Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mar 20 Juil - 11:07

Les Editions de La Tarente et de La Corne d’Or… enfin !
… et les Editions Le Cobra… en prime !


Avertissement

Pour éviter de monopoliser d’emblée le topic par un message quelque peu conséquent, et pour permettre à la libre discussion sur ce topic de s’installer et de s’alimenter, j’ai prévu de présenter l’étude de ce mini groupe d’éditions en plusieurs parties, tout en gardant un déroulement chronologique, avec les sous-titres suivants :
 De la petite BD à la petite Pépé… en passant par La Tarente
 La Corne d’Or : Aventures et romans gais
 Vous avez demandé la Police ?… Ne quittez pas !
 Quand La Tarente disparaît dans La Corne d’Or
 Epouvante, Trafic, Police, Chemise Noire… et la fin de “La Corne d’Or”
 Après La Corne d’Or…Le Cobra
Les différentes collections de ce groupe éditorial feront l’objet d’une présentation avec illustrations, soit dans ce topic-ci lorsque le nombre de titres de la collection considérée sera restreint, soit dans un message dédié dans la rubrique “Collections” en cas d’un nombre de titres plus conséquent, à l’instar de ce qui a été fait pour la Collection “La Tarente”
Cet avertissement sera retiré de ce message lors de la mise en ligne de la dernière partie de l’étude.
TontonPierre


A la Libération, les Editions Mondiales de Cino Del Duca, qui avaient ouvert pendant la guerre une agence en zone libre à Nice, ferment leur bureau niçois et s’installent définitivement à Paris. Profitant du vide ainsi laissé, un homme d’affaires, J.C. Berthe {note 1} décide d’organiser à Nice un réseau de fabrication et de distribution de magazines de bandes dessinées.
Dès les premiers mois de 1946, il lance les Editions Publi-Vog{note 2} au 14 avenue de la Victoire, puis au 37 avenue du Maréchal Foch, où oeuvrent trois graphistes talentueux parmi lesquels les frères Raoul et Robert Giordan {note 3}, futurs auteurs respectivement des BD petit format de Météor et de Vigor .
En 1947, J C. Berthe crée les Editions de Monte-Carlo, basées à Monaco. Les deux maisons – Publi-Vog et les Editions de Monte-Carlo – fonctionnent de pair, éditant les mêmes héros et les mêmes collections, notamment Tim l’Audace, attachant récit complet aux superbes couvertures dessinées par les frères Giordan.

De la petite B.D. à la petite PéPé… en passant par La Tarente
A partir de 1949, J.C. Berthe se tourne vers l’édition de romans populaires. Il est cette année-là à Marseille, visiblement pour y créer la maison d’édition La Tarente {note 4} et y démarrer la publication d’une série de “polars érotiques”, à l’image de celle que vient de lancer Armand De Caro et sa toute jeune maison d’édition du Fleuve Noir.
J.C. Berthe a-t-il voulu copier le modèle lancé par De Caro {note 5} ? Possible… En tous cas, les deux hommes semblent se connaître, au point de monter un deal entre eux deux : Les titres de la série de La Tarente seront distribués sur Paris par le Fleuve Noir , et en retour les Editions du Fleuve Noir seront distribuées sur Nice par le Dépôt Régional d’Editions “Diffusion Nouvelle” créé par J.C. Berthe et basé à Nice à l’adresse des Editions Publi-Vog.


Publicité pour les Editions de La Tarente et sa toute jeune collection “Rouge et Noir” insérée dans la revue “Bibliographie de la France” en avril 1950

En cette même année, le romancier Frédéric Certonciny écrit chez les deux éditeurs : au Fleuve Noir dans la Collection Spécial Police sous la signature d’Erik J. Certön {note 6}  (“Elles se vendent toutes” – n°3 – déc. 1949) et à La Tarente pour l’inauguration de sa collection érotique sous une autre et nouvelle signature : Larry Saunders.
Le premier titre de la série : “La pire des garces”, signé Larry Saunders donc, est achevé d’imprimer le 31 octobre 1949 sur les presses de l’Imprimerie Rossi, à Nice. L’illustration de couverture est signé R.R.G. : une demande faite par J.C. Berthe aux frères Giordan {note 7}, qui qualifieront ce genre de travail de “bâclé”, leur charge de travail étant trop importante… mais non opposable…“parce qu’il fallait bien manger !”{note 8} .
La série comportera 54 titres (non numérotés) plus deux “hors série” format 14 x 19 cm. Voir l’étude illustrée de la série à l’adresse http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/toute-la-litterature-dramatique-sentimentale-et-erotique-moderne-apres-1950-f9/la-collection-la-tarente-t2490.htm

Ci-dessus “La Pire des Garces”, mis sur le marché en novembre 1949, premier titre de la Collection “Rouge et Noire” de La Tarente, et le recto/verso d’une carte postale éditée par la Mairie de Paris (à l’occasion de l’inauguration des nouveaux locaux de la Bilipo en 1995 semble-t-il), qui rend doublement hommage aux frères Giordan : à Raoul pour le dessin de la couverture, et à Robert, qui a écrit le roman sous la signature de Dean Bora.

Ci-dessous, les deux hors série édités par la Tarente : “Badinages autour d’une hécatombe” (oct. 1952), écrit par Robert-Georges Méra et faussement présenté comme l’adaptation d’un ouvrage écrit en allemand par un certain Rudy Georg-Maïer, et “Honte sur nos amours” (mars 1953), signé Didier de Lassot et publié juste avant l’absorption de La Tarente par La Corne d’Or. Ce dernier titre devait être suivi  par “Les frères Porsuquel” – les parents des héros de “Honte sur nos amours”, titre alors en préparation par le même auteur, mais qui semble ne pas avoir abouti.

En janvier 1950, J.C Berthe regroupe les Editions Publi-Vog et les Editions de Monte-Carlo autour de l’Imprimerie Riccobono à Draguignan {note 9}, donnant ainsi naissance aux Editions de La Foux, du nom d’un des membres fondateurs Edmond Lafoux. Les frères Giordan commencent à collaborer avec La Foux, tout en continuant à la demande de J.C. Berthe à illustrer les couvertures de la série La Tarente, dont l’impression est dorénavant confiée à l’Imprimerie Riccobono de Draguignan. La société Publi-Vog de Nice se transforme alors en “librairie”, et devient sous l’appellation de “Diffusion Nouvelle” le distributeur pour la région de Nice des Editions de La Tarente.

(à suivre...)

{1}  J.C. Berthe : On ne sait pratiquement rien sur ce discret homme d’affaire et éditeur “nicéen”. Certains précisent les initiales de son prénom : J.Ch…. Jean-Charles ? Jean-Christophe ?…
Raoul Giordan, le survivant des deux frères à l’avoir eu comme directeur et à l’avoir bien connu, dit de lui qu’il était “très sympa”, qu’“on rigolait bien”, et qu’il avait quitté Nice pour se rendre à Marseille (entretiens privés de Raoul Giordan avec CaptainBop, modérateur du Forum “Météor”). Michel Lebrun le cite comme le troisième éditeur de ses débuts de romancier, qui lui demandait d’écrire des romans d’espionnage, et qui, pour lui, “était le pactole. Il payait cent mille par manuscrit.” (revue Polar n°19 mai 1981). René Poscia, qui écrivit pour lui dans la série érotique de la Tarente et dans la série espionnage de la Corne d’Or ne l’aurait rencontré qu’une seule fois, à Nice, pour affaires (entretien privé avec René Poscia fin 2009).
Il semble par ailleurs que J.C. Berthe ait eu quelques accointances avec le monde du cinéma. Paul Achard, George André-Cuel et Robert-Georges Méra furent tous les trois édités par J.C. Berthe, et étaient tous les trois, outre des romanciers, des scénaristes au cinéma.

{2}  Les informations concernant les maisons d’éditions créées par J.C. Berthe et dédiées à la BD (Publi-Vog, Editions de Monte-Carlo, Editions de La Foux) sont issues de l’article de Michel Denni paru dans la 16è édition du BDM Trésors de la Bande Dessinée page 950.

{3}  Sur les frères Giordan, voir par exemple le Dossier “Giordan” dans les n°70 et 72 de la revue Hop !, et encore l’impressionnant forum du site Internet dédié à Météor et son créateur à l’adresse : http://meteor.cultureforum.net .

{4}  La Tarente, 127 chemin du Roucas Blanc à Marseille. Les titres de La Tarente sont distribués sur Marseille par la Société Méridionale de Librairie au 12 de la rue Chevalier-Roze.
Une petite maison d’édition contemporaine “La Tarente” est implantée à Aubagne, mais n’a rien à voir avec sa défunte “cousine”.

{5}  Il s’agit de la collection “Noire et Rouge”, encore appelée “La Flamme”. Voir le topic à l’adresse http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/toute-la-litterature-dramatique-sentimentale-et-erotique-moderne-apres-1950-f9/collection-rouge-et-noir-chez-fleuve-noir-t2030.htm

{6}  Voir la Bio/Biblio illustrée de Frédéric Certonciny alias Erik J. Certön dans la rubrique des pseudonymes à l'adresse  http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/t523-certon-erik-j.

{7}  Voir dossier “Giordan” Hop ! n°70 page 39.

{8}  Entretiens privés de Raoul Giordan avec Captainbop, modérateur du Forum “Météor”.

{9}  L’imprimerie Riccobono qui existe encore aujourd’hui est plus que centenaire et a assis sa notoriété sur les cinq générations de Riccobono qui se sont succédés.


TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Jeu 16 Avr - 9:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
jeandive
Le Maître des Forges
avatar

Nombre de messages : 761
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mar 20 Juil - 21:09

respect !
passionnant
et une imprimerie comme celle de Riccobono aurait elle des archives exploitable sur ce type de sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blablasf.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mar 20 Juil - 22:49

I don't Know, My Dear...

Les différentes recherches que j'ai pu faire vers les maisons d'éditions ont toujours fait chou blanc, les archives ayant presque toujours été "perdues" et les gens en activité à cette époque ayant pratiquement tous disparu.

Mais on peut toujours essayer....

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
jeandive
Le Maître des Forges
avatar

Nombre de messages : 761
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mer 21 Juil - 12:51

là en l'occurence c'est plus un imprimeur qu'un éditeur , apres , en fait , je ne vois pas bien pour " .... regroupe les Editions Publi-Vog et les Editions de Monte-Carlo autour de l’Imprimerie Riccobono à Draguignan {note 9}, donnant ainsi naissance aux Editions de La Foux, " : cela reste un imprimeur , ou cela bascule comme andré martel vers le " imprimeur- éditeur " ?
tu l'as sans doute deja fait , mais j'ai du coup envoyer un mail sur leur site pour savoir s'ils ont une piste d'info quelque part ....
et juste pour info pour un de tes prochains chapitres ( mais tu connais ça deja bien sur ) : http://forums.bdfi.net/viewtopic.php?id=411
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blablasf.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mer 21 Juil - 20:05

Un certain nombre de maisons d'édition étaient à cette époque "maquées" avec un imprimeur, et parfois le patron de l'imprimerie et celui de la maison d'édition était le même... exemple Pierre PIC, André Martel.
Autres exemples représentatifs : Fleuve Noir et l'imprimerie Chassaing à Nevers, l'Arabesque et l'Omnium d'édition créé par Edmond Nouveau. Je ne serais pas étonné que J.C. Berthe ait eu des "actions" chez l'Imprimerie Mentonaise à Menton, qui allait devenir l'Imrimerie France Riviéra, Imprimerie attitrée pour les titres des séries espionnage et policières de La Corne d'Or...

Quant à la Collection Epouvante de la Corne d'Or, elle sera entrevue à l'avant dernier chapitre. Me faut juste aller chercher le scan du n°5 à la BNF.

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Arphadax
She
avatar

Nombre de messages : 1284
Age : 49
Localisation : Nord
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Lun 5 Nov - 20:35

Mouis, y'a du boulot en perspective... La collection "Trafic" à déjà un topic dédié, mais effectivement autant regrouper ici les infos pour l'instant... Cool

Éditions de la Corne d'Or - Policier

1 - Le mal est fait / Louis C. THOMAS / 1955
2 - Tué par un ange / Louis C. THOMAS / 1955
3 - La mort bat la campagne / Bernard ENDRÈBE / 1955
4 - Le retour des rats / Louis C. THOMAS / 1955
5 - Malemort / Louis C. THOMAS / 1955

2. 3. 5.

Espionnage, Blackshirt, Renaudin,...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arphadax
She
avatar

Nombre de messages : 1284
Age : 49
Localisation : Nord
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Lun 5 Nov - 22:08

Éditions de la Corne d'Or - Blackshirt

Bruce et Roderic GRAEME / trad. Erik J. CERTON

1 - Blackshirt (1925) Blackshirt / 1955
2 - Le retour de Blackshirt (1927) The return of Blackshirt / 1955
3 - Alias Blackshirt (1932) Alias Blackshirt / 1956
4 - Encore Blackshirt (1929) Blackshirt again / 1956
5 - Blackshirt l'aventurier (1936) Blackshirt the adventurer / 1956
6 - Blackshirt contre Peebles (1935) Blackshirt the audacious / 1956
7 - Blackshirt joue sa partie (1937) Blackshirt takes a hand / 1956
8 - Blackshirt contre-espion (1940) Blackshirt counter-spy / 1956
9 - Blackshirt contre Van Hoffmann (19??) ??? / 1956

1. 3. 6. 8. 9.

http://www.internationalhero.co.uk/b/blakshir.htm
http://embden11.home.xs4all.nl/Engels8/graeme.htm
http://gadetection.pbworks.com/w/page/7930682/Graeme,%20Bruce

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4673
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mar 6 Nov - 9:17

Crois-tu vraiment que tes listings soient à classer dans cette rubrique "Historique des maisons d'édition"? Non, bien sûr! Merci de les placer chacune dans un topic séparé, dans les rubriques appropriées, et de ne mettre ici qu'un index des collections, avec éventuellement un lien vers les topics!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Lun 8 Avr - 10:28

Voici plus de deux ans que je n'ai pas alimenté ce topic que j'ai ouvert.... et où j'annonçais "à suivre..."
Il serait peut-être temps d'y penser !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Lun 8 Avr - 10:29

La Corne d’Or : Aventures et histoires gaies

Cette même année 1950, J.C. Berthe crée sur Nice une nouvelle maison d’édition : La Corne d’Or – domiciliée au 56 boulevard Pasteur, qui inaugure ses publications au premier trimestre 1950 avec un pavé de plus de 600 pages, 14 x 21 cm : “Emeraude”, signé Erik J. Certön – Grand Prix du Roman d’Aventures {10} : un roman d’aventures de flibustiers au XVIIème siècle, du même type d’aventures que celles des romans édités par Le Carrousel (autre label de De Caro) entre 1949 et 1954 dans la série des gros romans de grand format {11}.
L’illustration de couverture est là encore signée R.R. Giordan, et l’impression de l’ouvrage est confiée à l’Imprimerie Mentonnaise à Menton {12}, imprimerie qui changera bientôt de nom pour devenir France Riviera – l’imprimerie attitrée des Editions de la Corne d’Or.
D’autres titres suivront, mais moins imposants, tels “Les Chemins de la faiblesse”, "Lèvres de sang", “Esperanza”, “Le cœur et l’épée”…, le tout formant une “collection” sans nom particulier, mais essentiellement vouée à l’Aventure.

Les titres “d’Aventures” de La Corne d’Or

- Emeraude – 1950 T1 – Erik J. Certön [Frédéric Certonciny] – couv. illustrée couleur de R.R. Giordan
- Saskia – 1950-06 – Claude Marais – couv. illustrée couleur de R.R. Giordan
- Les chemins de la faiblesse – 1951-10 – George André-Cuel – couv. souple à rabats non illustrée
- Lèvres de sang – 1952-11 – Erik J. Certön [Frédéric Certonciny] – jaquette illustrée couleur de R. Giordan
- Le mal en tête – 1953-05 – Jean Verdier – jaquette illustrée couleur de R.R. Giordan
- Marie des supplices – 1953-06 – Jaime Barbara [Robert-Georges Méra] – jaquette illustrée couleur de R.R. Giordan
- Elle a parlé ! – 1954 – Pierre Pasquini et Henri Mari – reproduction photographique en couverture
- Esperanza – 1954 – Paulle Dascotte-Mailliet – couv. illustrée couleur de R.R.G[iordan]
- Le cœur et l’épée – 1955 – Alain Sando [Alain Felsé ou Felcé] – couv. illustrée couleur non signée
- L’océane – de Erik J. Certön [Frédéric Certonciny] – annoncé « en préparation » en novembre 1952 – non paru
- De sac et de corde – de Robert Gaillard – annoncé en 4è de couverture de “La fille de la concierge” fin 1950 – non paru
- Rue Palatine – de Claude Marais – annoncé en 4è de couverture de “La fille de la concierge” fin 1950 – non paru



Ci-dessus, couverture du premier titre édité par La Corne d’Or, et logo de la maison d’éditions apposé au dos de l’ouvrage.
Le croissant de lune et le minaret présents sur le logo font immédiatement penser au Moyen- Orient et à l’estuaire de la Corne d’Or à Istanbul, plutôt qu’au boulevard de la Corne d’Or qui relie Nice à Villefranche-sur-Mer…


“Saskia“ et sa fiche de présentation insérée dans “Le Mal en tête”.
Ce titre aura le privilège d’être traduit en anglais pour la collection Lion Books en 1952 (à droite)


“Les Chemins de la faiblesse” et sa présentation au verso de la jaquette de “Le Mal en tête”.
Ce volume de 384 pages ne reçut ni jaquette ni couverture illustrée.


“Lèvres de sang” et sa présentation au verso de la jaquette de “Marie des supplices”.
L'illustration couleur, signée R.R.Giordan, mélange dessin et photo couleur retouchée pour la jeune Toreïya, l'élue du Sultan.

.
“Le Mal en tête” : un livre original écrit par un médecin-romancier qui traite de l’acromégalie sous la forme d’un véritable problème criminel.


“Marie des supplices” : Amour, Aventure et Sensualité pour ce roman d’action haut en couleurs se déroulant à l’aube du XVIIIème siècle à bord de la “Despérada”…
Un roman écrit par Robert Georges Debeurre sous le pseudonyme de Jaime Barbara (Jaimes avec un “s” au recto et sur le dos de la jaquette), un pseudonyme pris en hommage à sa femme, qui se prénommait Barbara.


“Elle a parlé” ! avec en bandeau « Toute la vérité sur la mort de Wilma Montesi », le scandale qui boulevers[a] l’Italie [en 1953].
La seconde de couverture (à droite), met en exergue le scandale politique lié à l’affaire… toujours non résolue en 2013 !


“Esperanza” et “Le Cœur et l’épée”, deux gros romans d’aventures de près de 400 pages chacun.


Notes :
{10} Frédéric Certonciny avait obtenu – avec son co-auteur Armand Ziwès – le grand prix du roman d’aventures 1947 pour le roman “La meute de minuit” publié dans la collection “Le Masque”.
{11} En parlant de ces gros romans du Carrousel, il me revient à l’esprit la mésaventure arrivée à René Poscia qui, ayant publié un premier roman érotique au Fleuve Noir, s’était vu demandé un gros roman d’aventures exotiques pour être publié au Carrousel. Celui-ci s’exécuta, mais le manuscrit fut retoqué par Robert Gaillard, qui supervisait cette collection, le roman n’étant pas jugé assez “exotique”(entretien privé avec René Poscia fin 2009). Il est possible que pareille mésaventure soit arrivée à Frédéric Certonciny, et que l’ouvrage concerné, non retenu par le Fleuve Noir, ait été édité par La Corne d’Or…
{12} Source BNF, aucune indication d’imprimeur n’étant mentionnée sur l’ouvrage.


TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Mer 13 Mai - 22:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4673
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Lun 8 Avr - 22:06

On attend la suite avec impatience... moins de deux ans, si possible! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4673
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Lun 30 Sep - 16:10

Une publicité pour le titre Badinages autour d'une hécatombe, présenté plus haut par Tonton Pierre:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Lun 13 Avr - 10:34

La série des romans gais de La Corne d'Or

Courant 1950, La Corne d’Or étoffe ses publications par une série de romans gais, de format et de prix plus classiques (~11 x 18 cm – 290 F), en réactivant notamment des romans de Paul Achard {13}, avec en particulier “Mes bonnes” dont la première parution date de 1927. Les jaquettes ou couvertures souples couleurs de cette série sont là encore signées R.R. Giordan (à une exception près).

La série des romans gais de La Corne d’Or
- Mes bonnes – 1950-07 – Paul Achard – couv. illustrée couleur de R.R. Giordan – sera réédité à La Corne d’Or en 1954
- Nous les chiens – 1950-09 – Paul Achard – préface de Tristan Bernard – couv. illustrée couleur de R.R. Giordan
- La fille de la concierge – 1950-12 – Paul Achard – couv. illustrée couleur de R.R. Giordan
- Mon taxi et moi – 1951 – Alexandre Brefford – Prix Scarron 1951 – jaquette illustrée de R.R. Giordan – sera réédité au Fleuve Noir en 1967
- Sous la couverture – 1951 – Georges Dolley – couv. illustrée couleur de R.R. Giordan
- Io, elle et moi – 1952-02 – Charles de Richter – couv. illustrée de R.R. Giordan
- Les nouveaux contes du grand-père Zig – 1952 – Alexandre Brefford – couv. illustrée de Pol Ferjac
- Libertés provisoires – 1954 – Georges de Guérigny [Georges Vidal] – couv. illustrée couleur de R.R. Giordan
- Bab-Azoun, de Paul Achard - – annoncé en 4è de couverture de “La fille de la concierge” fin 1950 – non paru.


Ci-dessus : couverture de Mes bonnes, édition de 1950 (l’édition de 1954 reprendra la même illustration), et couverture de Nous les Chiens, 1950. Deux anciens titres à succès de Paul Achard réédités par La Corne d’Or
Ci-dessous, un inédit de Paul Achard : La fille de la concierge – fin 1950.
Au verso figure une liste de titres parus et de titres à paraître…. dont trois ne paraîtrons pas !



Mon taxi et moi, d’Alexandre Brefford – 1951 (recto et verso). Sera réédité en 1967 aux Éditions Fleuve Noir


Sous la couverture, de Georges Dolley – 1951. Le verso présentait “en images” – non signées mais vraisemblablement de Raoul Giordan – les titres déjà parus.


Io, elle et moi, de Charles de Richter – 1952. Le verso reprenait aussi les titres précédents “en images”.


Les nouveaux contes du Grand Père Zig, Alexandre Brefford – 1952 (les “premiers” étaient parus en 1946 aux éditions Ergé),
et Libertés provisoires, de Georges de Guériny – 1954.

Note :
{13} Paul Achard (22/03/1897, Alger – 10/11/1962, Paris) : scénariste, dialoguiste, auteur et romancier. Grand Prix littéraire d’Algérie en 1938. Secrétaire des Théâtres nationaux de 1944 à 1947.


TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Mer 13 Mai - 22:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4673
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Lun 13 Avr - 13:48

Mais où va-t-il chercher tout cela? Un grand bravo, une fois de plus!
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mar 14 Avr - 9:13

Vous avez demandé la Police ?… Ne quittez pas !

En 1951, un certain Robert-Georges Debeurre, plus connu sous l’alias de Robert-Georges Méra {14}, assistant réalisateur au cinéma, s’initie au roman populaire dans la série des polars érotiques de La Tarente sous la signature de Gerald Rose (“Tu garderas tes bas pour mourir” – sept. 1951 ; “Effets de glace” – nov. 1951, …). Au même moment, il co-écrit le scénario et les dialogues d’un film policier de Raymond Leboursier : “La Femme à l’Orchidée”, produit par Paris-Nice Productions, snénario "novélisé" sous le titre “Je ne suis pas un enfant de chœur”. Ce titre ouvrira début 1952 une nouvelle collection “Police / Espionnage” à La Tarente. (voir "Collection Policier éditions de La Tarente").


Ci-dessus : affiche du film La Femme à l’Orchidée (réalisé en 1951 - sortie nationale le 14 mars 1952), et les recto/verso du roman qui en a été tiré.
Ce roman ouvre la Collection Police/Espionnage de La Tarente.


Pour cette occasion, R.G. Méra crée le personnage du Commissaire Renaudin, qui se verra dédier un peu plus tard une collection éponyme. La collection “Police / Espionnage”, qui comportera une bonne cinquantaine de titres, paraîtra mensuellement jusqu’à la disparition de “La Corne d’Or” fin 1956. En plus de R.G. Debeurre, Georges Younès, René Poscia et Frédéric Certonciny signent les premiers titres de la collection. Les illustrations couleurs des couvertures ne sont pas cette fois-ci confiées aux frères Giordan, mais sont réalisées au départ à partir de montages photos colorisées (le premier titre reprenant des photos du film précité), produits dans des ateliers photos basés à Nice.

Note :
{14} Robert-Georges Debeurre (ou de Beurre), né à Paris en juin 1909 (et décédé en mars 1972), débuta des études de médecine tout en exerçant divers métiers. Attiré par le théâtre et le cinéma, il devint passagèrement comédien puis assistant metteur en scène. Il commença une carrière de romancier à La Tarente et à La Corne d’Or par des romans policiers, certains teintés d’érotisme sous le pseudonyme de Gerald Rose.


TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Mer 13 Mai - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
jeandive
Le Maître des Forges
avatar

Nombre de messages : 761
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mer 15 Avr - 12:22

juste : merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blablasf.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mer 15 Avr - 19:23

Quand La Tarente est absorbée par La Corne d’Or

En avril 1953, les Editions de La Tarente de Marseille s’effacent au profit des Editions de la Corne d’Or à Nice.
J.C. Berthe revient sur Nice (son domicile se situe au 35 de la rue Masséna), et les Editions de la Corne d’Or sont dorénavant basées au 2 de la rue Valperga, adresse qui est en même temps celle d’un “Dépôt Régional d’Editions” créée par J.C. Berthe.
Les deux collections précédemment publiées par La Tarente (Noire-érotique et Police/espionnage) passent donc aux Editions de la Corne d’Or : la série Noire-érotique “noire et rouge” porte dorénavant en couverture le nom de Collection “La Tarente” (l’imprimeur attitré passant de Riccobono/Draguignan à France Riviera/Menton) ; et la collection Police-Espionnage étant désormais labellisée en couverture et pour quelques numéros “Espionnage La Tarente” avant de passer “Espionnage” tout court mais accompagnée du dessin logo coloré en vert des ex Editions de La Tarente.
Les couvertures de la collection érotique continuent à être illustrées, et dans le même style que précédemment, par les frères Giordan, mais les couvertures de la collection “Espionnage” vont bientôt passer du montage photo à l’illustration traditionnelle dessinée en couleur, toutefois non signée, l’analyse du style affiché ne permettant pas d’attribuer (ou non) avec certitude la paternité des illustrations aux frères Giordan.

Mars 1953 : dernières publications des éditions de La Tarente.
Collection “érotique” :

Amours maudites de June Seymour,
achevé d’imprimer le 13 mars 1953.

Collection “police/espionnage” :
S.O.S. zone canal de Jean-André Richard [André Grossieaux]
achevé d’imprimer le 9 mars 1953.

Avril 1953 : reprise des publications sous le label des éditions de La Corne d’Or.
Collection “érotique” :

Frissons de joie  de Larry Saunders [Frédéric Certonciny]
achevé d’imprimer le 9 avril 1953. La couverture porte encore “Éditions de La Tarente” !

Collection “police/espionnage” :
Il n’y a pas d’amis de Robert-Georges Mera
achevé d’imprimer le 7 avril 1953. La couverture et le dos de l’ouvrage portent encore “Éditions de La Tarente”.

TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Mer 6 Mai - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Commissaire Renaudin Inspecteur La Bobine   Mer 6 Mai - 23:53

Le commissaire Renaudin et l’inspecteur La Bobine

 Fin 1953, la famille des collections de La Corne d’Or s’agrandit d’une série policière : la série “Commissaire Renaudin – Police Mobile” écrite par Robert-Georges Méra. Sept titres, qu’il convient d’ajouter à ceux déjà publiés dans la Collection Police /Espionnage des éditions de La Tarente, avec en règle générale une couverture illustrée par les frères Giordan.
Durant cette série, qui perdurera jusqu’en mai 1955, Robert-Georges Méra cédera à l’engouement de l’époque pour l’écriture de romans en argot, en publiant un titre hors-série en octobre 1954 “Du cri trop sec”.
voir la présentation détaillée de la série dans le topic "Collections policières de La Corne d'Or"

 Puis au printemps 1954 apparaît la série “L’Inspecteur La Bobine”, de Jean Giot. Trois titres seulement pour cette série, jusqu’en mars 1955, avec des illustrations de couverture de R.R. Giordan. J’indique au cours de la présentation de cette série dans le topic "Séries policières de La Corne d'Or" pourquoi je situe le début de la série au printemps 1954, en net décalage avec l’achevé d’imprimer en fin de volume du premier titre qui indique octobre 1953.


TontonPierre[/i]


Dernière édition par pcabriotpi83 le Mer 13 Mai - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 71
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   Mer 13 Mai - 9:43

Epouvante, Trafic, Policier, Chemise Noire… et la fin de “La Corne d’Or”

 1954 : une année épouvante…able !… Qu’ont donc tous ces éditeurs à vouloir se lancer dans ce registre macabre qu’est l’Epouvante ? A peine la série de chez Jacquier disparue (4 titres sur 1952 et 1953), que Fleuve Noir, l’Arabesque, la Corne d’Or et E.D.I.C.A. lancent la même année leur série épouvante {1}. La suite montrera que seul le Fleuve Noir saura faire perdurer sa collection jusqu’en 1974, avec 261 titres… contre 5 pour l’Arabesque, et un seul pour E.D.I.C.ALa Corne d’Or, elle, abandonnera sa collection “Epouvante” au bout de 7 titres dès 1955, après 6 titres originaux et une réédition d’un classique anglais de 1922.
(voir la présentation de cette “Collection” dans le topic “Collection Epouvante de La Corne d’Or” - en préparation)

 Janvier 1955 voit apparaître une nouvelle collection : la Collection Trafic qui annonce en 4ème de couverture qu’elle « présentera les intrigues et la lutte sans merci des gangs entre eux, des services spéciaux contre les trafiquants de toutes sortes : Devises, femmes, tabac, alcools, métaux précieux, drogues, etc… ». Notez que le trafic de drogue n’apparaît à cette époque – 1955 - qu’en énième position, derrière celui des femmes et de l’alcool ! Georges Younès, Michel Cade/Michel Lebrun et P. Frank Fournel signeront à eux trois 13 des 14 titres de cette collection, collection qui s’arrêtera fin 1956 à la disparition des Editions de la Corne d’Or avec son 14ème titre, bien que deux futurs titres de la série du Canadien avaient été annoncés (voir le détail de la série dans le topic "Collection Trafic" de La Corne d’Or).

 En juillet 1955 le romancier non-voyant Thomas Cervoni ouvre sous la signature de Louis Thomas une nouvelle Collection « policier », au rythme d’écriture d’un roman tous les 4 à 6 mois. Sur les 5 titres de cette collection, qui s’arrêtera elle aussi fin 1956, à la disparition de La Corne d’Or, un titre sera une réédition d’un roman de Maurice-Bernard Endrèbe publié 4 ans plus tôt chez La Bruyère
(voir le détail de la série dans le topic "Collections policières de La Corne d'Or")

 Enfin, une dernière collection mensuelle publiée par La Corne d’Or voit le jour en novembre 1955 : la Série Blackshirt, qui est la traduction et l’adaptation faite par Frédéric Certonciny des dix titres écrits entre 1925 et 1940 par l’anglais Graham Montague Jeffries (1900-1982) {2} sous le pseudonyme de Bruce Graeme et qui relatent les aventures de Blackshirt / Richard Verrel, gentleman-escroc toujours prêt à aider ou à remplacer la Police lorsqu’il s’agit de résoudre des énigmes criminelles.
(voir le détail de la série dans le topic "Collections policières de La Corne d'Or").

Fin 1956, la maison d’édition La Corne d’Or  cesse toute activité {3}, J.C. Berthe se consacrant uniquement à l’activité de diffusion.
Le dépôt régional d’éditions implanté au 2 rue Valperga, à Nice, continue son activité, et ceci pendant plusieurs années.

Un certain nombre de titres en préparation ne seront pas publiés. Citons :
- Mission suicide, de René Poscia – annoncé pour la Collection Espionnage
- Le Canadien rencontre un autre Canadien, et
- Le Canadien et l’homme de Bel-Abbès, de P.Franck Fournel – annoncés pour la Collection Trafic
- La mort a des lunettes noires, par Louis Thomas – annoncé pour la Collection Trafic.

Bon nombre de titres publiés par La Corne d’Or seront "réédités, voire "revisités" par l’équipe André Guerber / Roger Dermée dès 1960 pour être publiés, parfois sous d’autres titres, dans les Collections “Le Moulin Noir”, “Service Secret”, “Cristal” et “Détective Pocket”.

Notes :
{1} Les intitulés de ces différentes collections furent : Jacquier  / collection La Loupe série Epouvante ; Fleuve Noir  / Collection Angoisse ; Simplon – Arabesque / Collection Frayeurs ; Corne d’Or / Collection Epouvante ; E.D.I.C.A. / Collection Epouvante.
{2} Sur Blackshirt, voir le site http://www.internationalhero.co.uk/b/blakshir.htm et l’article paru dans le n°1 de la revue “Le Petit Détective”.
Les 10 premières aventures de Blackshirt sont à porter au seul crédit de Graham Jeffries. En 1952, son fils Roderic prend la plume pour continuer la série, et ce jusqu’en 1969.
{3} « Je suis obligé de cesser l’édition » : c’est ce qu’écrivit J.C. Berthe à Thomas Cervoni en lui renvoyant deux manuscrits qu’il avait retenus, mais qu’il ne pouvait pas publier.


(Prochain et dernier message : Après La Corne d'Or... Le Cobra !)

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Editions de La Tarente et de La Corne d'Or
» Collection Policier éditions de La Tarente
» edition la tarente - la corne d'or
» Editions Thouand
» editions des deux coq d'or

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Biographies & bibliographies :: Historique des maisons d'éditions-
Sauter vers: