Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Publications OXYMORON Éditions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 540
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Ven 10 Nov - 0:25

Nous y voilà ! La 30ème enquête du commissaire Odilon Quentin, toujours en numérique, toujours pour la modique somme de 0.99 euro:

La table de Robespierre :
Hippolyte Plinthe, un professeur de philosophie expérimentale de soixante-quinze ans est retrouvé égorgé sur un banc du Jardin des Plantes.
La concierge du défunt indique au commissaire Odilon QUENTIN chargé de l’affaire, que le vieil homme s’était rendu, dans la matinée, au « Café Royal » dans l’intention d’écrire une lettre capitale sur la table de Robespierre, l’emplacement qu’occupait le célèbre politicien aux entractes du club des Jacobins durant la Révolution Française.
Sur place, un serveur confesse avoir surpris cet étrange client en train de griffonner un mot adressé au policier et dont le sujet évoquait « le baiser de la veuve ». Pourtant, la missive n’est jamais arrivée à destination.
Et que signifient cette lubie de se rendre sur la table de Robespierre et cette histoire de guillotine ? Mais surtout, pour quelle raison le mort arborait-il un sourire si radieux ?...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 540
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 12 Nov - 23:29

Allez ! Pour vous faire patienter jusqu'à la prochaine fournée, voici une 31ème enquête du commissaire Odilon Quentin, toujours en numérique et pour la très très modique somme de 0.99 euro :

Assassinat d'une inconnue :

Le commissaire Odilon QUENTIN est chargé, par son supérieur, d’un étrange dossier dans lequel aucun réel délit n’a été commis.
Un antiquaire a constaté que, durant la nuit, une robe a été déplacée sur le lit de l’appartement qu’il loue pour présenter ses articles aux clients. Rien n’a été volé, mais, les portes et les fenêtres du logement n’ayant pas été forcées, l’homme s’inquiète de savoir pourquoi et de quelle façon on a pénétré chez lui.
Le policier soupçonne la visite d’un cambrioleur venu recenser les « objets à déménager » avant de faire son coup.
Il décide alors d’organiser une souricière en envoyant un de ses adjoints se planquer sur les lieux.
Comment Odilon QUENTIN aurait-il pu penser qu’un si futile forfait allait déboucher sur une telle affaire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 540
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mar 14 Nov - 0:10

Le commissaire Rosic est de retour avec sa 8ème enquête, en numérique, pour un prix très modique de 1.49 euros :

Kérapian le justicier :

Rocheplate, petite bourgade de quatre mille âmes, voit son calme usuel perturbé. À potron-minet, le magasin d’horlogerie locale est retrouvé fracturé et, fait étrange, juste un vieux réveille-matin appartenant à M. Louvier est porté manquant.
Cet événement, à lui seul, n’aurait pas justifié le déplacement des gendarmes, du Parquet et du célèbre Commissaire ROSIC, mais la découverte, le même jour, d’un corps sans vie étranglé dans sa chambre, change la donne, surtout que le mort n’est autre que M. Louvier…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 540
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 19 Nov - 23:42

Marius Pégomas vous manquait ? Rassurez-vous, il revient pour une 11ème enquête, toujours en numérique et toujours pour la modique somme de 0.99 euro :

Un drame au palais de cristal :
La grande chanteuse Marina Serra, après avoir brillé dans le monde entier, revient dans sa ville natale de Marseille pour un récital très attendu par ses nombreux admirateurs.
L’assistance retient son souffle, la vedette entre sur scène… Mais la jeune femme s’écroule aussitôt et mourra quelques minutes plus tard, en coulisses.
M. Mangonot – le nouveau chef de la Sûreté marseillaise – et Marius PÉGOMAS, tous deux, présents dans la salle, enquêtent chacun de leur côté. Le policier conclut à la mort de cause naturelle, mais le détective le contredit et lui confie un bouquet de violettes de parme qu’il a trouvé dans la loge de la star en lui déconseillant de le renifler de près.
L’enquêteur privé se lance alors sur la piste du tueur en espérant que le public continue à ignorer les circonstances criminelles du décès.
Mais, quand M. Mangonot s’apprête à révéler à la presse et à la famille de la morte qu’il s’agit, en fait, d’un meurtre, Marius PÉGOMAS n’hésite pas à le séquestrer afin de mener à bien sa mission, le temps que le meurtrier pense avoir commis le crime parfait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 540
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Hier à 23:50

Un petit supplément de Marius Pégomas ? Allez, un 12ème épisode, toujours en numérique et toujours pour la modique somme de 0.99 euro :

Le naufrage du « Sphynx » :

Le « Sphynx », un magnifique paquebot de croisière reliant Marseille à Alger, subit une avarie en pleine mer. Une voie d’eau est détectée. Les membres d’équipage ne réagissent pas assez rapidement, les dégâts sont trop importants, et le navire finit par couler emportant par le fond de nombreux passagers.
Marius PÉGOMAS, le célèbre détective, est mandaté par la compagnie d’assurances pour trouver les causes de ce naufrage. Dans le même temps, M. Laressi, marchand de cuivre, dont la cargaison était stockée dans les cales du bateau, fait également appel à l’enquêteur pour prouver que ses concurrents sont responsables de la catastrophe dans le but de lui faire du tort.
Marius PÉGOMAS se rend sur les lieux du drame et repêche, circonspect, plusieurs objets. Mais alors qu’il débarque à Collioure, il est arrêté par la douane et emprisonné, accusé, par les rivaux de Laressi, d’avoir provoqué les dommages qui causèrent la perte du « Sphynx »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Publications OXYMORON Éditions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Publications OXYMORON Éditions
» Editions et publications françaises
» Les éditions Belfond
» Tom-Pouce (éditions de Montsouris)
» éditions Métal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Réflexions sur la Littérature populaire :: Annonces: publications et événements-
Sauter vers: