Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 François Richard

Aller en bas 
AuteurMessage
jeandive
Le Maître des Forges
avatar

Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: François Richard    Ven 12 Aoû - 23:14

voir bio : http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/t3802-francois-richard

Moore
franck De Thau ( l'étang de thau etant proche de sète )
Tanners
Dickson
F.H Ribes (mais les oeuvres de ce pseudo seraient écrite en partie par des nègres: Vlatimo , Henri Courbières et Bessiere qui conteste ce pseudo pour François richard apparement )
D.H .Keller : il y aurait d'autres écrivains en plus derriere ce pseudo , et Bessière estime que Richard n'a rien ecrit sous ce pseudo
Ric
Franchard (dans la presse surement)
Paul Frank
François Blachère
Harry Mitchel
F.Richard-Bessière : mais a priori tout etait ecrit par richard Bessière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blablasf.blogspot.com/
pfinge
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4627
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: François Richard    Mar 26 Mar - 19:39

On pourra sans doute y ajouter
Eric von Thausen
Un coeur de paprika Plume au vent ? La Seine (de)
Qu'n dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 7036
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: François Richard    Mer 27 Mar - 10:06

pfinge a écrit:
On pourra sans doute y ajouter
Eric von Thausen
Un coeur de paprika Plume au vent ? La Seine (de)
Qu'n dites-vous ?

en tout cas, notre ami herbulot nous disait dans le topic Plume au vent

Citation :
Un coeur de paprika( Eric Von Thausen) annonçé signé Pierre de Surmont
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pfinge
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4627
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: François Richard    Mer 27 Mar - 11:55

Ah bon !
C'était une idée comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pfinge
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4627
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: François Richard    Mer 27 Mar - 15:09

Au fait , c'est qui ce Pierre de Surmont ? pas de traces dans la toile !
"annoncé signé " , cela veut dire, je pense, que sur un précédent ouvrage de la collection, dans les annoncés, ce titre était gratifié de cet auteur. Finalement, ma proposition reste peut-être envisageable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 7036
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: François Richard    Mer 27 Mar - 15:42

pfinge a écrit:
Au fait , c'est qui ce Pierre de Surmont ? pas de traces dans la toile !
"annoncé signé " , cela veut dire, je pense, que sur un précédent ouvrage de la collection, dans les annoncés, ce titre était gratifié de cet auteur. Finalement, ma proposition reste peut-être envisageable ?

oui, c'est possible car on ne sait rien sur ce Pierre de Surmont
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 738
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: François Richard    Ven 29 Mar - 0:20

Mon sentiment à moi, c'est que François Richard avait fini d'écrire des romans, en 56-57 au moment où parut ce bouquin.
Il faut se méfier du raccourci que faisait Pierre Turpin en attribuant à François Richard des titres que s'appropriait Richard lui-même alors qu'il ne les avait pas écrits... mais qu'il avait "placés", ou "rewrités" comme on dit dans le jargon...
Par exemple, Pierre Turpin disait : Chasse aux documents, signé Jerry Crayton, c'est François Richard... alors qu'en réalité l'auteur est Richard Bessière. Mais c'est François Richard qui avait apporté le titre chez Dermée au Trotteur, alors....
Par ailleurs, le fait d'annoncer un prochain titre avec une signature, et de le voir paraître sous une autre n'était pas rare non plus.
Par exemple, dans la collection "La Mante", le titre "Les points sur les i" annonce en quatrième de couverture "L'Amour s'amuse", de Robert Favart, alors que deux mois plus tard le titre "L'Amour s'amuse" sort effectivement, mais sous la signature de Frank Dickson, un pseudo attribué à François Richard...
... et si pour l'exemple présent Robert Favart avait été un des nègres de François Richard ???... car quand on lit les différents romans de cette collection attribués à Richard, on a peine à croire que c'est le même romancier qui les a écrits, tellement le style est différent...


ci-dessus, l'annonce de "L'Amour s'amuse"
et la couverture du titre sorti le mois suivant.


TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Ven 29 Mar - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pfinge
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4627
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: François Richard    Ven 29 Mar - 16:52

Citation :
car quand on lit les différents romans de cette collection
Il ne lit pas n'importe quoi , le pépère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 738
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: François Richard    Ven 29 Mar - 21:05

Bah !... on se sent un peu obligé,... pour savoir par la suite de quoi on parle...

C'est ainsi que, par exemple, on retrouve dans l'intrigue du titre Les Points sir les "i", signé William Moore (François Richard, normalement), publié au 2ème trimestre 1950 dans cette collection La Mante (CPE), tous les éléments de Chasse aux documents, signé Jerry Crayton, mais revendiqué par Richard Bessière, publié au 4ème trimestre 1952 au Trotteur.
Tout y est : des documents secrets volés par des malfrats qui veulent les vendre à une puissance étrangère; un ancien espion de la CIA qui se met sur la piste mais qui est surveillé par un détective ; l'idée de doubler les malfrats en s'appropriant les documents en question, et l'idée de mettre à l'abri ces documents en attendant la transaction en se les faisant envoyer à son nom à une poste restante...

Dans le livre sur Bessière, il est dit que les le jeune Bessière bazarda ses premiers manuscrits qu'il ne trouvait pas terribles... Et si le père François en avait récupéré certains et les avaient "rewrités" à sa manière, en rajoutant quelques mots d'argot de temps à autre et en balançant quelques jolies petites pépées pas frileuses à la fin de certains chapitres, pour faire éditer tout ça chez le père Pic????
à suivre...

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 738
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: François Richard - Harry Mitchell   Mar 7 Juin - 9:40

Ne pas confondre Harry Mitchell avec Hary Mitchell…

Harry Mitchell est le pseudonyme que choisit François Richard pour faire publier le roman intitulé “Elles ne sont pas toutes comme ça…”, achevé d’imprimer en février 1949, par les toutes nouvelles Éditions Fleuve Noir. Ce fut ce roman qui inaugura la collection érotique “La Flamme”, et qui inaugura également les poursuites pour atteintes aux bonnes mœurs envers son éditeur et son "traducteur". Quelques mois plus tard, François Richard récidivait avec un autre pseudonyme (William Moore) pour un second roman érotique, “Sans avoir l’air d’y toucher”, cette fois-ci à la Compagnie Parisienne d’Éditions (C.P.E.). Il y mettait en exergue une citation qu’il n’hésitait pas à attribuer à Harry Mitchell : «Il existe entre l’érotisme et la pornographie la même différence qu’entre une jolie femme très élégamment vêtue et une femme laide en haillons crasseux…». …On n’est jamais si bien servi que par soi-même !


Ci-dessus : Elles ne sont pas toutes comme ça - signé Harry Mitchell, et
Sans avoir l'air d'y toucher, de William Moore, avec son exergue signé Harry Mictchell.

C’étaient là deux romans qui se démarquaient quelque peu du style qu’affichait fin des années 1940 François Richard. Celui-ci, depuis sa montée à Paris quelques années plus tôt, exerçait alors dans la légèreté de l’opérette ou le comique à la Vaudeville, un genre qu’il affectionnait particulièrement : il jouait et chantait en effet dans des opérettes, et venait d’en co-écrire quelques-unes, qui connaissaient un certain succès {2}.

Harry Mitchell se trouvant "rattaché" à François Richard, nos amis du Rocambole lui attribueront la paternité d’une comédie en un acte de 1951 : “Ni fleurs ni couronnes !”. Une comédie que la BNF affecte à Mitchell, Harry, et dont elle possède le livret. Il est probable d’ailleurs que ce fut notre ami Claude qui écrivit l’article intitulé “Francis ou François” où se retrouve cette allégation {3}.
Il n’en fallait pas plus pour que TontonPierre courût consulter l’ouvrage en question à la Bibliothèque Nationale. Mais il déchanta très vite, car la comédie n’est pas signée Harry Mitchell, mais… Hary Mitchell !, un auteur français né au XIXe siècle. Une erreur manifeste de la BNF qui indique Harry avec deux “r” dans son catalogue pour ce titre. Et ce même catalogue indique par ailleurs pour Hary Mitchell plusieurs autres titres de comédies en un acte… mais des comédies écrites entre les années 1910 et 1920. Le livret de la comédie “Ni fleurs ni couronnes !”, référencé à la BNF avec un dépôt légal de 1951, n’est d’ailleurs qu’une réédition, puisque l’on en trouve une édition antérieure datée de 1935 (la première ??) à la Bibliothèque Nationale d’Australie !


Ci-dessus : Ni fleurs ni couronnes, de Hary Mitchell (version 1951),
et les deux titres du même auteur disponibles à la Bibliothèque Nationale d'Australie.

Dommage pour notre François Richard : “Ni fleurs ni couronnes !” n’est donc pas de lui. Toutefois, je me demande s’il n’aurait pas pu avoir connaissance des petites comédies en un acte des années 1910 et 1920 de cet auteur, lui qui s’intéressait au théâtre et à la chanson au début des années 1940 avec son ami Barthélémy Léopold Bessière, alors Directeur du Théâtre des Variétés de Béziers, et s’il n’aurait pas pu prendre le pseudonyme Harry Mitchell en hommage à cet Hary Mitchell, spécialiste des comédies en un acte du premier tiers du XXe siècle…..

Notes :
{1} Lors de l'audience du procès pour outrage aux bonnes moeurs (24 avril 1950), François Richard fut présenté non pas comme l'auteur du roman, mais comme la personne ayant traduit "en langue française, l'ouvrage attribué à Harry Michel (sic !)"
{2} Nous préciserons ce point dans l’étude qui lui sera consacrée sur le Forum.
{3} “Francis ou François”, in Le Rocambole n°42 (printemps 2008) – pages 119 et 120. Il s’agit d’un article faisant le distinguo entre Francis Richard, un des pseudonymes de Paul Bérato, avec François Richard, connu comme le directeur littéraire des Éditions Fleuve Noir. Le rédacteur note “Sans fleurs ni couronnes”, au lieu de “Ni fleurs ni couronnes !”.

TontonPierre

Nota : message modifié le 26 déc 2017 en liaison avec la paternité ou non à donner à François Richard pour ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François Richard    

Revenir en haut Aller en bas
 
François Richard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doublage des films : québécois vs français
» WM6.5 en français Pack [WM6.5 français Lang Package]
» peinture armée française
» [Jay, françoise] Les Enfants rats
» [APPLI] Dictionnaire Anglais-Français ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Biographies & bibliographies :: Pseudonymes-
Sauter vers: