Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La Littérature en bas-bleus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4689
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: La Littérature en bas-bleus   Mar 5 Oct - 9:48

La Littérature en bas-bleus. Romancières sous la Restauration et la monarchie de Juillet (1815-1848) sous la direction d'Andrea Del Lungo et Brigitte Louichon
(Paris : Éditions Classiques Garnier, coll. "Masculin/féminin dans l'Europe moderne", 2010, 448 p. Prix : 59 €).
L'éditeur a écrit:
Présentation de l'éditeur :

Sous la Restauration et la monarchie de Juillet, le roman s'affirme comme le genre en devenir, tandis que la presse et l'édition subissent des évolutions importantes. Dans cet univers en pleine mutation, la place et le statut des femmes qui écrivent se modifient, au point d'engendrer une réaction : on les appelait, péjorativement, bas-bleus. Et si, dans la réalité des faits, les femmes étaient nombreuses, et nombreuses à écrire beaucoup, l'histoire littéraire les a massivement oubliées, à de rares exceptions près. Cet ouvrage s'intéresse aux romancières méconnues et explore la richesse de leurs oeuvres, de sorte que le questionnement sur les femmes écrivains, révèle, en creux ou en miroir, le rapport de l'époque à la littérature telle qu'elle s'écrit et se pense, durant la première moitié du XIXe siècle.

Brigitte Louichon est professeure à l'Université Montesquieu Bordeaux IV (IUFM). Elle a récemment publié Romancières sentimentales (1789-1825) (PUV, 2009) et La Littérature après coup (PUR 2009).

Andrea Del Lungo, maître de conférences à l'Université de Toulouse le Mirail et membre de l'IUF, est notamment l'auteur de L'Incipit romanesque (Seuil, « Poétique », 2003), ainsi que de plusieurs articles et essais sur le roman du XIXe siècle.


SOMMAIRE

Brigitte Louichon : La littérature en bas-bleus : une question de genre et de nombre

I. L'invention du bas-bleu

Martine Reid : La couleur d'un bas

Marie Baudry : Le romancier et le bas-bleu

Delphine Pion : De la femme supérieure à la dixième muse, les fausses positions d'une femme auteur, Caroline Marbouty

Catherine Mariette-Clot : Qu'est-ce qu'un roman pour femmes de chambre ?

II. Poétique romanesque : écrire

Fabienne Bercegol : Poétique du romanesque chez Mme de Duras

Amélie Legrand : La subversion des stéréotypes dans quelques « romans de femmes » sous la Restauration

Cheryl Morgan : Entre le vrai et le vraisemblable: enjeux du roman historique chez Sophie Gay

Sophie Guermès : L'engagement d'Hortense Allart : « nos romans sont des protestations »

Claudine Giacchetti : Bas-bleu et domino noir : le cas de la comtesse Dash

III. Postures et stratégies : exister

Catriona Seth : La femme auteur, stratégies et paradigmes. L'exemple de Constance de Salm

Veronica Granata : Entre légitimisme et érotisme: les best sellers de Mme Guénard et le statut de la femme auteur au début du XIXe siècle

Marie-Bénédicte Diethelm : Claire de Duras : grande dame et « femme auteur »

Alex Lascar : Mélanie Waldor, femme et citoyenne

Sophie Vanden Abeele : « Les femmes qui écrivent courent encore les chances des usurpateurs » : comment Virginie Ancelot légitime-t-elle son écriture ?

Andrea Del Lungo : Aux racines de la distinction. Une lecture sociologique de l'oeuvre narrative de Delphine de Girardin

IV. Réceptions : lire et être lue

Laura Colombo : La « maternité du génie » : filiations staëliennes dans les romans de Marie d'Agoult et Hortense Allart

Damien Zanone : Quand George Sand se souvient de Germaine de Staël : où l'on voit que « Lavinia » est vraiment une « vieille histoire »

Silvia Lorusso : La voix d'Ellénore. Sophie Gay corrige Constant

Jean-Noël Pascal : Petite enquête sur une fiction énigmatique : à propos des Nouvelles Lettres de Mlle de Lespinasse (1820)

Catherine Nesci : « Ce sont les hommes aujourd'hui qui font les romans ». Les femmes et la fiction dans la presse féminine (1820-1835)

V. Genre/gender : conjonctions et disjonctions

Table ronde animée par Audrey Lasserre

Avec Catherine Nesci, Christine Planté et Martine Reid

Chronologie sélective de roman de femmes durant la période concernée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
 
La Littérature en bas-bleus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Littérature en bas-bleus
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone
» Littérature Castlevania par SAS : collection de couvertures!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Réflexions sur la Littérature populaire :: Publications sur la littérature populaire-
Sauter vers: