Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [collections] policières de La Corne d'Or

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 729
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: [collections] policières de La Corne d'Or   Ven 8 Mai - 19:43

Collections policières des éditions de La Corne d’Or

Outre la série « Police / Espionnage », démarrée en 1952 aux éditions La Tarente (voir ici) et qui comporta 52 titres avec quelques histoires typiquement « policières » au début de la collection avant de ne présenter que des romans d’espionnage, La Corne d’Or publia plusieurs séries à caractère "policier" :

- Commissaire Renaudin – [Brigade mobile], par Robert-Georges Méra
- Inspecteur La Bobine, par Jean Giot,
- Trafic (orientation romans noirs),
- Policier (essentiellement par Louis Thomas),
- Blackshirt (traduit de l’anglais par Frédéric Certonciny.

A part la série Trafic, déjà référencée ici, les autres séries ont un faible nombre de titres, ne justifiant pas de se voir réserver un topic à part entière pour chacune d’elles ;
aussi je propose de les rassembler dans ce présent chapitre, intitulé “Collections policières des éditions de La Corne d’Or” {1}.

{1} Cela permettra également de remettre un peu d’ordre dans les différents topics du forum dédiés à La Tarente et à La Corne d’Or, dans lesquels l’internaute lambda s’emmêle un peu les pinceaux…

TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Ven 8 Mai - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 729
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: [collections] policières de La Corne d'Or   Ven 8 Mai - 19:44

Collection “L’Inspecteur La Bobine” de Jean Giot.

Cette série ne dura que le temps de trois « enquêtes ». Jean Giot, son auteur, semble les avoir écrites sous son vrai patronyme, et aurait eu un différent avec l’éditeur J.C. Berthe {1}, ce qui pourrait justifier l’interruption de la série au bout de seulement trois titres.

Le premier volume “Prosper en croque…” indique comme référence d’éditeur en page de titre “La Goëlette”, 54 rue de la Clef – Paris (V°), et en fin de volume un achevé d’imprimer du 1er octobre 1953 sur les Presses des “Impressions Goëlette”, sises à la même adresse. Pourquoi cette référence à cette adresse parisienne, bien loin du siège de La Corne d’Or à Nice et de son imprimerie partenaire France Riviera à Menton ? Tout simplement parce que cette édition « reprend » une première édition originale de ce titre, qui s’est faite chez “La Goëlette”, et non pas aux éditions de La Corne d’Or. La couverture souple de cette première édition est d’ailleurs ornée d’une illustration couleur de J. Pruvost (voir ci-dessous), et non pas de « R.R. Giordan » comme celle que nous avons l’habitude de rencontrer.

Cette édition originale n’est pas enregistrée à la BNF ; et le volume en ma possession provient d’un tirage de tête numéroté, imprimé sur papier vélin ALFAMA du Marais. Autant de signes qui montrent que l’édition de La Goëlette n’eut probablement qu’une diffusion « confidentielle ». Il semble qu’il y eut « transfert » des corps d’ouvrage pour l’édition « publique », de la Goëlette vers La Corne d’Or, ceux-ci étant identiques dans les deux « éditions ». La Corne d’Or reste dicrète quant à l’indication de la maison d’édition, qui n’apparaît qu’au dos du volume, et le numéro de dépôt légal accordé à ce volume par la BNF (D.L. 6641-54) se situe dans la tranche des numéros accordés aux dépôts d’avril 1954, ce qui tend à montrer que la version Corne d’Or fut publiée vers avril 1954, tout en gardant l’achevé d’imprimer du 1er octobre 1953 sur les presses des Impressions Goëlette, c’est-à-dire celui de l’édition originale.


Ci-dessus, les deux éditions de “Prosper en croque ...” : A gauche aux éditions La Goëlette (illustration de J. Pruvost) ;
A droite la reprise « rejaquettée » par les éditions de La Corne d’Or (illustration de R.R.Giordan).
Au milieu page de titre et page d’achevé d’imprimer identiques pour les deux éditions.


Ce premier roman de la série, “Prosper en croque…”, sous-titré “Le roman policier d’un policier”, nous permet de faire connaissance avec l’inspecteur La Bobine {2}:
« Petit homme râblé, la cravate de travers, le pantalon en accordéon, mâchonnant une courte pipe laissant déborder le tabac »… voilà comment se présente celui que tout le quartier connaît sous le nom de « Monsieur Henri », l’Inspecteur Henri Vergnot, dit La Bobine en raison de ses qualités de fileur. Même en faisant des frais de toilette, il ne pouvait cacher ses origines : « On l’eût dit taillé à coups de serpe dans un vieux tronc rugueux battu à tous les vents et ses vêtements, de bon tissu pourtant, paraissaient ne pas avoir été coupés pour lui. Jusqu’à sa serviette, sa sempiternelle serviette de cuir grossier, qui lui donnait les apparences d’un marchand de bestiaux venu à la ville pour affaires ».
C’est Turpin, le commissaire de la Brigade Criminelle, qui « avait formé La Bobine, et son sens inné de la valeur de chaque individu lui avait fait déceler chez celui-ci un digne remplaçant sur “le bitume”, pour le moment où lui-même serait appelé à d’autres fonctions. Une fois encore, Turpin ne s’était pas trompé »… « Lors de l’arrivée de La Bobine à la Préfecture, il avait tout de suite senti que la nouvelle recrue manquait d’assurance, qu’il était timide, effacé, et il avait tout fait pour le corriger de ce qu’il considérait comme des défauts dans la profession ».
« Il ne demande qu’à aider les jeunes et, sous son allure bourrue, sous sa caboche qui est plus dure que le granit breton, c’est le meilleur des hommes et le meilleur des policiers, ce qui ne gâte rien ! Et avec çà, un être d’une extrême sensibilité, d’une grande timidité, qui tente de dissimuler sa véritable nature sous des aspects parfois bizarres, voire inquiétants pour ceux qui ne le connaissent pas. »
« Depuis plus de vingt ans, Toute la pègre parisienne connaissait La Bobine : un ennemi dangereux, implacable mais “régulier”, qui ne profitait jamais du moment de la victoire pour étaler sa supériorité ou pour se venger ».
« La Bobine faisait autorité à la Brigade Criminelle : c’était lui qui était chargé de dégrossir les jeunes, de solutionner les énigmes où d’autres avaient échoué, d’apporter aux moments délicats tous les apaisements souhaitables au Commissaire-Chef de la Brigade, partant au Directeur de la PJ, mécontents l’un et l’autre des résultats obtenus par leurs sous-ordres ».



n°1Prosper en croque… “Le roman policier d’un policier” – ~1954-04 (reprise de l’édition originale. de 1953-10 chez La Goëlette) – couv. illustrée couleur signée R.R. Giordan
n°2René la brême perd la tête – 1954-12 – couv. illustrée couleur signée R.R. Giordan
n°3Un certain « Monsieur Jacques » – 1955-03 – couv. illustrée couleur signée R.R. Giordan


Prosper en croque… - publié vers avril 1954, avec un corps d’ouvrage issu des Éditions La Goëlette – Paris. Illustration signée R.R.Giordan.
La couverture souple n’indique pas le nom de l’éditeur, qui ne figure que sur le dos de l’ouvrage…


René la Brême perd la tête – décembre 1954 – illustration signée R.R.Giordan


Un certain « Monsieur Jacques » - mars 1955. Dernier titre de la série – illustration signée R.R.Giordan


{1} Selon un post de Claude Herbulot du 24 octobre 2009 dans le topic “édition la tarente – la corne d’or”.
{2} Les informations qui suivent en italique sont des extraits du début du roman “Prosper en croque…”.

Nota :
Les couvertures de cette collection, comme celles d’autres collections  de La Corne d’Or, sont en “4 couleurs, vernie(s) et lavable(s)” et par là très fragiles, la moindre griffe écaillant la couche imprimée. Il est par conséquent difficile de trouver des exemplaires en très bon état ; aussi, nombre de scans ont-ils été nettoyés - voire restaurés - avec Kai’s Photo Soap pour un rendu plus attrayant.


TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 729
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Lun 11 Mai - 22:44

Collection “Commissaire Renaudin” (Robert-Georges Méra)

Robert-Georges Méra nous avait déjà narré plusieurs histoires de ce Commissaire, essentiellement sur 1952 dans la collection Police / Espionnage de La Tarente. Fin 1953, le Commissaire Renaudin, de la Brigade mobile, reprend du service, l’éditeur justifiant la création de cette série en arguant une recomposition du personnage, jugé jusque là trop éclectique « pour être véritablement réaliste ».
« Jusqu’à présent, Robert-Georges MERA nous avait montré Renaudin sous des aspects plus ou moins romanesques, donc, avouons-le, soumis à l’arbitraire des situations dramatiques variées voulues par l’auteur. (…) Avec “Scotland Yard demande Interpol”, Robert-Georges MERA commence une nouvelle série des aventures du Commissaire Renaudin dans laquelle le policier sera plus près de nous, plus vrai, plus humainement compréhensible au lecteur ».

Robert-Georges Méra publiera sept volumes, à raison d’un titre tous les deux/trois mois, et glissera au cours de cette période un titre hors série (et hors Renaudin) écrit en argot

Les sept titres de la collection “Commissaire Renaudin – Police mobile” publiés entre décembre 1953 et mai 1955 ; ainsi que le hors série écrit en argot
n°1 – Scotland Yard demande Interpol – 1953-12 – couv. couleur non signée
n°2 – L’étranglée du 114 – 1954-02 – couv. couleur recto / verso signée R.R.G[iordan]
n°3 – Concours de circonstances – 1954-04 – couv. couleur signée R.R.Giordan
n°4 – La tête du coupable – 1954-06 – couv. couleur signée R.R.G[iordan]
n°5 – Renaudin, la musique et le mort – 1954-t4 – couv. couleur signée R.R.Giordan
n°6 – Renaudin à Chicago – 1955-02 – couv. couleur non signée
n°7 – Renaudin et la cloche – 1955-05 – couv. couleur non signée

H.S. – Du cri trop sec ! (Un scandale intolérable) – 1954-10 - couv. couleur illustrée signée R.R.G[iordan])

Nota : L’auteur est référencé “Robert GEORGES-MÉRA” en pages de titre. Il en est de même parfois sur la couverture.


Scotland Yard demande Interpol – décembre 1953 (achevé d’écrire à Cagnes-sur-mer en octobre 1953).
Illustration de couverture non signée - Montage photographique : R.. Gahou.
En regardant attentivement et de près le titre de la couverture, on s’aperçoit que le lettrage du mot « Interpol » a été rectifié pour corriger le lettrage d’origine qui se voyait être « Interpool ». Une erreur évidente.
Le deuxième “O“ est devenu le “L” et le “L” initial a été remplacé par un point d’exclamation. Point d’exclamation qui apparaîtra sur le dos de l’ouvrage, mais pas sur la page de titre, pas plus qu’ailleurs.
Au verso, l’éditeur indique les raisons du recentrage du personnage du Commissaire Renaudin, en caractérisant la perception qu’a pu en donner l’auteur dans ses précédents romans.


L’étranglée du 114 – février 1954. Illustration de couverture (recto + verso) signée R.R.G[iordan] / Montage photographique : R. Gahou.
Le verso de la couverture présente de manière originale, étage par étage, les différents protagonistes de l’histoire.


Concours de circonstances – avril 1954 (achevé d’écrire à Cagnes_sur-mer en février 1954) , et La Tête du coupable – juin 1954 (achevé d’écrire à Nice en avril 1954) – deux illustrations signées Giordan


Recto et verso de Renaudin, la musique et le mort – 4ème trimestre 1954 (achevé d’écrire à Nice en septembre 1954) – illustration signée Giordan


Recto et verso de Renaudin à Chicago – février 1955 (achevé d’écrire à Nice en janvier 1955) – illustration de couverture non signée


Renaudin et la cloche – dernier titre de la série – mai 1955 (achevé d’écrire à Paris en février 1955) – illustration de couverture non signée


Recto et verso de Du cri trop sec – un roman écrit en argot – octobre 1954 (achevé d’écrire à Nice en mai 1954) – illustration de couverture signée Giordan



Rappel des titres précédents avec le Commissaire Renaudin :
Collection Police / Espionnage La Tarente

n°1 – Je ne suis pas un enfant de chœur – 1952-T1 – couv. couleur montage photos
n°3 – Que le diable l’emporte – 1952-T2 - couv. couleur montage photos
n°6 – La justice des autres – 1952-T2 - couv. couleur montage photos
n°10 – Les “I” n’ont pas toujours de point – 1953-01 - couv. couleur montage photos
n°13 – Il n’y a pas d’amis – 1953-04 - couv. couleur montage photos. Dans ce roman, le Commissaire Renaudin « enquête » anonymement et ne dévoile sa véritable identité qu’au dernier quart du volume…
(voir la présentation de ces titres dans le topic #Collection Policier éditions de La Tarente")


Les (premières) rééditions des titres du Commissaire Renaudin :
- Je ne suis pas un enfant de chœur >>> Symphonie en 6.35 signé Audy / Andy Knight – Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #23
- Que le diable l’emporte >>> Règlement de comptes signé Audy Knight - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #14
- La justice des autres >>> Suspense avec la mort signé Thomas Walsh - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #20
- Les “I” n’ont pas toujours de point >>> Que le diable l’emporte signé Ergé Hemm - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #28
- Il n’y a pas d’amis >>> Un cadavre encombrant signé Ergé Hemm - Ed. Champ de Mars, coll. Cristal #11
- L’étranglée du 114 >>> même titre et la signature de Georges Méra - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #13
- Concours de circonstance >>> même titre et la signature de Georges Méra - Ed. Champ de Mars, coll. Cristal #9
- La tête du coupable >>> même titre et la signature de Georges Méra - Ed. Champ de Mars, coll. Cristal #14
- Renaudin la musique et le mort >>> A qui se fier signé Andy Knight - Ed. Champ de Mars, coll. Cristal #16
- Renaudin à Chicago >>> même titre et la signature de Georges Méra - Ed. Champ de Mars, coll. Cristal #17
- Renaudin et la cloche >>> Police mobile contre X signé Georges Méra - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #22

Seul le titre Scotland Yard demande Interpol semble ne pas avoir été réédité.
Comme on le voit, on a parfois réutilisé des titres existants pour la réédition de titres portant initialement un nom différent !

- Du cri trop sec !>>> même titre signé Ergé Hem – Ed. Bel Air, coll. Détective Pocket #33 - 1964

(Informations sur les rééditions : Frank Evrard)

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pfinge
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4567
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mar 12 Mai - 0:42

Citation :
- Que le diable l’emporte >>> Règlement de comptes signé Audy Knight - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #14
- Les “I” n’ont pas toujours de point >>> Que le diable l’emporte signé Ergé Hemm - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #28

ça faisait longtemps qu'on n'avait pas remis les mains dans ce cambouis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 7007
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mar 12 Mai - 10:00

pfinge a écrit:
Citation :
- Que le diable l’emporte >>> Règlement de comptes signé Audy Knight - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #14
- Les “I” n’ont pas toujours de point >>> Que le diable l’emporte signé Ergé Hemm - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #28

ça faisait longtemps qu'on n'avait pas remis les mains dans ce cambouis !

houla ! dur de s'y remettre What a Face

les rééditions du titre cité par pfinge m'étonnent un peu Suspect

on aurait donc :
Que le diable m'emporte Robert-Georges Méra La Tarente espionnage n°3 1952
réédité sous le titre Règlement de compte Audy Knight Le moulin noir / Editions de l'étoile n°14 1960

mais il y a aussi Que le diable m'emporte Ergé Hemm Le moulin noir / Editions de l'étoile n°28 1961

ça étonne un peu qu'un même titre ait pu être réédité 2 fois dans la même collection à un an d'intervalle Rolling Eyes

qui peut éclaircir un peu ça Shocked

je mets, petit à petit, la page des rééditions à jour avec les nouvelles infos ici


Dernière édition par arzam le Mar 12 Mai - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 729
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mar 12 Mai - 11:02

Le même titre n'a pas été réédité deux fois...
Que le diable l'emporte- Tarente 1952 #3 a été réédité en 1960 dans le collection Le Moulin Noir sous le titre Règlement de comptes,
et c'est le titre
Les "I" n'ont pas toujours de point - Tarente 1953-01 qui a été réédité en 1961 dans la collection Le Moulin Noir sous le titre "Que le diable l'emporte"

Il en est de même pour le titre "Renaudin, la musique et le mort" - Corne d'or 1954-T4, qui sera réédité sous le titre "A qui se fier", un titre déjà utilisé par la Corne d'Or en mai 1953 pour un espionnage de la collection éponyme

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 7007
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mar 12 Mai - 11:08

mais je vois qu'un plus haut pcabriotpi83 signale
Citation :
Les “I” n’ont pas toujours de point >>> Que le diable l’emporte signé Ergé Hemm - Ed. Champ de Mars, coll. Le Moulin Noir #28

donc les titres
Que le diable m'emporte  signés Robert Georges Méra et Ergé Hemm (pourtant pseudo du précédent) n'auraient rien à voir ?... subtil Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 7007
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mar 12 Mai - 11:55

pcabriotpi83 a écrit:
Le même titre n'a pas été réédité deux fois...
Il en est de même pour le titre "Renaudin, la musique et le mort" - Corne d'or 1954-T4, qui sera réédité sous le titre "A qui se fier", un titre déjà utilisé par la Corne d'Or en mai 1953 pour un espionnage de la collection éponyme

TontonPierre
OK, j'ai corrigé

du coup on peut se poser la question pour ces 2 titres que j'avais cités dans le sujet sur les titres piratés :
A qui se fier ? Le Roy Irving [17] Aventurier (l') / Fleuve noir n°82 1963
A qui se fier ? Méra Robert-Georges [17] Tarente (la) espionnage / Editions de la corne d'or n°15 1953

le 1er est-il une réédition du titre de 1953 Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4797
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mer 13 Mai - 0:03

Un grand bravo à TontonPierre pour son travail, toujours aussi précis.
Une question: que veux-tu dire par "premières rééditions" des titres du Commissaire Renaudin? Qu'il y en a eu d'autres, bien sûr, mais où? Dans la collection "L'Aventurier" du Fleuve Noir, comme le laisse entendre arzam?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 729
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mer 13 Mai - 0:17

Je pense à la collection Détective Pocket, où par exemple est signalé {1} "Ne t'approche pas de moi", signé Ergé Hem,
qui la réédition de "Les "I" n'ont pas toujours de point" (Tarente 1953), ce dernier titre ayant déjà été réédité comme #28 du Moulin Noir
sous le titre "Que le diable l'emporte"
dur dur !!!

{1} information Frank Evrard

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 729
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mer 13 Mai - 9:11

Collection “Policier” (Louis Thomas & Maurice Bernard Endrèbe)

Travaillant dans l’Enseignement comme instituteur, Thomas Cervoni devient subitement aveugle, après la guerre, à la suite d’un acte regrettable, alors qu’il n’a pas 25 ans. Ne pouvant plus lire les romans policiers qu’il affectionne tant, il se met à en écrire… d’abord “à l’aveugle”, puis grâce à un magnétophone et une machine à écrire.
En 1954, il a déjà à son actif plusieurs récits policiers, publiés notamment chez Ferenczy sous la signature de René Thomas, et deux « grands » romans : Jour des morts, publié au Fleuve Noir sous la signature à peine déguisée de Thomas Cervion, et De sac et de corde, publié chez Dermée au Ciel du Nord sous la signature de Louis Thomas.
A cette époque, habitant dans le Var à Hyères, il aime se rendre presque chaque jour à la librairie "L’Escapade" du boulevard Gambetta, tenue alors par deux romanciers Maurice Périsset et René Poscia, ce dernier écrivant à ce moment-là pour la maison d’éditions de La Corne d’Or. Qualifié de discret, voire timide, il y vient en compagnie de René Panaro, son ami de toujours, pour parler, évidemment, de romans policiers.
Sur les recommandations de ces deux romanciers, il intègre en 1955 l’écurie de J.C. Berthe à La Corne d’Or, à Nice, et ouvre cette nouvelle Collection "Policier", encore sous le pseudonyme de Louis Thomas. Collection qu’il alimente presque à lui seul, à raison d’un titre par semestre.
Hélas, les éditions de La Corne d’Or vont disparaître fin 1956 {1}, alors que Louis Thomas n’y a publié que quatre titres…, qu’un cinquième était pourtant annoncé et qu’un sixième était « dans les cartons » de l’éditeur. C’est ce dernier manuscrit, resté dans les cartons de l’éditeur et intitulé “La Femme sans passé” qui obtiendra le Prix du Quai des Orfèvres en 1957 sous le titre rebaptisé de “Poison d’Avril”. On raconte l’anecdote que, venant chercher son prix au quai des Orfèvres, des personnes ne le connaissant pas écartèrent l’assistance qui se pressait en clamant : « Laissez passer le pauvre aveugle » (entretiens privés avec René Poscia et Françoise Postic, nièce de Thomas Cervoni).
Pour en savoir plus sur Thomas Cervoni alias Louis C. Thomas {2}, voir le blog que je lui ai consacré à l’adresse : http://tontonpierre-thomascervoni.blogspot.fr/
Dans cette série qui ne comporta que cinq titres se trouve une réédition d’un titre de Maurice Bernard Endrèbe. Endrèbe était devenu très ami avec Cervoni, depuis le premier “grand” roman de ce dernier - “Jour des morts” - publié au Fleuve Noir en 1953, et dont il avait fait l’éloge dans la presse spécialisée. Il n’est pas impensable qu’en retour Cervoni ait proposé Endrèbe à J.C. Berthe de la Corne d’Or pour la réédition de son titre “La mort bat la campagne”, paru en 1951 dans la collection La Cagoule des éditions La Bruyère.


Les cinq titres de la collection “Policier” publiés entre juillet 1955 et octobre 1956
n°1 – Le mal est fait – 1955-07 ? – Louis Thomas [Thomas Cervoni] – couv. couleur non signée
n°2 – Tué par un ange – 1956-01 – Louis Thomas [Thomas Cervoni] – couv. couleur non signée
n°3 – La mort bat la campagne – 1956-04 – Maurice Bernard Endrèbe – couv. couleur non signée. Réédition du roman portant le même titre et publié en 1951 aux éditions La Bruyère comme numéro 83 (et dernier numéro) de la Collection La Cagoule.
n°4 – Retour des rats !– 1956-05 – Thomas Cervioni [Thomas Cervoni] (infos données en page de titre). En couverture – couleur non signée : titré “Le” retour des rats, et signé Louis Thomas
n°5 – Malemort – 1956-10 – Louis Thomas [Thomas Cervoni] – couv. couleur non signée
n n - La mort a des lunettes noires – annoncé par le n°2, non paru – Louis Thomas – était prévu pour paraître dans la collection “Trafic”{3}.


Le mal est fait – juillet ? 1955 ; et Tué par un ange – janvier 1956.
Sur ce second titre réapparaît le dessin-logo de La Tarente.


La mort bat la campagne – avril 1956 ; et
[Le] Retour des rats – mai 1956


Malemort – dernier titre paru dans la collection. Octobre 1956.
Le verso de la couverture annonçait tout le bien qu’il fallait penser de l’auteur…


Notes :
{1} Dans une interview, Thomas Cervoni / Louis C. Thomas raconte qu’il reçut un jour une lettre de La Corne d’Or lui disant : « Je regrette beaucoup, mais je suis obligé de cesser l’édition, et je vous renvoie les deux manuscrits que j’avais retenus et que je ne pourrai publier ».
{2} Il signera après son départ obligé de La Corne d’Or ses futures productions (à part un titre chez Jacquier) du nom de Louis C. Thomas, pour ne pas être confondu avec Louis Thomas, un autre auteur très prolifique et très connu à l’époque, mais qui avait été un collaborateur notoire pendant la guerre et qui s’était réfugié en Belgique.
{3} Ce titre étant assez différent des œuvres habituelles, l’auteur ne le retiendra pas pour être publié en volume. Il sera toutefois publié en feuilleton dans le journal Samedi Soir.


TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4797
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mer 13 Mai - 10:16

Merci à Tonton Pierre et Frank Evrard pour les démasquages des rééditions dans Cristal et Le Moulin Noir: un bon complément au travail de Pierre Turpin dans Encrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 729
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Mer 13 Mai - 10:22

Y'en aura d'autres... C'est sûr!!!

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 729
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Jeu 14 Mai - 20:32

Collection “Blackshirt” (Traduit de l’anglais et adapté par Erik J. CERTON)

Le romancier anglais Graham Montague Jeffries (1900-1982) crée dans les années 1920, sous la signature de Bruce Graeme, le personnage de Blackshirt.
Au départ, Blackshirt est un simple gentleman cambrioleur, un peu comme le Raffles britannique et notre Arsène Lupin français, dont les aventures sont relatées chaque semaine dans le magazine Thriller Weekly. Le jour, Blackshirt est le romancier à succès Richard Verrell ; mais dès le soir tombé, vêtu et masqué de noir, il met régulièrement le Scotand-Yard londonnien des années 1910 en échec. Cependant, peu à peu, il reviendra dans le droit chemin et sera l’allié invisible de la police pour devenir la terreur de tous les criminels.

Les premières et courtes aventures de Blackshirt sont compilées par leur auteur sous le titre “Blackshirt” et sont publiées aux Editions T. Fisher Unwin à Londres en 1925.
Le titre sera adapté en français par Luce Gritte et sera publié en 1932 aux Editions Alexis Redier dans la collection “Le Domino Noir” (n°9) sous le titre “La voix au téléphone”, titre correspondant à celui du premier chapitre de l’ouvrage anglais.


“La Voix au téléphone”, première traduction en français des premières aventures de Blackshirt en 1932

Graham Jeffries publiera neuf autres romans avec Blackshirt comme héros, entre 1927 et 1940. Il fera apparaître au début des années 1930, et sous la signature de David Graeme, un ancêtre à Blackshirt : “Monsieur Blackshirt”, un courageux “coquin” qui sait aussi bien manier la langue que son épée dans la France du XVIIème siècle ; et il donnera un fils à Blackshirt “Lord Blackshirt” en 1941, dont trois aventures nous seront contées.

En 1952, son fils Roderic prend la plume pour succéder à son père. Il nous contera, sous la signature de Roderic Graeme, une vingtaine de nouvelles aventures de Blackshirt, et ce jusqu’en 1969. Il semble qu’aucune de ces aventures n’ait été traduite en français.

En 1955, Frédéric Certonciny, qui s’était précédemment essayé à l’adaptation en français de romans écrits en anglais, s’attaque à la traduction et à l’adaptation des dix romans de Blackshirt écrits par Jeffries père. Les dix romans seront publiés à un rythme à peu près mensuel aux Editions de La Corne d’Or, entre novembre 1955 et novembre 1956, dans une série spécifique dédiée au héros {1}.
Le verso du premier titre annonce l’espérance de l’éditeur : « Blackshirt, gentleman-cambrioleur, dont nous allons assurer la publication des aventures, sera, nous en sommes persuadés, accueilli par le public français avec toute la chaleur que méritent ces ouvrages dont le style et l’action sont une garantie de réussite ».

Série “Les aventures de Blackshirt” – La Corne d’Or – traduction et adaptation de la première série anglaise entièrement écrite par Graham Montague Jeffries sous le pseudonyme de Bruce Graeme :
Les illustrations de couvertures, anonymes, et représentant sous forme stylisée le héros de la série, sont identiques pour les dix numéros.


- n°1 - Blackshirt – 1955-11 - (Blackshirt – 1925 – Fisher Unwin, Londres)
- n°2 - Le retour de Blackshirt – 1955-12 – (The Return of Blackshirt – 1927 – Fisher Unwin, Londres)
- n°3 - Alias Blackshirt – 1956-01 – (Alias Blackshirt – 1932 – G.G. Harrap & Co, Londres)
- n°4 - Encore Blackshirt – 1956-02 – (Blackshirt Again – 1929 – Hutchinson & Co, Londres)
- n°5 - Blackshirt l’aventurier – 1956-03 – (Blackshirt The Adventurer – 1936 – Hutchinson & Co, Londres)
- n°6 - Blackshirt contre Peebles – 1956-04 – (Blackshirt The Audacious – 1935 – Hutchinson & Co, Londres)
- n°7 - Blackshirt joue sa partie – 1956-05 – (Blackshirt Takes a Hand – 1937 – Hutchinson & Co, Londres)
- n°8 - Blackshirt contre-espion – 1956-06 – (Blackshirt Counter-Spy – 1938 – Hutchinson & Co, Londres)
- n°9 - Blackshirt contre Von Hoffman – 1956-09 – (Blackshirt Interferes – 1939 – Hutchinson & Co, Londres)
- n°10 - La victoire de Blackshirt – 1956-11 – (Blackshirt Strikes Back – 1940 – Hutchinson & Co, Londres)




Ci-dessus les 10 titres des aventures de Blackshirt.
Le verso du premier titre présentait la « nouvelle » série, tandis que le verso des titres postérieurs en faisait la promotion.


[b]Note :[/b]
{1}  Sur Blackshirt, voir le site http://www.internationalhero.co.uk/b/blakshir.htm et l’article paru dans le n°1 de la revue “Le Petit Détective”, où l’on y apprend que le premier volume anglais de 1925 – “Blackshirt” – avait été traduit et adapté en français dès 1932 par Luce Gritte.
Les 10 premières aventures de Blackshirt sont à porter au seul crédit de Graham Jeffries. En 1952, son fils Roderic prend la plume pour continuer la série, et ce jusqu’en 1969. La double attribution d’auteur à Bruce et Roderic Graeme retenue pour la version française de 1955 et 1956 des aventures de Blackshirt est probablement liée à un problème de Copyright avec les détenteurs des droits d’auteur britanniques.

TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Jeu 14 Mai - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Jean François Le Deist
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 3968
Age : 60
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   Jeu 14 Mai - 22:10

Super Tonton !

_________________
"Par suite des pluies, les Bries, les Coulommiers et les Livarots ont éprouvé une forte baisse"
( Halles Centrales de Paris, janvier 1885 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://popularliteraturestudies.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [collections] policières de La Corne d'Or   

Revenir en haut Aller en bas
 
[collections] policières de La Corne d'Or
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [collections] policières de La Corne d'Or
» Des listings de collections policières
» Petites collections policières de Diderot
» Collections policières aux Editions Chantal
» Les collections des éditeurs populaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Romans policiers et d'espionnage :: Toute la littérature policière moderne (après 1950)-
Sauter vers: