Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Publications OXYMORON Éditions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Ven 10 Nov - 0:25

Nous y voilà ! La 30ème enquête du commissaire Odilon Quentin, toujours en numérique, toujours pour la modique somme de 0.99 euro:

La table de Robespierre :
Hippolyte Plinthe, un professeur de philosophie expérimentale de soixante-quinze ans est retrouvé égorgé sur un banc du Jardin des Plantes.
La concierge du défunt indique au commissaire Odilon QUENTIN chargé de l’affaire, que le vieil homme s’était rendu, dans la matinée, au « Café Royal » dans l’intention d’écrire une lettre capitale sur la table de Robespierre, l’emplacement qu’occupait le célèbre politicien aux entractes du club des Jacobins durant la Révolution Française.
Sur place, un serveur confesse avoir surpris cet étrange client en train de griffonner un mot adressé au policier et dont le sujet évoquait « le baiser de la veuve ». Pourtant, la missive n’est jamais arrivée à destination.
Et que signifient cette lubie de se rendre sur la table de Robespierre et cette histoire de guillotine ? Mais surtout, pour quelle raison le mort arborait-il un sourire si radieux ?...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 12 Nov - 23:29

Allez ! Pour vous faire patienter jusqu'à la prochaine fournée, voici une 31ème enquête du commissaire Odilon Quentin, toujours en numérique et pour la très très modique somme de 0.99 euro :

Assassinat d'une inconnue :

Le commissaire Odilon QUENTIN est chargé, par son supérieur, d’un étrange dossier dans lequel aucun réel délit n’a été commis.
Un antiquaire a constaté que, durant la nuit, une robe a été déplacée sur le lit de l’appartement qu’il loue pour présenter ses articles aux clients. Rien n’a été volé, mais, les portes et les fenêtres du logement n’ayant pas été forcées, l’homme s’inquiète de savoir pourquoi et de quelle façon on a pénétré chez lui.
Le policier soupçonne la visite d’un cambrioleur venu recenser les « objets à déménager » avant de faire son coup.
Il décide alors d’organiser une souricière en envoyant un de ses adjoints se planquer sur les lieux.
Comment Odilon QUENTIN aurait-il pu penser qu’un si futile forfait allait déboucher sur une telle affaire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mar 14 Nov - 0:10

Le commissaire Rosic est de retour avec sa 8ème enquête, en numérique, pour un prix très modique de 1.49 euros :

Kérapian le justicier :

Rocheplate, petite bourgade de quatre mille âmes, voit son calme usuel perturbé. À potron-minet, le magasin d’horlogerie locale est retrouvé fracturé et, fait étrange, juste un vieux réveille-matin appartenant à M. Louvier est porté manquant.
Cet événement, à lui seul, n’aurait pas justifié le déplacement des gendarmes, du Parquet et du célèbre Commissaire ROSIC, mais la découverte, le même jour, d’un corps sans vie étranglé dans sa chambre, change la donne, surtout que le mort n’est autre que M. Louvier…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 19 Nov - 23:42

Marius Pégomas vous manquait ? Rassurez-vous, il revient pour une 11ème enquête, toujours en numérique et toujours pour la modique somme de 0.99 euro :

Un drame au palais de cristal :
La grande chanteuse Marina Serra, après avoir brillé dans le monde entier, revient dans sa ville natale de Marseille pour un récital très attendu par ses nombreux admirateurs.
L’assistance retient son souffle, la vedette entre sur scène… Mais la jeune femme s’écroule aussitôt et mourra quelques minutes plus tard, en coulisses.
M. Mangonot – le nouveau chef de la Sûreté marseillaise – et Marius PÉGOMAS, tous deux, présents dans la salle, enquêtent chacun de leur côté. Le policier conclut à la mort de cause naturelle, mais le détective le contredit et lui confie un bouquet de violettes de parme qu’il a trouvé dans la loge de la star en lui déconseillant de le renifler de près.
L’enquêteur privé se lance alors sur la piste du tueur en espérant que le public continue à ignorer les circonstances criminelles du décès.
Mais, quand M. Mangonot s’apprête à révéler à la presse et à la famille de la morte qu’il s’agit, en fait, d’un meurtre, Marius PÉGOMAS n’hésite pas à le séquestrer afin de mener à bien sa mission, le temps que le meurtrier pense avoir commis le crime parfait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 23 Nov - 23:50

Un petit supplément de Marius Pégomas ? Allez, un 12ème épisode, toujours en numérique et toujours pour la modique somme de 0.99 euro :

Le naufrage du « Sphynx » :

Le « Sphynx », un magnifique paquebot de croisière reliant Marseille à Alger, subit une avarie en pleine mer. Une voie d’eau est détectée. Les membres d’équipage ne réagissent pas assez rapidement, les dégâts sont trop importants, et le navire finit par couler emportant par le fond de nombreux passagers.
Marius PÉGOMAS, le célèbre détective, est mandaté par la compagnie d’assurances pour trouver les causes de ce naufrage. Dans le même temps, M. Laressi, marchand de cuivre, dont la cargaison était stockée dans les cales du bateau, fait également appel à l’enquêteur pour prouver que ses concurrents sont responsables de la catastrophe dans le but de lui faire du tort.
Marius PÉGOMAS se rend sur les lieux du drame et repêche, circonspect, plusieurs objets. Mais alors qu’il débarque à Collioure, il est arrêté par la douane et emprisonné, accusé, par les rivaux de Laressi, d’avoir provoqué les dommages qui causèrent la perte du « Sphynx »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 30 Nov - 0:20

La collection « Les Cadennes » s'agrandit avec un 15ème titre, toujours en numérique et toujours pour 0.99 euro :

Une fête qui finit mal de Jacques Bellême :
À la suite d’un terrible concours de circonstances, le joaillier Auguste Salnave, pensant vendre à une cliente une parfaite réplique d’un magnifique collier de perles, se rend compte qu’en fait de copie, c’est de l’original qu’il s’est délesté.
L’acheteuse accepte, de bon cœur, de rapporter la parure directement à l’échoppe, mais, au moment de la restitution, le bijoutier constate avec effroi que les gemmes sont fausses.
Assuré de la bonne foi de la personne, Salnave consent à attendre quarante-huit heures avant de prévenir la police... et qu’un éventuel scandale éclate…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Ven 1 Déc - 0:15

Collection « Les Cadennes », encore un titre, un 16ème, toujours en numérique, toujours pour 0.99 euro :

L'épouvante :
L’inspecteur TRÉGONENC est chargé de la sécurité du Roi de Cilicie, en visite à Paris.
Des anarchistes ont juré la mort du monarque et, ces derniers temps, la Sûreté a été prévenue que des individus dangereux ont pénétré sur le territoire.
La jeune fille du policier, appuyée par sa mère, insiste pour assister au défilé du cortège royal.
Refusant tout d’abord de répondre au désir de sa tendre enfant mais rassuré par le fait que l’évènement ait lieu en plein jour – des terroristes attendraient d’être couverts par l’obscurité pour agir, selon sa femme –, il finit par accepter.
Mais, une bombe est lancée au passage du souverain et la douce gamine et sa maman font partie des victimes déchiquetées par l’explosion.
Alors que la police a fouillé en vain le bâtiment d’où a été jeté l’engin explosif, TRÉGONENC débarque sur place et tombe sur l’assassin de ses bien-aimées…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Ven 1 Déc - 0:19

M. Dupont, le célèbre détective parisien, est de retour pour une quatrième enquête, toujours en numérique, toujours pour 0.99 euro :

La société secrète des « Buffles Noirs » :
M. DUPONT, le célèbre détective parisien, est contacté par l’explorateur Archibald ARNOLD qui lui explique qu’il est l’unique survivant d’une succession d’empoisonnements qui a eu lieu en Sierra Leone.
Pour échapper à la pendaison, le principal suspect emprisonné à Niako feint, selon lui, la folie… Mais il ne serait pas le seul coupable dans cette affaire.
M. DUPONT accepte de partir en Sierra Leone sans se douter qu’il va être confronté à l’enquête la plus éprouvante et dangereuse de sa carrière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Lun 11 Déc - 23:50

OXYMORON Éditions inaugure une nouvelle collection, à partir d'un titre déjà édité dans une autre collection :

Marc Bigle de Gustave Gailhard.

1- Devant le coffre-fort : (en numérique, gratuit)
Marc Bigle, petit pion parisien sans le sou, vient de perdre son emploi. Sa dernière chance de subsister réside dans un piteux poste de 4ème clerc de notaire dans le cabinet de province de Maître Duvaillant.
À peine débarqué par le train, il se précipite au cabinet dans l’espoir de se présenter avant la fermeture de l’office.
Sur place, la chance semble lui sourire puisque la porte de l’étude n’est pas close, bien qu’il n’y ait personne à l’accueil. Dans le bureau attenant, Marc Bigle découvre le corps sans vie de Maître Duvaillant affalé sur son bureau, un trou dans la tempe, le visage écrasé sur sa lettre de suicide.
La raison du geste funeste ? Le notaire a pioché dans les fonds de ses clients pour entretenir une jeune femme de Lyon.
Le premier effroi passé, Marc Bigle constate que le coffre-fort du défunt est demeuré ouvert et qu’il contient une confortable somme d’argent.
Que va-t-il faire ?



2- Puisque je suis mort... (en numérique, 0.99 euro)
Marc BIGLE est un ancien pion au chômage. À la recherche d’un emploi, il se rend chez un notaire où il se retrouve devant le corps de ce dernier. Le tabellion s’est suicidé succombant aux remords d’avoir arnaqué ses clients pour entretenir sa maîtresse. Son coffre-fort ouvert contient une forte somme.
Sérieux dilemme : fuir avec l’argent ou prévenir la police ?
Ayant fait le premier choix, il mène la vie de pacha et dilapide son pactole au casino.
Mais peut-on reprendre une existence d’honnête travailleur après avoir goûté à celle d’un nabab ? Marc BIGLE semble en douter, attendu qu’il convoite rapidement les bijoux d’une richissime conquête afin de se renflouer.
De voleur par opportunisme à voleur par préméditation, il n’est qu’un pas qu’il va tenter de franchir sans s’imaginer de tous les efforts qu’il lui faudra déployer pour cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mar 12 Déc - 23:31

Allez hop, dans la foulée, le troisième épisode de Marc Bigle, toujours en numérique et toujours pour 0.99 euro :

L'affaire du yacht poseidon :
Marc BIGLE, ancien pion devenu voleur opportuniste par tentation du farniente et de l’aventure, officiellement mort, vit désormais sous les traits du baron Sernine.
Mais, le goût du luxe et du jeu ne tarde pas à ruiner le dépensier qui, pour se renflouer, jette son dévolu sur la comtesse Varinska, une riche cliente du casino qu’il fréquente. La beauté de la jeune femme n’a d’égal que l’éclat des bijoux qui ornent son cou, ses oreilles, ses poignets et ses doigts.
Après avoir charmé sa proie, comme il se doit, et, sachant le comte absent, il se glisse, la nuit, sur le yacht de celle-ci. Mais, alors qu’il s’ébat dans les draps avec sa belle, qu’elle n’est pas sa surprise de constater que le bateau prend le large et que le mari est de retour.
Devant se cacher dans la cale du navire, Marc BIGLE y fait une curieuse rencontre et s’aperçoit qu’il se passe de drôles de choses à bord…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea
Fantômette
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 35
Localisation : asti,piemonte(italie)
Date d'inscription : 17/11/2011

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mar 12 Déc - 23:48

trois questions:
en achetant les romans en numérique je  peux les lire immédiatement sur mon ordinateur?
il y a un minimum d'achat?
devant le coffre-fort est gratuit ou à 0,99?
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simenon-simenon.com
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mer 13 Déc - 0:21

Andrea a écrit:
trois questions:
en achetant les romans en numérique je  peux les lire immédiatement sur mon ordinateur?
il y a un minimum d'achat?
devant le coffre-fort est gratuit ou à 0,99?
merci

Alors, pour répondre aux questions.

Les livres numériques sont aux formats ePub (ou Mobi si l'on achète sur Amazon).
L'idéal, pour les lire, c'est une liseuse numérique.
Mais, il existe des applications pour lire les deux formats sur ordinateur ou sur tablette :
Pour les ePubs : Adobe Digital Éditions (il lit les ePub et les gère comme une bibliothèque virtuelle)
Pour les Mobi : Kindle Previewer (idem, il lit et gère comme une bibliothèque virtuelle).

Sinon, le couteau suisse du livre numérique : Calibre ebooke management.
Avec lui, on peut gérer au mieux sa bibliothèque virtuelle, convertir les livres numériques en différents formats, modifier les métadonnées et lire les livres numériques.

Pour "Devant le coffre-fort", il était dans la collection "Les cadennes" à 0.99.

Mais, il intègre désormais la série "Marc Bigle" et, comme tous les premiers épisodes de séries, je le propose gratuitement pour permettre aux lecteurs de découvrir la série.
Comme je l'ai mis en vente hier, après avoir retiré la précédente version, chez mon distributeur, la mise en vente a été plus rapide que le retrait de l'autre titre (les ISBN, les couvertures sont différentes). Mais il devrait être retiré des librairies dans les jours à venir. Seulement, certaines librairies sont plus réactives que d'autres.

Pour les achats, aucun minimum. Il suffit d'aller sur sa librairie préférée et d'acheter ce que l'on veut, et si c'est un titre gratuit, bah, y a rien à payer ;-)

La seule chose, j'ai beaucoup de retard sur la mise en ligne des livres numériques sur mon propre site (et en plus j'ai un bug sur la mise en ligne de certains titres que je n'arrive pas à résoudre), donc, vaut mieux aller sur une librairie pour les acheter.

Voilà, j'espère avoir répondu au mieux aux questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mer 13 Déc - 0:24

Allez, je clos ma journée de travail par la mise en vente du 4ème épisode de la série Marc Bigle, toujours en numérique, toujours à 0.99 euro :

Le sachet de joyaux :
Marc BIGLE, jeune pion devenu voleur par opportunité et qui l’est resté par goût du luxe et de l’aventure, a réussi le tour de force de quitter le yacht « Poseidon », vivant, mais aussi avec les bijoux de la propriétaire en poche.
Ayant débarqué à Tanger, il prend le bateau pour rejoindre Marseille afin d’y vendre son butin. Mais à bord, outre un personnage fort étrange, il a la désagréable surprise d’y croiser l’inspecteur Bonenfant.
Décidément, le monde est petit et les choses ne sont jamais simples dans la vie de Marc BIGLE…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Ven 15 Déc - 1:12

Quoi ? Vous avez déjà lu les 4 1ers épisodes de Marc Bigle et vous en voulez encore ? D'accord, voici le 5ème épisode, toujours en numérique, toujours à 0.99 euro.

L'héritage de Lord Cladstone :
Marc BIGLE, voleur mondain, ivre de luxe et d’aventures et fidèle habitué des casinos, est à nouveau sans le sou. Plus malheureux, encore, au jeu, qu’en amour.
Il apprend la vente, à l’hôtel Drouot, de mobiliers appartenant à Madame Lucy Richmond, une belle et riche jeune femme qui lui fait penser à l’inconnue qu’il a jadis croisée à Nice et qui a conquis son cœur sans même le savoir et dont il est depuis éperdument épris. Marc BIGLE, toujours sous l’identité du baron Sernine, se rend donc sur les lieux, tant attiré par la convoitise des richesses de la dame que par le doux souvenir d’une passion contrariée.
Lors de la mise aux enchères, il aperçoit un pickpocket faire les poches de Lord Cladstone pour subtiliser un feuillet dans son portefeuille avant de le remettre à sa place. Le fait de prendre tant de risques pour un morceau de papier attise la curiosité de Marc BIGLE qui, à son tour, dérobe le document : il s’agit du testament de Lord Cladstone.
Il ne comprend l’intérêt de ce vol que lorsqu’il entend à la T. S. F., l’annonce de la mort de Lord Cladstone. Il va alors se retrouver au centre d’une bien vilaine affaire…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mer 27 Déc - 17:51

Vous voulez connaitre la fin des péripéties de Marc Bigle, voici le dernier titre de la série intitulé "La mort de Marc Bigle". Sera-ce là sa véritable mort ou bien encore une mort factice comme il en a déjà vécu durant ses aventures, vous le découvrirez pour 0.99 euro, en numérique, dans toutes les bonnes librairies virtuelles, dès demain, ou dans les jours suivants, en fonction de leurs plannings pour les vacances de fin d'année :

La mort de Marc Bigle :
Marc BIGLE alias le baron Sernine, las de sa vie calme passée désormais auprès de sa bien-aimée, s’est reconverti en banquier « honnête ». Son activité fait du tort à certains affairistes moins scrupuleux que lui.
Ses ennemis ne tardent pas à échafauder des plans pour se débarrasser de sa personne.
Son flair, toujours aussi infaillible, permet à Marc BIGLE de deviner les intentions de l’adversaire, mais la menace qu’il supposait financière, voire judiciaire, pourrait bien être plus expéditrice…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Lun 1 Jan - 19:39

Pour des raisons déjà expliquées sur le Forum, la collection « Détective Lautrec » fait peau neuve.
Déjà, elle quitte la collection « Journaux de Jadis » pour intégrer sa propre collection éponyme. Elle en profite pour proposer des couvertures plus attractives. Elle intégrera non plus 3 titres, mais 7.

Tous les titres seront disponibles en numérique pour la modique somme de 0.99 euro, sauf le premier épisode qui sera gratuit afin de permettre au plus grand nombre de découvrir le personnage de Lautrec et la plume de son auteur : Maurice Boué.

Dès que votre librairie virtuelle favorite aura repris ses fonctions normales après les vacances de fin d'année (et de début, du coup), vous pourrez vous procurer les trois premiers épisodes de la série. Les quatre suivants seront très prochainement disponibles :

Le crime de la chambre noire :
La famille Mauvin vit dans le château de Sauré acheté il y a une quinzaine d’années par le père, riche industriel. La fille du propriétaire, Judith Mauvin – récemment rentrée de pension –, se voit obligée de dormir dans « la chambre noire », car la bâtisse est en rénovation. Ainsi baptisée, cette pièce serait le lieu où le seigneur de Sauré, surnommé « le chasseur rouge », aurait, jadis, tué trois de ses femmes et où, trois ans auparavant, la sœur de Judith a été assassinée de trois coups de couteau. La justice n’a jamais mis la main sur le meurtrier.
Les jours précédant ce drame, les gardes forestiers avaient vu le « chasseur rouge » et entendu des hululements lugubres dans l’obscurité du parc.
Dans la nuit, après qu’aient retenti les mêmes cris, des bruits de pas ont résonné dans le couloir, et Judith a aperçu quelqu’un par sa fenêtre. Le matin, elle est retrouvée baignant dans son sang, mais encore vivante.
Devant cette tragédie en huis clos, la police n’a pas de réponse. Raymond Dauriac, l’amoureux de Judith Mauvin, décide alors de faire appel à son ami, le détective Gaston LAUTREC, pour découvrir qui a voulu attenter à la vie de sa fiancée et, surtout, empêcher toute nouvelle autre tentative…

Le secret de la malle rouge :
Un homme se rend à la police, s’accusant du meurtre d’une jeune Anglaise dans les bois de la ville d’Evan, cinq mois auparavant.
Si son témoignage semble crédible, certains détails du dossier sèment le doute dans l’esprit du détective Gaston LAUTREC et le poussent à s’intéresser à ce fait divers. De plus, la volonté farouche de l’assassin de torpiller sa défense lors du procès, alors que sa santé mentale n’est pas sujette à caution, laisse le limier perplexe.
Aussi, celui-ci décide d’aller à Evan pour se faire une idée plus précise de l’affaire…

Le signe sanglant :
Boulevard Saint-Michel, un matin, le corps d’un homme au visage mutilé est découvert. Le nez et les oreilles ont été coupés et le chiffre 13 est inscrit en rouge sang sur son front.
La police se retrouve impuissante, incapable, même, d’identifier la victime.
Le détective LAUTREC décide de se charger de l’enquête. Son plan ? Prendre l’apparence d’un tailleur ayant reconnu le défunt et susceptible d’apporter d’autres informations aux forces de l’ordre dans l’espoir que le ou les assassins tenteront de le faire taire.
Mais Gaston LAUTREC n’a aucune idée de l’adversaire qu’il vient de défier et ne se doute pas que son stratagème va fonctionner bien au-delà de ses espérances… pour son plus grand malheur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mer 3 Jan - 13:28

On s'approche lentement mais sûrement vers la fin de la série « M. Dupont, détective » de José Moselli avec le cinquième et avant dernier épisode, en numérique, pour 0.99 euro :

L'assassinat du toreador :
À Barcelone, pendant l’escale du paquebot le ramenant en France, le célèbre détective parisien, M. DUPONT, reçoit la visite d’un riche Espagnol qui le supplie d’innocenter son neveu, condamné à mort pour l’assassinat d’un toreador.
D’abord réticent, l’enquêteur accepte et décide de rencontrer tous les protagonistes de l’affaire. Les avis sont unanimes, la justice a bien fait son travail, d’autant que l’arme du crime a été trouvée dans la chambre du suspect.
Mais, M. DUPONT sent que quelque chose se trame derrière ce meurtre…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mer 3 Jan - 14:16

Dans la foulée, le dernier épisode de la série « M. Dupont, détective » de José Moselli, toujours en numérique, toujours pour 0.99 euro :

Les bijoux du colonel :
M. DUPONT, le célèbre détective parisien, est convoqué au Caire par le colonel Rizah-Bey à la suite du vol des bijoux de sa femme.
La police locale piétine face au peu d’indices à sa disposition et à la réputation irréprochable des protagonistes sur les lieux au moment du larcin.
Pendant que M. DUPONT enquête, un second cambriolage est perpétué chez un collectionneur d’antiquités et, sur place, les policiers découvrent une perle du collier de Madame Rizah-Bey…
Si les deux crimes sont indéniablement liés, le détective ne pense pas que ce soit du fait d’un seul et même criminel…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 7 Jan - 14:37

La petite nouvelle « L'article 637 », mettant en scène Maurice Parent, sous la plume de Jules Lermina, est désormais disponible gratuitement en numérique. Le livre comprend un avant propos pour resituer la série :

L'article 637 :
Le célèbre détective Maurice PARENT et son fidèle partenaire sont invités au repas de Noël chez Madame Liévin et ses deux filles, en compagnie de Monsieur Marion, un proche ami de la famille.
La date de cette réception est curieusement choisie puisqu’elle coïncide avec le dixième anniversaire de l’assassinat de Monsieur Liévin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 7 Jan - 17:25

Poursuivons la série « Détective Lautrec » avec les épisodes 4 et 5, toujours en numérique et toujours pour la modique somme de 0.99 euro :

1 + 1 = 3
Le détective LAUTREC reçoit une missive de M. Mulford le suppliant de venir à la Villa des Hiboux afin de le protéger contre des ennemis inconnus voulant lui faire la peau.
Sur place, LAUTREC et son fidèle ami découvrent un corps sans vie qui se révèle vite ne pas être celui du propriétaire des lieux.
Dans les poches du mort, une lettre sur laquelle apparaît l’adresse d’un dénommé Prosper Durail !
Les deux enquêteurs se rendent à destination pour y trouver le cadavre du locataire ! Seulement, les voisins et le concierge assurent que M. Durail vient de quitter l’appartement, sous leurs yeux, et qu’ils l’ont tous reconnu aussi bien au physique qu’à la voix. De plus, il est impossible que M. Durail ait pu revenir chez lui pour y mourir.
Il est de plus en plus probable que M. Mulford et M. Durail ne fassent qu’un. Or, il existe un autre Durail.
L’équation de cette affaire se heurte alors à l’impossibilité mathématique :
1 + 1 = 3


Le mort qui parle :
Le château de Montaigle est en émoi. Depuis quelques nuits, la douairière de Montaigle reçoit la visite de son mari. Seul bémol, celui-ci est décédé depuis un an. Devant l’incompréhension et la stupeur générée par cette apparition, le fils du défunt mandate le détective LAUTREC en comptant sur son esprit cartésien pour apporter une réponse rationnelle à un événement surnaturel. Mais le détective LAUTREC ira bien au-delà des espérances de la famille Montaigle…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 7 Jan - 17:45

Et pour en finir avec la série « Détective Lautrec », les deux derniers épisodes, toujours en numérique, toujours pour 0.99 euro :

Le lit à surprises :
Théophraste est un fonctionnaire pantouflard à la vie réglée comme du papier à musique. Un soir, il découvre le cadavre d’une femme dans son lit. Le temps de surmonter la panique et de courir chercher la police, le corps a disparu et il est conduit au poste, suspecté d’avoir voulu se moquer des autorités. En rentrant chez lui, Théophraste ne sait plus que penser et commence à douter de ce qu’il a vu. Pourtant, la réalité va très vite le rattraper, à son retour, le corps est de nouveau là ! Dès lors, le fonctionnaire ne va pas cesser d’aller de mauvaise surprise en mauvaise surprise et mettra tous ses espoirs de retrouver une vie calme entre les mains du détective LAUTREC.

Le secret du cocu à roulettes :
Au matin, un cul-de-jatte est repêché dans la Seine. Noyade ? Suicide ? Meurtre ? Les questions sur les circonstances de la mort ne semblent pourtant pas primordiales, d’autres mystères planent sur ce décès. D’abord, M. Croupion, cul-de-jatte de profession, avait des jambes. Ensuite, à la morgue, après l’identification du corps par la veuve, une deuxième femme a reconnu, dans la victime, son mari. Très vite, une troisième veuve éplorée, puis une quatrième et une cinquième assurent que le défunt était son mari… Le détective LAUTREC devra utiliser tous les subterfuges et mettre à profit toutes ses qualités d’enquêteur pour démêler cette histoire et expliquer l’inexplicable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Sam 13 Jan - 19:57

Aujourd'hui, OXYMORON Éditions débute une nouvelle collection (nouvelle collection, textes anciens, puisqu'il s'agit toujours de rééditions).
Les trois premiers épisodes des exploits de Thérèse Arnaud, la célèbre espionne française (née de la plume de Pierre Yrondy) sont désormais disponibles en numérique. Le premier épisode, comme toujours, gratuit, pour permettre aux lecteurs de découvrir la série. Les autres épisodes sont au prix modique de 0.99 euro.

1 - Deux héros dans la nuit :
Septembre 1914 – L’agent C. 25 est chargé, par l’état-major de l’armée française, d’infiltrer les lignes allemandes afin de rendre compte de l’importance des forces ennemies, des troupes et des munitions ainsi que de noter les éventuels déplacements de soldats.
La mission est périlleuse et son succès est capital.
Mais l’agent C. 25, outre son courage et sa détermination, possède un avantage considérable, celui de passer inaperçu et d’être souvent sous-estimé, parfois, même, par les hommes de son propre camp, car sa véritable identité est Thérèse ARNAUD, une jeune femme qui risque sa vie pour sa patrie.
Aidée de ses deux meilleurs camarades, Malabar et Languille, et appuyée par un lieutenant intrépide et audacieux, cette « brave petite » va tout faire pour atteindre ses objectifs et porter un coup dévastateur à l’adversaire…


2 - Un drame dans le métro :
La guerre ! Le métro ! Un malaise, un homme s’écroule… sans vie. Une personne s’approche du corps, sous le regard incrédule de la foule, le fouille discrètement et s’enfuit…
Dans son quartier général, entourée de ses collaborateurs, Thérèse ARNAUD, l’agent C. 25 du 2è bureau, enrage. Les documents récupérés sur le mort de la station « Châtelet » sont en partie codés et indéchiffrables. Seule piste, une accréditation auprès d’un dénommé Jean Durand.
Pour trouver la clé de codage, l’unique solution pour la jeune femme, est de se mettre au service du fameux Durand qui n’est autre que Karl Himmelfeld, le chef d’une organisation d’espionnage allemand.
Thérèse ARNAUD va apprendre, à ses dépens, le vrai sens de l’expression : « Se jeter dans la gueule du loup ».


3 - La vengeance de Karl Himmelfeld :
Karl Himmelfeld, chef d’une organisation d’espionnage allemand, cherche à se venger de Thérèse ARNAUD, agent du 2e bureau, qui s’est jouée de lui par le passé.
Ses supérieurs lui commandant de capturer la jeune femme, le Teuton réprime ses envies de meurtre et fait enlever Languille, un des hommes de Thérèse ARNAUD afin d’attirer cette dernière dans un piège.
Si l’espionne avait appris le sens de l’expression « Se jeter dans la gueule du loup » lors de sa précédente confrontation avec son ennemi, elle va désormais constater que « La vengeance est un plat qui se mange froid »…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Dim 14 Jan - 22:43

Dans la foulée, le 4ème épisode de Thérèse Arnaud, toujours en numérique, toujours pour la modique somme de 0.99 euro :

Le secret de la villa :
De la villa « Les Roses », un individu s’est échappé, décharné, égaré, désordonné, aliéné…
Friquet, membre du 2e bureau, accompagne le commissaire Martel sur place.
Alors que le policier fouille les lieux, le barbouze découvre une enveloppe sur laquelle il décrypte l’inscription « AF 65 », des initiales désignant les agents du service d’espionnage allemand.
Son intuition est bonne puisque, après un passage sous réactif, l’encre sympathique révèle l’adresse de Karl Himmelfeld, l’ennemi juré de sa patronne, l’intrépide espionne Thérèse ARNAUD.
La jeune femme décide de fureter dans la maison pendant que ses hommes surveillent les alentours.
Malgré toutes ses précautions, Thérèse ARNAUD va constater que « sa némésis » lui a réservé de dangereuses surprises…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Mer 17 Jan - 23:10

Le commissaire Odilon Quentin vous manquait ? Rassurez-vous, OXYMORON Éditions lance une nouvelle fournée d'épisode en commençant par le n° 32 :

« Interpol » nous communique... :
Interpol a communiqué à la Police Judiciaire de Paris, le retour au pays de Fidèle Dieulafoy, un arnaqueur de première que la justice n’a jamais réussi à coffrer et qui s’était rangé des voitures en s’exilant aux É.-U.
Le commissaire Odilon QUENTIN chargé de la surveillance de l’escroc ne doute pas que le but de ce voyage est la reprise de ses activités illicites.
Mais quand le célèbre « Fifi » est retrouvé cané, dans sa chambre d’hôtel, d’une prune dans la paillasse, l’affaire prend une tout autre tournure, d’autant qu’un filou de cet acabit ne doit pas manquer d’ennemi…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachakk
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   Jeu 18 Jan - 14:19

Le commissaire Odilon Quentin revient pour une 33ème enquête, en numérique, pour 0.99 euro :

Venin sous enveloppe :
Un corbeau lâche son fiel sous forme de missives dans l’entourage des employés d’une importante firme parisienne.
En soit, l’affaire n’aurait pas de quoi séduire le commissaire Odilon QUENTIN. Mais, le suicide d’une jeune dactylo dû au harcèlement épistolaire enrage le gros policier qui va lancer toutes ses forces et ses hommes à la recherche de la personne qui sème son « venin sous enveloppe ».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Publications OXYMORON Éditions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Publications OXYMORON Éditions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Publications OXYMORON Éditions
» Editions et publications françaises
» Les éditions Belfond
» Tom-Pouce (éditions de Montsouris)
» éditions Métal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Réflexions sur la Littérature populaire :: Annonces: publications et événements-
Sauter vers: