Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 T'serstevens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pfinge
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4545
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: T'serstevens   Jeu 14 Oct - 12:40

Albert T'serstevens fait l'objet de nombreux articles sur la toile, dont http://www.bibliotrutt.eu/artman2/publish/tome_1/Albert_t_Serstevens_23.php.

Le catalog of copyright nous donne un pseudonyme : Saint-Preux.

On trouve par ailleurs de nombreuses références à André T'serstevens, mais il semble que l'on parle là du même et qu'il s'agisse donc d'une erreur d'interprétation du prénom (A.), reprise de texte en texte.

Par contre, on trouve le pseudonyme Lucien François rapporté à Lucien François T'serstevens, et là, beucoup d'embrouille :
Citation :
Jean-Claude Polet - 2000 - 600 pages - Aperçu
Réf : Michaud ; Catalogue BN t Serstevens (Albert) 1886-1974 Né à Bruxelles, Albert (en fait Lucien-François) 't Serstevens quitte la Belgique pour Paris en 1910 et obtient en 1937 la nationalité française. Ami de Blaise Cendrars, ...
Citation :
L'Intermédiaire des chercheurs et curieux: Numéros 519 à 529
1995 - Extraits
D'autre part, on confondrait abusivement Albert t'Serstevens et Lucien- François t'Serstevens: cette confusion, si c'en est bien une, figure aussi dans le Dictionnaire des Belges (Bruxelles, Paul Legrain, 1981)
Citation :
De la jeunesse chez Gallimard: 90 ans de livres pour enfants : un ...
Alban Cerisier, Jacques Desse - 2008 - 255 pages - Extraits
Lucien François, pseudonyme de Lucien T'Serstevens (qui reprend le vrai nom de son oncle, le célèbre écrivain Albert T'Serstevens) : il publie dans la même collection La Fille de Pimprenelle
Citation :
Revue de la Bibliothèque nationale: Numéro 7,Partie 3 -Numéro 14,Partie 4
Bibliothèque nationale (France) - 1983 - Extraits
Un ensemble de documents concernant l'écrivain Lucien T'Serstevens, dit Lucien François, a été remis par sa fille : outre des manuscrits de certaines de ses œuvres et des recueils de ses chroniques publiées dans différents journaux de ...

Citation :
Les amis belges: presse littéraire et franco-universalisme
Paul Dirkx - 2006 - 416 pages - Extraits
Albert t'Serstevens et le voyage initiatique Né à Uccle en 1886 « de père flamand et de mère provençale 162 », Albert t'Serstevens (pseudonyme de Lucien-François t'Serstevens) s'installe à Paris en 1910 après des études de droit

Citation :
La littérature belge d'expression française au miroir de la ...
Albert Mockel, Francesca Bianca Crucitti Ullrich - 1998 - 597 pages - Extraits
15 Albert 't Serstevens, pseudonyme de Lucien-François (Bruxelles, 1886 - 1974), naturalisé français en 1937, a traduit les récits de Marco Polo. 16 André Baillon (Anvers, 1875 - Saint-Germain-en-Laye, 10 avril 1932), de père français
Enfin l'Encyclopedia Universalis écrit :
Citation :
FRANÇOIS LUCIEN t'SERSTEVENS (1904-1963)
Journaliste de mode et écrivain, Lucien t'Serstevens, neveu de l'écrivain Albert t'Serstevens, est né à Bruxelles. Son père est de nationalité belge ; sa mère, dont il reprend le patronyme François, est la fille d'un communard français en exil en Belgique. « Mes parents dirigeaient une maison de très belle confection qui reproduisait, pour la Belgique et l'Europe centrale, des modèles créés par les grands couturiers de Paris [...]. Ma mère [...] portait le dernier chapeau de Caroline Reboux [et] s'habillait chez Doucet », raconte-t-il dans Comment un nom devient une griffe (1961). Dès 1927, la critique salue les premiers écrits du poète et du dramaturge : Dosages (1926), Poésies 28 (in Échantillons, 1928) et Celui qui voulait jouer avec la vie (pièce en trois actes). Lugné-Poe crée la pièce au théâtre de l'Œuvre le 5 novembre 1927

Alors ? un ou deux auteurs ?










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pfinge
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4545
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: T'serstevens   Jeu 14 Oct - 14:54

Continuant mes recherches , j'ai trouvé cet article qui semble très documenté notamment sur le plan généalogique
Citation :
Famille

Fils de Ignace-François-Emile t'Serstevens, né à Assche (Asse) en 1834 et de sa seconde épouse française, Julienne-Thérèse Verdier (2), née le 18 janvier 1858, Albert t'Serstevens appartient à la 12ème génération d'une famille bruxelloise dont le premier ascendant est Jean t'Serstevens dit de Cruwere, bourgeois de Bruxelles cité en 1505: la branche dont Albert t'Serstevens est issu donna plusieurs générations d'imprimeurs jusqu'à la Révolution française.

Albert t'Serstevens épousa (3):
- à Uccle (Bruxelles) le 19 août 1906 Madeleine-Marie-Antoinette Meurisse, née à Ixelles (Bruxelles) le 25 juin 1880, fille de Antoine-Joseph Meurisse et de Caroline-Sophie Huys;
- en 1933 Ghislaine du Peyroux, fille de Henri du Peyroux et de Jehanne de Malinguehen, sans postérité;
- à Papeete, Tahiti le 14 février 1947 Amandine Doré, née Odette Amandine Bonne, aquarelliste, née en 1912, fille d'Arsène Bonne et d'Eugénie Bourdier, soeur de l'éditeur André Bonne et qui ne semble pas apparentée à l'illustrateur et peintre français Gustave Doré.

De son premier mariage avec Madeleine-Marie-Antoinette Meurisse, Albert t'Serstevens eut deux enfants:
- Jean t'Serstevens, né à Ixelles (Bruxelles) en 1907, décédé en 1974, époux de Paule Le Roux, père et mère de Bernard t'Serstevens, né en 1940, époux de Jacqueline Boutin (dont Isabelle t'Serstevens, née en 1967), et de Joëlle t'Serstevens, née en 1944;
- Claire t'Serstevens, née en 1908, épouse de Edmond Metzger.

De sa première épouse née Marie-Thèrèse Dopere, son père n'eut pas d'enfant. De sa seconde épouse (Julienne-Thérèse Verdier), Albert eut trois frères et une soeur:
- Romain-Léon (1876-1947), époux de Marie François (1878-1947), fille d'un communard français en exil en Belgique, père de Lucien t'Serstevens dit François, du nom de sa mère, journaliste de mode et écrivain, né à Bruxelles le 7 décembre 1904 et décédé à Paris le 9 février 1983;
- Georges-Théodore, né à Uccle en 1878;
- Gaston-Léopold, né à Uccle en 1880;
- Lucie-Julia, née à Uccle en 1882.

Lucien t'Serstevens dit François épousa à Bruxelles le 18 janvier 1933 Louise Grandperrin dont Michèle t'Serstevens, sinologue, née à Paris le 5 octobre 1934 et épouse à Paris le 24 novembre 1966 de Paolo-Antonio Pirazzoli: Michèle Pirazzoli-t'Serstevens a écrit de nombreux livres et études sur la Chine

Aucune mention d'un André.
Les ouvrages de Saint-Preux ne sont pas repris dans la bibliographie dite complète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
T'serstevens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T'serstevens
» Albert T'SERSTEVENS (Belgique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Biographies & bibliographies :: Biographies-
Sauter vers: