 29 Mai - 19:03

chachakk a écrit:
Encore du nouveau dans le catalogue d'OXYMORON Éditions.

Tout d'abord, comme je ne fais rien comme tout le monde, des livres disparaissent du catalogue, ceux concernant Georges Simenon.

Pourquoi ? Bah parce que j'aurais dû ne pas me contenter de ce que disent le site du gouvernement et de la BNF quant aux droits sur les œuvres collectives (magazines et journaux) et pousser plus loin ma recherche (mais comme je n'ai pas les moyens d'avoir un service juridique...).

Bon, pour ceux que ça intéresse, le contenu d'un magazine ou d'un journal tombe bien dans le domaine public au bout de 70 ans révolus à partir de la date de parution, mais, la subtilité, c'est que c'est l'intégralité du journal et du magazine, si on en extrait un texte ou une illustration, celui-ci ne peut-être exploité que 70 ans révolus après la mort de son auteur. Cela peut paraître évident, voire même logique, mais l'enthousiasme de pouvoir travailler des textes de certains auteurs m'a probablement quelque peu aveuglé.
Du coup, pour Georges Simenon, dont je reprenais des textes courts issus du magazine « Détectives », si j'ai été un peu aveuglé par ma passion, ce n'est pas le cas de l'avocat de l'éditeur qui gère le catalogue de l'auteur qui m'a donc confirmé ce petit détail qu'avait omis mes deux sources. Sur ce point, je veux bien croire le juriste, d'autant que je n'ai ni le désir, ni les moyens de le contredire.

Du coup, hop, aux oubliettes les textes de Georges Simenon.

Donc, l'adage : « qui peut le plus peut le moins » n'est pas vérifié dans le monde des droits d'auteurs puisque vous pouvez rééditer l'intégralité d'un magazine comme « Détectives », mais pas forcément un texte qui en est extrait.

Par conséquent, comme le problème se pose également avec deux nouvelles de Henri Musnik dans ma collection « KatreCar », j'ai également retiré les titres de cette collection le temps de les remanier avec des textes d'auteurs entrés dans le domaine public.

Bon, une petite déconvenue qui a entaché mon enthousiasme pendant quelques heures (bon, quelques jours, plutôt), mais ce n'est pas très grave, il y a encore tant de bons auteurs et de bons textes à travailler que je me remets de suite en selle.
dommage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simenon-simenon.com
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 29 Mai - 20:01

Disons que j'aime bien expérimenter et le monde du livre numérique est un beau terrain de jeu. Du coup, je voulais voir si un nom réputé comme celui de Georges Simenon attirerait plus les lecteurs que d'autres textes d'auteurs moins renommés. Bon, à défaut de lecteurs, ils ont attiré des avocats, c'est une expérience comme une autre.

On peut en tirer deux conclusions : les ayants-droits de Simenon peuvent être rassurés, les œuvres de l'auteur sont bien protégées.
Ne jamais se contenter des informations même provenant de sources qui semblent fiables et toujours chercher à creuser plus pour en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Lun 30 Mai - 17:19

Sortie de la 8ème enquête d'Odilon Quentin de Charles Richebourg au format numérique (ePub/Mobi) pour seulement 0.99 euro :



L'Agence Thadéo :

Le corps nu d’une toute jeune femme étranglée par une corde de violon est retrouvé dans le Bois de Boulogne par un promeneur.
Le commissaire Odilon QUENTIN, chargé de l’affaire, apprend rapidement que la victime était une servante d’origine bretonne, récemment arrivée à la Capitale. Cette dernière, passionnée par le chant, cherchait apparemment à faire carrière.
Chant et musique semblent alors au policier aussi indissociables que meurtre et corde de violon… une piste qui mène indéniablement vers un impresario…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Toto Fouinard 11ème et 12ème épisode   Lun 12 Déc - 23:39

Sortie tardive, mais mieux vaut tard que jamais, des deux derniers épisodes des attachantes aventures de Toto Fouinard en numérique pour la modique somme de 0.99 euro chaque :

Toto Fouinard - L'étrange affaire du Père-Lachaise :


« Où Toto Fouinard et le reporter Samuel Fix vont en exploration dans le pays des morts.»


Pied-Jaune, un brigand repenti, vient demander de l’aide à Toto Fouinard. Alors qu’il longeait le cimetière, une belle femme étrangère a atterri dans ses bras, comme tombée du ciel. Par gratitude, elle lui a offert une magnifique bague couronnée d’un diamant bleu, avant de s’enfuir. Toto Fouinard se souvient d’un entrefilet du journal relatant les déclarations du gardien du cimetière du Père-Lachaise jurant avoir surpris, la nuit, une femme en blanc poursuivie par des gaillards ne parlant pas le français. Quand Samuel Fix, un reporter ayant besoin d’un bon article, vient lui proposer d’enquêter sur « L’Étrange Affaire du Père-Lachaise », Toto Fouinard voit, là, une opportunité de faire d’une pierre trois coups : résoudre l’affaire, offrir un bon article à Samuel Fix et sortir le brave Pied-Jaune d’une mauvaise situation.



Toto Fouinard - Le secret de la somnambule :

« Où Toto Fouinard fait travailler sa cervelle et laisse les autres travailler des pieds et des poings. »
M. Suberbie est retrouvé mort, dans sa chambre, étranglé par une cordelette. Les soupçons se portent rapidement sur un serrurier qui lui réclamait de l’argent et l’avait menacé physiquement. Les certitudes de la police sont d’autant plus fortes que l’ouvrier résiste violemment à son arrestation. Mais, comme le chef de la Sûreté se méfie d’une nouvelle erreur judiciaire, il fait appel à Toto Fouinard pour confirmer ou infirmer ses doutes. Le détective accepte la mission, soutenu par son ami Michel qui, pour bien connaître le serrurier, ne le croit pas coupable.




Voilà, un véritable crève-cœur que la fin de cette série tant le personnage de Toto Fouinard a été, pour moi, comme une révélation, tant sur la direction que je voulais donner à ma maison d'édition qu'un véritable déclencheur d'une collectionnite aiguë de fascicules en tout genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4798
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 15 Déc - 9:41

chachakk a écrit:
Voilà, un véritable crève-cœur que la fin de cette série tant le personnage de Toto Fouinard a été, pour moi, comme une révélation, tant sur la direction que je voulais donner à ma maison d'édition qu'un véritable déclencheur d'une collectionnite aiguë de fascicules en tout genre.

Triste d'une part, mais de l'autre, la satisfaction de voir une édition intégrale menée à terme, ce qui n'est pas toujours le cas dans le domaine des oeuvres complètes!
Et si tu es trop triste, tu peux te lancer dans l'écriture des "Nouvelles aventures de Toto Fouinard", je suis certain que tu auras des lecteurs! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 15 Déc - 14:29

Maciste a écrit:

Triste d'une part, mais de l'autre, la satisfaction de voir une édition intégrale menée à terme, ce qui n'est pas toujours le cas dans le domaine des oeuvres complètes!
Et si tu es trop triste, tu peux te lancer dans l'écriture des "Nouvelles aventures de Toto Fouinard", je suis certain que tu auras des lecteurs! Wink

Alors, tu ne crois pas si bien dire puisque l'idée m'avait traversée l'esprit. Mais, par respect de l'oeuvre originale, d'une part, et parce que je ne me sentais pas d'être confiné dans le carcan d'une autre époque et d'un autre style que le mien, j'ai envisagé, il y a plus de deux ans, de créer un personnage proche dans l'esprit, mais en plus contemporain, et de le faire Catalan, là où Toto est parisien.
J'ai développé le personnage dans ma tête, commencé à écrire une enquête, prévu une contrainte de lieu (un peu comme les arrondissements de paris dans les œuvres de Léo Malet mettant en scène Nestor Burma), mais j'ai dû mettre le projet de côté pour terminer plusieurs romans que j'avais en cours.
J'ai terminer deux romans, il m'en reste encore un à finir, après, à moins d'avoir un autre projet plus pressant, je pourrais me plonger dans l'écriture de ces aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Commissaire Rosic   Jeu 15 Déc - 14:39

Une toute nouvelle collection au catalogue d'OXYMORON Éditions : « Commissaire Rosic ».
Après une tentative d'établissement d'une liste la plus exhaustive possible, j'ai finalisé la réédition des premiers titres de la collection.

Pour information, j'ai tenu compte de l'avis des membres de ce forum, notamment, celui de Maciste, en incorporant dans l'édition un avant-propos afin de situer la collection, et de fournir les dates, les titres, les pseudonymes de l'auteur pour chaque édition d'un titre (du moins en fonction des informations que j'avais en ma possession).

En plus, le titre « Le poignard de cristal » est enfin proposé avec sa véritable illustration de couverture (on avait établi sur le forum que la couverture du titre dans la collection « Mon Roman Policier » avait été intervertie avec celle d'un autre titre.

- Le premier crime de Rosic (très courte nouvelle, gratuite en numérique, afin de présenter et lancer la collection).
- Le poignard de cristal (1.49 euro en numérique)
- L'héritage sanglant (0.99 euro en numérique)
- Le crime du mort (0.99 euro en numérique)
- L'homme volatilisé (0.99 euro en numérique)




Pour chaque titre il est précisé à partir de quelle édition le texte a été travaillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4798
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 15 Déc - 20:23

chachakk a écrit:
Maciste a écrit:

Triste d'une part, mais de l'autre, la satisfaction de voir une édition intégrale menée à terme, ce qui n'est pas toujours le cas dans le domaine des oeuvres complètes!
Et si tu es trop triste, tu peux te lancer dans l'écriture des "Nouvelles aventures de Toto Fouinard", je suis certain que tu auras des lecteurs! Wink

Alors, tu ne crois pas si bien dire puisque l'idée m'avait traversée l'esprit. Mais, par respect de l'oeuvre originale, d'une part, et parce que je ne me sentais pas d'être confiné dans le carcan d'une autre époque et d'un autre style que le mien, j'ai envisagé, il y a plus de deux ans, de créer un personnage proche dans l'esprit, mais en plus contemporain, et de le faire Catalan, là où Toto est parisien.
J'ai développé le personnage dans ma tête, commencé à écrire une enquête, prévu une contrainte de lieu (un peu comme les arrondissements de paris dans les œuvres de Léo Malet mettant en scène Nestor Burma), mais j'ai dû mettre le projet de côté pour terminer plusieurs romans que j'avais en cours.
J'ai terminer deux romans, il m'en reste encore un à finir, après, à moins d'avoir un autre projet plus pressant, je pourrais me plonger dans l'écriture de ces aventures.

Il y a une façon très simple en littérature populaire de respecter l'oeuvre originale tout en lui donnant une suite: donner au héros un héritier qui marche sur ses pas. Ainsi, dans ton cas, ce sera le petit-fils de Toto Fouinard, installé en pays catalan à l'heure actuelle. Et le tour est joué!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4798
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 15 Déc - 20:24

chachakk a écrit:
Une toute nouvelle collection au catalogue d'OXYMORON Éditions : « Commissaire Rosic ».
Après une tentative d'établissement d'une liste la plus exhaustive possible, j'ai finalisé la réédition des premiers titres de la collection.

Pour information, j'ai tenu compte de l'avis des membres de ce forum, notamment, celui de Maciste, en incorporant dans l'édition un avant-propos afin de situer la collection, et de fournir les dates, les titres, les pseudonymes de l'auteur pour chaque édition d'un titre (du moins en fonction des informations que j'avais en ma possession).


ça fait toujours plaisir d'être écouté! Bien qu'étant placé sous le patronage de saint Jérôme, je n'aurai pas prêché dans le désert!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 15 Déc - 20:57

Maciste a écrit:

ça fait toujours plaisir d'être écouté! Bien qu'étant placé sous le patronage de saint Jérôme, je n'aurai pas prêché dans le désert!

Alors, j'ai bien fait de préciser que la liste était la plus exhaustive possible mais pas forcément complète car, à peine le temps de poster le précédent message que dans ma boîte à lettre m'attendait un autre titre de Rodolphe Bringer qui, je pensais, ne concernait pas Rosic. hé bin, raté, Rosic est dedans, donc je n'ai plus qu'à modifier mes fichiers numériques en prenant en compte l'information. Heureusement, c'est plus facile sur les livres numériques que sur les livres papiers. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Serge Vorgan de Gustave Gailhard   Jeu 15 Déc - 21:33

Après avoir débuté la collection un peu à l'emporte-pièce (péché de jeunesse), en rééditant en premier, les derniers titres, la collection repart sur de bonnes bases en proposant les trois premiers titres dans l'ordre de publication de la première édition.

Là encore, j'ai pris en considération les critiques des membres du Forum et inséré dans chaque livre un encart pour situer la collection et proposer une liste des titres, des pseudonymes et des dates de rééditions pour chaque enquête.

Le tout sort en numérique à 0.99 euro le titre, sauf « La police est en alerte » qui est à 1.49 euros (car le texte est trois fois plus long que celui des autres titres).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Odilon Quentin de Charles Richebourg   Jeu 15 Déc - 21:38

Le collection « Odilon Quentin » s'agrandie avec 7 nouveaux titres en numérique à 0.99 euro le titre :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Collection « 221 »   Ven 16 Déc - 17:54

Nouvelle collection dans le catalogue de OXYMORON Éditions : Le Collection « 221 » qui regroupe certains textes parmi les premiers pastiches et avatars écrits en langue française.
Deux premiers titres et un troisième à venir prochainement (en numérique à 0.99 le titre) :
- Mademoiselle Sherlock de Paul Zahori
- Le rival de Sherlock Holmes d'Hector Fleischmann
- Sherlock Holmes arrive trop tard de Maurice Leblanc



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Série Rousse   Sam 17 Déc - 17:16

Dernier titre de l'année au catalogue numérique d'OXYMORON Éditions :
Dans la collection « Série Rousse »:

- Disparue de Jules de Gastyne (0.99 euro)



DISPARUE
André et Raymonde vivent un bonheur sans mesure puisqu’ils viennent de se marier.
En rentrant chez eux pour profiter de leur nuit de noces, le valet de chambre annonce à André, reporter de profession, que le journal vient de téléphoner pour le mander sur les lieux où a été retrouvé le corps de la jeune femme dont la disparition défrayait les chroniques ces derniers jours.
L’appel du devoir étant plus fort, et ayant tout l’avenir pour profiter de son épouse adorée, André se jette dans le premier train pour se rendre sur la scène du drame.
Sur place, rien, pas plus d’agitation que de cadavre. Indéniablement, il est victime d’une très mauvaise blague d’autant qu’il n’y a pas de retour possible avant le lendemain matin.
Quelques heures plus tard, arrivé chez lui, pressé d’embrasser son amour, il apprend de la bouche de son domestique que sa bien-aimée est partie à la suite d'un coup de téléphone la prévenant que le train de son mari avait eu un grave accident et que des morts étaient à déplorer.
La mauvaise blague se transforme alors en une dramatique embuscade.
Raymonde a disparu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Le chien de Serloc Kolmes   Dim 18 Déc - 23:53

Finalement, quand il n'y en a plus, il y en a encore : dernière sortie de l'année (cette fois-ci, c'est sûr):
Dans la collection « 221 » :
- Le chien de Serloc Kolmes de Jacquin & Fabre (en numérique pour 0.99 euro)


Le grand détective anglais, Serloc Kolmes, est convié à Paris pour enquêter sur un nouveau méfait du gang des « perceurs de muraille ». Il amène avec lui sa fille Lizzie afin d’allier l’utile à l’agréable et lui permettre de découvrir la capitale française. Bridget, la gouvernante et Punch, le chien de la famille, inséparable compagnon de la demoiselle, font également partie du voyage.
Sur place, alors que Serloc Kolmes et Punch se rendent à la bijouterie cambriolée par la bande, la nounou emmène Lizzie à un spectacle de « Guignol ».
Mais l’enfant disparaît et son père reçoit un appel des voleurs le prévenant qu’ils détiennent Lizzie et qu’ils ne la relâcheront que lorsqu’ils auront écoulé leur butin et à l’unique condition que le détective retourne immédiatement en Angleterre.
N’ayant pas d’autre solution, l’enquêteur est contraint de rentrer dans son pays, mais Punch ne l’entend pas de cette oreille et décide de partir à la recherche de sa maîtresse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Le chiffre qui tue   Ven 30 Déc - 19:49

Bon, d'accord, j'avais dis que c'était finit, mais, finalement, encore un petit dernier pour la route (enfin, sur mon site, car sur les autres librairies, je ne pense pas qu'il soit disponible avant l'année prochaine (pas longtemps à attendre, c'est dans quelques heures) :

Le chiffre qui tue :

Monsieur Magloire, personnage énigmatique, vit depuis quelques années à Montélimar dans une belle propriété qu’il a héritée de son cousin et immédiatement vendue, en viager, pour vivre tranquillement de ses rentes.
Un beau matin, il est retrouvé, par sa bonne, pendu dans son salon. Le commissaire de police mandé sur place découvre dans la poche du mort un bout de papier sur lequel est inscrit en rouge le chiffre 131.313.
Monsieur Rosic, célèbre détective et ami du procureur de la République, est appelé sur les lieux pour démêler l’affaire du « Chiffre qui tue ! »...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Sam 15 Avr - 13:45

Le mois d'avril est synonyme, chez OXYMORON Éditions, des sorties papier pour fêter la Sant Jordi (le 23 avril).
Cette année, 6 titres viennent grossir le catalogue dont deux titres de KAMASH (c'est mézigue).

- Wan & Ted - Le Tueur Aux Fourmis (13 euros) :
Alors que Wan, jeune homme d’origine asiatique, doit faire face à un présent dramatique, sa partenaire au sein de leur agence de détectives, André-Nadine Tedorowsky alias Ted, va se retrouver confrontée à un passé traumatisant. Les deux épisodes éprouvants vont se chevaucher, mettant leurs nerfs à rude épreuve. Mais ils vont devoir faire abstraction de leurs états d’âme pour arrêter un dangereux criminel qui viole et assassine de jeunes femmes avant de graver dans leurs chairs, à la lame de son couteau, trois lettres sanglantes, « A.N.T. », avant de recouvrir les plaies de fourmis mortes. Wan et Ted vont alors tout mettre en œuvre pour mettre un terme à la carrière du « Tueur Aux Fourmis ».

- Le Psychopathe, le Dément et le Trisomique (12 euros) :
Dans toutes les maisons de retraite, des cas de maltraitance envers les pensionnaires sont avérés. Toutes ? Non, car un groupe d’irréductibles croulants résiste, encore et toujours, au personnel soignant d’un petit hospice de Bretagne. Un « quintette » de vieux emmerdeurs unis tels les cinq doigts d’une main ridée sème la terreur au sein de l’institution accueillant des retraités et des trisomiques. Quand les deux plus virulents meurent successivement d’une façon suspecte, Serge Daudeau, le suivant sur la liste des plus détestés du pavillon, se met en quête de chercher celui qui a assassiné ses pires amis. Mais, il est difficile de se prendre pour Holmes quand on végète dans un fauteuil roulant et qu’on a le cerveau plus troué qu’une passoire… Aussi, Serge Loque va-t-il s’adjoindre les services de Waston, un pensionnaire trisomique nouvellement admis dans la structure, afin de l’aider dans sa tâche…

- Toto Fouinard - Nouveaux Mystères de Paris - Tome 4 et 5 (10 euros le tome)

- Le poignard de Cristal (10 euros) :
Mystère dans le B-14, le train de luxe qui relie de façon hebdomadaire Marseille à Calais pour permettre aux voyageurs du paquebot en provenance de l’Inde de rejoindre l’Angleterre.
Lors d’une courte escale à Valence, le sous-chef de gare, intrigué par une traînée de sang, repère dans un compartiment un homme égorgé. L’employé a la présence d’esprit de faire détacher le wagon ensanglanté afin de faciliter le travail des enquêteurs sans retarder, outre mesure, l’ensemble des riches passagers dormant dans le train.
Quelle n’est pas la surprise des membres du Parquet dépêchés sur place de constater que la tête de la victime a disparu depuis la découverte du corps, ce qui leur laisse supposer que le meurtrier se trouve encore dans le rapide qui est reparti.
Aussitôt prévenu, le commissaire ROSIC, de la Brigade Mobile de Lyon, se rend à la gare de Perrache. Il est persuadé qu’il y perd son temps, que le crime a eu lieu bien avant Valence et que l’assassin s’est échappé depuis longtemps, ce que semble confirmer l’absence de suspects dans le B-14...

- La Police est en Alerte (10 euros) :
Le commissaire DOUCETTE profite calmement de sa retraite quand, un jour, le brigadier POINTILLON vient le solliciter pour reprendre son poste afin d’aider la police à résoudre une série de meurtres énigmatiques.
Le pensionné refuse la proposition, mais une lettre du tueur le sommant de se mêler de ses affaires le pousse à changer d’avis.
Lancés sur la piste du mystérieux V., un assassin qui signe d’un « V » sanglant ses victimes à la pointe de son poignard, les deux hommes sont ridiculisés par le psychopathe qui ressemble étrangement à Serge VORGAN, l’ancien agent qui avait remplacé DOUCETTE à son départ et qui, dans le dos de celui-ci, fréquente sa fille.

A commander sur le site http://oxymoron-editions.com/Catalogue/index.php

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: John Strobbins est de retour   Mar 25 Avr - 23:21

Tout le monde l'attendait (si, si, avouez que vous l'attendiez), OXYMORON Éditions l'a fait :

John Strobbins du cultissime José Moselli est de nouveau à l'honneur avec une première salve d'épisodes regroupés en recueils numériques.
L'ordre d'édition respecte la publication dans le magazine L'Épatant et non pas celui de la réédition dans la "Collection d'Aventures", qui diffère un peu (les titres également, sont ceux de la première édition).

Le premier recueil, aux formats ePub et Mobi, est gratuit, pour permettre à tout le monde de découvrir le personnage.
Les autres recueils sont à 0.99 euro (avouez que ce n'est pas cher).

Cette première salve comprend trois tomes, soit les 10 premiers épisodes de la série. Elle sera disponible dans les heures prochaines sur toutes les librairies numériques.

Bientôt, une seconde salve proposera les 6 épisodes suivants répartis sur 2 autres tomes.
Et enfin, 5 autres tomes suivront prochainement pour un total de 26 épisodes (les 26 premiers diffusés dans l'Épatant).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 27 Avr - 18:30

Et deux tomes de plus pour John Strobbins, en attendant la prochaine salve. Toujours en numérique, toujours 0.99 euro le titre :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Publications OXYMORON Éditions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Publications OXYMORON Éditions
» Editions et publications françaises
» Les éditions Belfond
» Tom-Pouce (éditions de Montsouris)
» éditions Métal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Réflexions sur la Littérature populaire :: Annonces: publications et événements-
Sauter vers: