Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jacques AUBURTIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4734
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Jacques AUBURTIN   Ven 15 Avr - 10:49

(1898-1969) Son portrait (dans les années 1950) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 717
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Jacques Auburtin   Mar 26 Sep - 11:19

Depuis plus de six ans que Maciste a mis en ligne cette simple photo, tirée du verso de la couverture d’un des ouvrages du romancier parus chez Maurice Grillet en 1953/54, pas un seul mot sur l’auteur, ni même un début de recensement bibliographique (hormis celui du DILIPO de Claude Mesplède et celui du site panddricq.wixsite.com… qui voit Auburtin comme un auteur marseillais !)

Il va bien falloir que quelqu’un s’y colle !.. Alors allons-y.

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 717
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Jacques Auburtin [biographie]   Mar 26 Sep - 11:44

Jacques AUBURTIN (1898 – 1969)

«Jacques Auburtin, turfiste, éditeur, journaliste, conférencier à la T.S.F., pornographe».

La liste de ces quelques activités qu’exerça Jacques Auburtin n’est pas de ma plume : elle provient de celle de Louis Bethléem, un prêtre catholique qui s’illustra dans la censure durant la troisième République {1} et qui écrivit au début du XXème siècle l’ouvrage “Romans à lire et romans à proscrire”, une sorte «d’index» qui fut plusieurs fois réédité dans des versions augmentées {2}. La citation reproduite en en-tête est issue de l’édition de 1932 {3}. Voilà donc comment l’abbé Bethléem cataloguait notre romancier objet de cet article, tout en omettant quelques autres activités que Jacques Auburtin exerça à la même époque sous le pseudonyme de Jacques Saint-Armand.


Ci-dessus, Jacques Auburtin vu par l’abbé Louis Béthléem dans la onzième édition de son livre “Romans à lire et romans à proscrire” paru en 1932.

Mais reportons-nous tout d’abord quelque trente ans plus tôt…

Jacques, Marie Auburtin nait à la fin de l’après-midi du 8 octobre 1898, au domicile parisien de ses parents rue du Mont-Thabor, à deux pas de la Place Vendôme, du Jardin des Tuileries et de la rue Royale. Sur son berceau viendra se pencher l’Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées du moment : Charles-Alfred d’Asbonne, chevalier de la Légion d’Honneur et troisième fils de l’ex Mamelouk et Consul de France Abdalla Dasbune.


Ci-dessus, scan partiel de l’acte de naissance de Jacques Marie Auburtin
(acte n°772 et non 771 comme l’indique par erreur la BNF)

Jacques est le quatrième et avant dernier enfant de la famille de Fernand Auburtin (Marie Jean Alexandre Fernand Auburtin), petit-fils du Docteur Bouillaud et petit-neveu du Docteur Lallemand (tous deux membres de l’Académie des Sciences), Maître des Requêtes au Conseil d’État, Chevalier de la Légion d’Honneur et futur lauréat de l’Académie française.
Que du beau monde donc dans tout cela !

Il aura un petit frère, Jean, de six ans son cadet, qui, après un doctorat en droit, deviendra Avocat à la Cour d’Appel, mais qui sera aussi journaliste, écrivain politique et ami de Charles de Gaulle.
Il est probable que l’abbé Bethléem, dans la "description" qu’il fit de Jacques Auburtin, ait mélangé quelque peu activités de Jacques et activités de Jean - les deux frères ayant en commun l’initiale “J” de leur prénom : s’il semble que l’on puisse créditer Jacques Auburtin de quelques “apparitions radiophoniques” fin des années 1920 {4}, c’est surtout son frère Jean qui exerça à la même époque le métier de journaliste à la TSF, notamment sur Radio LL {5}. Jean Auburtin termina sa carrière comme sénateur. Lui aussi écrivit, comme son frère aîné, mais dans des registres beaucoup plus respectables. Nous aurons l’occasion de reparler de lui ultérieurement.

Notes:
{1} Sur l’Abbé Louis Bethléem (1869-1940), voir la page Wikipédia correspondante, et l’article paru dans Le Figaro du 27 février 2014 à l’adresse : http://www.lefigaro.fr/livres/2014/02/27/03005-20140227ARTFIG00008-l-abbe-bethleem-ou-du-bon-usage-de-la-censure.php
{2} Publié pour la première fois en 1904, l’ouvrage est sous-titré : « Essai de classification au point de vue moral des principaux romans et romanciers de notre époque ».
{3} L’ultime édition de cet ouvrage date de 2015, après un travail de mise à jour à partir de la onzième édition de 1932 des dates biographiques des auteurs, souvent fausses dans les éditions de l’époque du vivant de l’abbé Bethléem. L’ouvrage est disponible en volume broché et en format livre numérique.
Abbé Bethleem, Louis, (2015-02-16T22:58:59). Romans à lire et romans à proscrire (French Edition) (Emplacement du Kindle 20). Ligaran. Édition du Kindle.
{4} Voir note à venir
{5} Voir le site http://100ansderadio.free.fr/HistoiredelaRadio/RadioLL/RadioLL-20.html

(à suivre...)

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4734
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Jacques AUBURTIN   Mar 26 Sep - 20:17

Voilà une riche idée que de s'intéresser à cet auteur plus qu'oublié! Les lecteurs alléchés attendent la suite des recherches de TontonPierre... bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 717
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Jacques Auburtin [biographie]   Jeu 28 Sep - 18:26

Après ces premières “révélations” fournies par notre censeur ecclésiastique sur le “profil” de Jacques Auburtin, il nous faut attendre le début des années 1950 pour voir apparaître d’autres renseignements sur notre auteur.
Le rabat de la jaquette côté recto de Traquenards à Saïgon – un contre-espionnage paru au printemps 1952 {1} – indique :
«Contrairement à bon nombre de ses confrères qui se targuent d’avoir exercé plusieurs métiers avant de prendre la plume, Jacques Auburtin a toujours réservé à la littérature le meilleur de son activité. Né à Paris, au cœur même de la Capitale dont il a si souvent dépeint la vie nocturne et secrète, il composa quelques pièces de théâtre, monta sur les planches, se livra à des études historiques et se consacra bientôt à écrire des romans».
Et de citer un certain nombre de titres qui «obtinrent le plus de succès auprès du public» : Le Couple Noir, La Môme a trop parlé, Dans la vase jusqu’au cou, Mon Amant est un monstre, La Fille aux combines, Les Mâles sont les plus forts et – le dernier en date – La Moucharde.



Ci-dessus, recto et rabat de la jaquette de Traquenards à Saïgon

Cette liste a cependant l’inconvénient d’occulter totalement les romans “d’alcôve” que signa Jacques Auburtin entre la fin des années 1920 et le début des années 1930 - des romans dont certains se vendirent à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires, ce qui est bien supérieur aux tirages de 5000 ou 7000 exemplaires des romans noirs des années d’après-guerre susnommés.

Note :
{1} Traquenards à Saïgon, de Jacques Auburtin. Collection Contre-Espionnage n°5 - CPE, Paris – 1952 (T2 ?)

(à suivre...)

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 717
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Jacques AUBURTIN   Jeu 28 Sep - 19:07

Pour ceux qui seraient intéressés par la lecture de l'ouvrage de l'abbé Bethléem - Romans à lire et romans à proscrire, je donne ci-après l'adresse de la page internet où l'on peut feuilleter la version Kindle, enrichie, parue en 2015 :
https://www.amazon.fr/Romans-%C3%A0-lire-romans-proscrire-ebook/dp/B00TXACZ56/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1506614627&sr=8-1&keywords=romans+%C3%A0+lire+et+romans+%C3%A0+proscrire+kindle

ci-dessous, scans des couvertures des dernières éditions de 2015 et 2016:



TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 717
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Jacques Auburtin [biographie]   Sam 30 Sep - 18:55

Dans son Dictionnaire des Littératures Policières (DILIPO) paru au début des années 2000, Claude Mesplède précise quelque peu les activités “théâtrales” exercées par Jacques Auburtin et mentionnées sur le rabat de la jaquette de "Traquenards à Saïgon":
«Après des études classiques, il commence à écrire des pièces de théâtre (Bigoudis), une opérette (Deux ans plus tard) et une comédie. Il tient des rôles dans ses pièces au cours de tournées en France et en Allemagne {1}".


Ci-dessus, recto de le couverture du tome 1 (A-I) du Dictionnaire des Littératures Policières de Claude Mesplède.

J’ignore où Claude Mesplède a récupéré ces informations. Peut-être auprès de la famille Auburtin elle-même, ou peut-être tout simplement en puisant dans les innombrables notes de Pierre Turpin, qui avait dû, en son temps, creuser le texte du rabat de la jaquette de Traquenards à Saïgon.

Concernant cette activité théâtrale, on retrouve en effet la trace de deux pièces montées en 1923 et signées (ou cosignées) par Jacques Saint-Armand alias Jacques Auburtin : une comédie en 1 acte et un prologue - “Deux ans plus tard”, qui n’aura semble-t-il aucun succès, et une opérette - “Bigoudis, ou les jumelles audacieuses”, dont le livret fut co-écrit avec Victor Hœrter, et qui fut bien accueillie, à la fois par le public et par la critique.

Note :
{1} Dictionnaire des littératures policières, sous la direction de Claude Mesplède – Joseph K., Nantes, 2003. Page 106.

(à suivre...)

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 717
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Jacques Auburtin [biographie]   Mar 3 Oct - 23:30

Enfin, et pour en finir avec les informations accessibles par tout un chacun sur ce romancier, citons celles repérées sur les quatrièmes de couverture de ses deux romans publiés aux Éditions Maurice Grillet en 1953 et 1954 (Les Femmes sont faites pour ça et Le sale boulot), où l’on retrouve un raccourci du rabat de la jaquette de Traquenards à Saïgon, ainsi que sur les quatrièmes de couvertures de ses deux romans publiés aux Éditions Marc Postel en 1957 et 1958 (Révélation charnelle et Une Femme damnée), où l’éditeur indique que l’auteur, Jacques Auburtin, «a déjà publié sous son nom et sous différents pseudonymes, une quarantaine de volumes qui connurent le plus mérité des succès» ; en les classant dans les registres des «romans d’espionnage, romans noirs et surtout romans d’amour».




Ci-dessus, à gauche : Les femmes sont faites pour ça – Editions Maurice Grillet, Paris - Collection Les Heures Noires – AI novembre 1953
A droite : Une Femme damnée – Editions Marc Postel, Paris – AI janvier 1958.



Prochain message : Jacques Auburtin le turfiste

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques AUBURTIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques AUBURTIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Collection] Contre-Espionnage (C.P.E.)
» (Coll) La Mante(CPE)
» Jacques AUBURTIN
» Cake au crabe, à la St-Jacques et au poireau
» Noix de Saint-Jacques à la vanille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Biographies & bibliographies :: Biographies-
Sauter vers: