Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Campocasso Jean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6981
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Campocasso Jean   Dim 21 Fév - 17:01

auteur d'un dizaine de romans avec de belles couvertures de Brantonne

le Dilipo parle du pseudo de Guy Duret (pas Meckert !!), des affirmations de l'auteur comme étant un ancien officier aviateur, puis d'agent secret

ne serait-ce pas cet auteur : Jean Auguste CAMPOCASSO né en 1906 à Bastia

voir sur ce site répertoriant les personnalités corses
http://oursjeancaporossi.perso.neuf.fr/Repertoire/RepertoireC.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herbulot
Collectionneur, Chercheur, Passionné


Nombre de messages : 4024
Localisation : l ardenne profonde
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Jean Campocasso   Dim 21 Fév - 22:23

tu vas me dire :contrariant le mec! Laughing
que nenni!
commandant pilote aiateur ,publie dès 43 ,sous pseudo Guy Duret, un premier roman d espionnage ( meurtre au caveau du roi)
au Moyen Orient chef du 2eme Bureau de l Air,il publie "l escadrille de la mauvaise chance " aux Lettre Françaises à Beyrouth signé Guy Duret.

Ne pas oublier ses nouvelles ( avec son héros déjà) en 47 et 48 dans "le journal des voyages" lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6981
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Auguste Cammpocasso   Dim 21 Fév - 23:10

pourtant, l'auteur Jean Auguste Campocasso né en 1906 a fait paraître notamment
Les péripéties d'une mission en Colombie (1953)

comme le Dilipo parle d'un agent secret, ça aurait pu correspondre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pfinge
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4495
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Lun 22 Fév - 1:03

Il y aurait donc 2 auteurs utilisant le même pseudo Guy Duret : Jean Campocasso et Jean Meckert ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6981
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Lun 22 Fév - 9:18

oui, on en avait parlé dans le topic Meckert
herbulot
Citation :
Pour Guy Duret, l'ami Ignatz (t'as bu de la Gueuze aussi?) se gourre.
Pseudo utilisé par Campocasso pour son premier roman d'espionnage paru dans le magazine TAM (seul magazine d'AFN à l'époque) en 1943 (meurtre au Caveau du roi) qui sera republié chez Seban.
Il le réutilise pour
"L'escadrille de la dernière chance" paru une première fois en 45 aux
éditions "Les Lettres Françaises" de Beyrouth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4689
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: André Le Guen   Jeu 10 Mar - 12:51

Les n°6 & 10 de la collection Espionnage, Aventures, Police dirigée par Jean Campocasso sont signés André Le Guen, et mettent en scène le même personnage, Jaquet. Le copyright de ces deux romans est attribué aux éditions des Roses et à Jean Campocasso : peut-on en déduire que ce Le Guen et Campocasso ne font qu'un, ou bien Campocasso, en tant que directeur de collection, s'attribuait-il systématiquement les droits des romans qui y étaient publiés?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
herbulot
Collectionneur, Chercheur, Passionné


Nombre de messages : 4024
Localisation : l ardenne profonde
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Jean Campocasso   Jeu 10 Mar - 12:59

Very Happy la deuxième hypothèse semble la plus valable...
Mais c'est vrai que dans cette série y'a des auteurs à démasquer afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4689
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Jeu 10 Mar - 13:07

Le copyright éditions des Roses et Jean Campocasso se trouve aussi pour un ouvrage d'Yves Collet, autre inconnu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 701
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Lun 10 Aoû - 22:22

Copyright Éditions des Roses et Campocasso

Oui, il est normal que le sieur Campocasso s’attribue les droits d’usage liés aux titres de la collection qu’il fait vivre (comme directeur de collection et responsable de l’édition), c’est-à-dire ceux de la Collection Espionnage – Aventures – Police des Éditions des Roses, après la disparition du label des Editions Roger Seban due à la faillite des maisons d’éditions de Roger Dermée fin 1953 {1}. Il est vrai que Jean Campocasso prit un peu d’avance sur cette attribution de responsabilité, puisqu’il s’octroya déjà un droit de copyright au titre “Meurtre au « Caveau du Roi »”, pourtant publié sous le label des Éditions Roger Seban, mais la répartition des responsabilités pour la publication de ce titre est sujette à discussion, car le titre était annoncé pour paraître en août 1953, alors qu’il ne verra le jour que fin 1953 / début 1954 (D.L. 1er trimestre 1954).


Ci-dessus verso de la page de titre et 1ère page de texte de “Meurtre au « Caveau du Roi”.
Jean Campocasso vient de se «  co-attribuer » les droits de copyright. On note que son roman à succès de 1945 – “L’Escadrille de la mauvaise chance” – était censé être paru dans la Collection Aventures du même éditeur.
"Meurtre au « Caveau du Roi »" sera réédité en utilisant des corps d’ouvrage de l’édition originale  « rognés » et reliés « en Bradel » sous cartonnage rigide et sous le label de la série “Le Signal Vert”, éditée aux Éditions des Roses en couverture. Mais à l’intérieur, ce seront les Éditions Roger Seban qui apparaîtront ! Certainement une manière d’écouler, dès 1954, les invendus de la collection Espionnage de feu les Éditions Roger Seban.


Peut-être que Roger Dermée avait déjà du mal à publier à partir du 2ème semestre 1953, et que Jean Campocasso prit dès ce moment-là la main sur la collection. Un indice sur cette hypothèse nous est donné par M. Dubois, qui a mis en ligne le scan d’une couverture de ce titre où le nom de l’éditeur – Roger Seban – est soigneusement caché par une bande de papier collé sur la couverture (voir le topic [Collection] Espionnage*Aventure*Police (Ed. des Roses))

{1} Et non pas suite au décès de Roger Seban comme je l’annonçais dans mon post du 21 avril 2009 du topic sur les Éditions des Roses.

Bientôt un post sur la bio/biblio de Jean Campocasso dans ce topic.

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 701
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Mer 12 Aoû - 18:30

Comme annoncé, je propose à partir du message qui suit quelques posts sur la bio/biblio. de Jean Campocasso. Si le côté bibliographique me semble complet, le côté biographique manque encore de données, les pistes que j’ai suivies sur le personnage n’ayant pas donné à ce jour les résultats escomptés. Mais bon… c’est déjà ça ! Peut-être que les membres et les visiteurs occasionnels du forum pourront terminer le travail…
En tous cas, cela nous permettra de retrouver quelques illustrations de couvertures de la collection espionnage des éditions Roger Seban puis de celles des Roses, qui avaient initialement été postées sur le topic correspondant en 2006 (par Pfinge) et en 2008 (par M. Dubois), et qui ont disparu depuis…{1}

{1} Mais c'est vrai qu'on les retrouve sur le forum BDFI !

TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Mer 12 Aoû - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 701
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Mer 12 Aoû - 19:15

Jean Campocasso

D’origine corse, diplômé de l’École de Saint-Cyr (promotion Foch 1928-1930), il est tour à tour commandant pilote aviateur puis, en tant que spécialiste de l’aviation de renseignements, chef du 2ème Bureau de l’Air au Moyen-Orient à partir de 1943. Après un court séjour dans l’Est Syrien comme commandant de base en 1946 et un bref retour en Métropole après le départ des français du Liban, il repart au Moyen Orient comme observateur de l’O.N.U. pendant le conflit israëlo-arabe de 1948 {1}. Ayant atteint le grade de Colonel, il fonde en 1962 la revue Azur et Or, l’organe officiel de liaison de l’A.N.O.R.A.A. (Association Nationale des Officiers de Réserve de l’Armée de l’Air), dont il est un des membres. Il serait décédé le 15 avril 1999 {2}.

Passionné par son métier d’aviateur mais aussi par l’écriture, il publie en 1943-44 dans la revue TAM (Tunisie-Algérie-Maroc) imprimée à Alger sous le pseudonyme de Guy Duret son premier roman “Meurtre au « Caveau du Roi »”, un roman d'espionnage "à suivre". Ce roman aura un tel succès qu’il sera repris dans d’autres publications de colonies françaises, et par la suite dans la Collection Espionnage des Éditions Roger Seban, maison d’éditions où Jean Campocasso arrivera en force en 1953 {3}.


Ci-dessus le n°69 du 27 novembre 1943 de TAM L’Hebdomadaire de l’Empire
C’est dans cet hebdomadaire grand format (30x42 cm) imprimé à Alger que Jean Campocasso, sous le pseudonyme de Guy Duret,
fit paraître par épisodes son premier roman “Meurtre au « Caveau du Roi »’”, avec son commandant héros, qu’il nommait alors Jean d’Alverny.
Je ne ferai aucun commentaire par rapport au titre du journal…


En 1945, alors qu’il est chef du 2ème Bureau de l’Air au Moyen-Orient, il publie aux Lettres Françaises, à Beyrouth, un roman d’aventure d’aviation pure : “L’Escadrille de la mauvaise chance”, encore sous le pseudonyme de Guy Duret ; roman qu’il rapportera dans ses bagages à son retour en France pour être lui aussi réédité aux Éditions Roger Seban. Ce titre lui aurait été acheté par une des grandes maisons françaises du cinéma. Il indique dans ce titre une nouvelle aventure de son héros récurent (qui à l’époque ne s’appelait pas Jean d’Alverney mais Jean d’Alverny [4}) à paraître prochainement. Le titre initialement prévu pour ce roman – “Tempête sur la terre sacrée” – sera modifié en “Le Pur Sang assassiné” lors de sa publication, qui n’aura lieu qu’en 1953, aux Éditions Roger Seban.


L’escadrille de la mauvaise chance. Un roman d’aventure purement « aviation ». Texte de Guy Duret (Jean Campocasso), illustrations de P. H. Grosjean – Les Lettres Françaises, 1945.
Premier plat de couverture, page et contre-page de titre et deux illustrations pleine page.
Dans sa réédition de 1954 aux Éditions des Roses, l’auteur dédicacera ce roman à son équipage de guerre du Potez, au Sous-Lieutenant Testaud et au Sergent-chef Gardes, fusillé par les allemands.


En 1947-48, alors qu’il se retrouve pour quelques temps sur le sol français, il contribue à alimenter la revue “Le Journal des Voyages et des Aventures de Terre, de Mer, de l’Air” en publiant deux nouvelles qui, si elles sont présentées comme “inédites”, sont en fait pour chacune d’elles un chapitre entier à peine retouché tiré de ses romans déjà édités. Sa nouvelle « inédite » “Le Sac à main de perles grises”, publiée dans les numéros 86, 87, 88 et 89 de la revue en 1947 n’est autre que le chapitre XIII de son roman “Meurtre au « Caveau du Roi »” publié en 1943-44 (chapitre lui-même intitulé dans le roman “Le Sac à main de perles grises”); et la seconde nouvelle, elle aussi qualifiée d’inédite et intitulée “La dernière mission du Commandant Davret”, publiée dans le n°105 de la revue en 1948, n’est autre que le dernier chapitre de son roman “L’Escadrille de la mauvaise chance” publié en 1945.


Ci-dessus, les couvertures du “Journal des Voyages et des Aventures de Terre, de Mer, de l’Air” d’octobre et novembre 1947, revue dans laquelle Jean Campocasso a écrit – cette fois-ci sous son patronyme – une « Grande Nouvelle Inédite » intitulée “Le Sac à main de perles grises”.
Dans cette histoire – qui correspond au chapitre XIII de son roman “Meurtre au « Caveau du Roi »”, le personnage principal se nomme encore Jean d’Alverny, et pas encore d’Alverney.

Ci-dessous, première page de la nouvelle “La dernière mission du Commandant Davret”, publiée dans le #105 de la revue du 26 février 1948,
et qui n’est autre que le dernier chapitre du roman “L’Escadrille de la mauvaise chance” publié à Beyrouth en 1945.




{1} Informations issues de la postface du roman “Le Cadavre avait les yeux crevés” – Éd. Roger Seban, Paris – 1953.
{2} Information donnée par le secrétariat de l’ANORAA.
{3} Voir note {2} du prochain post.
{4} Peut-être un clin d’œil de l’auteur à l’une de ses possibles connaissances, un certain Jean d’Alverny, ancien élève du Jacques Cartier (promotion 1925-1926) qui fut Commandant aux Messageries Maritimes… Où plutôt à François d’Alverny, Saint-Cyrien de la promotion précédant celle de Jean Campocasso…

TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Ven 14 Aoû - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 701
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Jeu 13 Aoû - 23:00

On retrouve Jean Campocasso en 1953, certainement démobilisé au niveau de l’armée active, mais mobilisé à fond comme romancier d’espionnage. C’est aux Éditions Roger Seban, une petite maison d’éditions mise en sommeil depuis 1950 et qui vient d’être « relancée » par Roger Dermée, qu’il apparaît comme l’unique et prolifique « writter » d’une nouvelle collection d’espionnage, sous-titrée : “Les enquêtes du Commandant d’ALVERNEY”. Comment se retrouve-t-il chez Roger Dermée, celui qui ne savait qu’ «exploiter les auteurs et ruiner les imprimeurs» {1}? L’histoire ne le dit pas… J’ai lancé dans mes posts du topic sur les Éditions Roger Seban la piste « corse », à travers Hector Ghilini, auteur corse qui avait été édité en 1950 par les Éditions Roger Seban du temps où Roger Seban était lui-même aux commandes de la maison d’éditions, et à travers Pierre Mattéi, un autre corse, qui était à l’époque l’actif comparse de Roger Dermée au 19 de la rue d’Hauteville.
En tous cas, il arrive avec 6 ou 7 romans dans ses cartons{2}. Etrangement, les trois premiers qui seront édités (“Le Cadavre avait les yeux crevés” – AI juin 1953 ; “Le Pur Sang assassiné” – AI juillet 1953 et “Meurtre au « Caveau du Roi »” - DL 1er trimestre 1954) le seront dans l’ordre inverse de leur écriture{3}.




Ci-dessus, le premier titre de Jean Campocasso publié en juin 1953 aux Éditions Roger Seban.
Les deux dernières pages de l’ouvrage présentent des données biographiques et bibliographiques sur l’auteur. Certainement écrites par l’auteur lui-même.
Le verso de la couverture indique déjà les quatre prochains titres à paraître… et qui seront effectivement publiés, mais pas tous aux Éditions Roger Seban.

Ce premier titre sera réédité aux Éditions des Roses en 1954, après la faillite des Éditions Roger Seban, mais dans un look très différent (voir ci-dessous)




La collection est prévue pour faire paraître un titre par mois. Une petite imprimerie de Chevilly-Larue, en banlieue sud de Paris, est sollicitée pour imprimer la collection ; et les belles couvertures de René Brantonne sont un atout pour doper les ventes. Mais déjà pour le troisième titre, la règle de publication mensuelle n’est plus respectée : “Meurtre au « Caveau du Roi »”, annoncé dans le premier titre comme devant paraître en août 1953 ne sera finalement publié que début 1954. La raison ?… La faillite des maisons d’éditions de Roger Dermée vers la fin 1953 !



Ci-dessus, recto et verso des couvertures, et pages de titre des 2ème et 3ème romans de Jean Campocasso publiés aux Éditions Roger Seban. Le troisième titre annonçait à paraître, et cette fois-ci dans l’ordre, les trois prochains titres, qui seront en fait publiés aux Éditions des Roses, sous la Direction directe de Jean Campocasso.

Jean Campocasso décide alors de reprendre seul le flambeau de la collection. Avec la même imprimerie, et en continuant avec les couvertures de Brantonne. Mais en changeant le nom de la maison d’éditions, qui devient Éditions des Roses{4} et qu’il domicilie à l’adresse de l’imprimerie, et le nom de la collection  qui devient Collection Espionnage – Aventures – Police, élargissant ainsi le spectre potentiel de publication.

{1} cf  Pierre Genève dans l’article de son blog apophtegme sur André Héléna.
{2} Ce sont “Meurtre au « Caveau du Roi »”, son premier roman qui a déjà été publié en 1943-44, “L’Escadrille de la mauvaise chance”, déjà publié en 1945, “Le Pur Sang assassiné” – annoncé par “L’Escadrille de la mauvaise chance” de 1945, “Le cadavre avait les yeux crevés”, “Le Crâne dans la poubelle” et “Le Ministre assassiné”, auquel sera adjoint “Les Gangsters du ciel”.
{3} “Meurtre au « Caveau du Roi »” est bien entendu le premier titre à avoir été écrit, qui fut publié sous ce titre (avec le nom du héros d’Alverny au lieu de d’Alverney) en 1943-44 sous le pseudonyme de Guy Duret ; en second, “Le Pur Sang assassiné” qui fut la deuxième aventure du Commandant d’Alvern(e)y, annoncé par “L’Escadrille de la mauvaise chance” en 1945, et dont l’édition originale sera de juillet 1953 aux Éditions Roger Seban, et enfin “Le cadavre avait les yeux crevés”, où d’Alverney retrouve son ennemi juré, le capitaine de vaisseau allemand Karl Von Lemmel. Pour confirmer que ces trois romans ont été publiés dans l’ordre inverse de leur écriture, on note que l’auteur fait référence dans “Le Pur Sang assassiné” à “Meurtre au « Caveau du roi »”, publié pourtant postérieurement, de même que “Le Cadavre avait les yeux crevés” fait référence à “Le Pur Sang assassiné” qui sera publié un mois plus tard !
{4}  Du nom d’une résidence, la « Résidence Les Roses », qui donne sur la rue Albert Thuret à Chevilly-Larue.

TontonPierre


Dernière édition par pcabriotpi83 le Ven 14 Aoû - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
pcabriotpi83
Lupin (Arsène)
avatar

Nombre de messages : 701
Age : 72
Localisation : Derrière Versailles
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Ven 14 Aoû - 22:42

Le quatrième titre des Enquêtes du Commandant d’Alverney – “Le Crâne dans la poubelle” - premier titre donc de la Collection Espionnage – Aventures – Police et du label des Éditions des Roses - paraîtra avec un dépôt légal du 2ème trimestre 1954, annonçant les trois titres suivants et mentionnant à l’actif de l’auteur une pièce de théâtre en 3 actes, intitulée “Lucienne” {1}.



Ci-dessus, “Le Crâne dans la poubelle” 1er roman publié avec Jean Campocasso aux commandes des Éditions des Roses.
L’ouvrage annonce les trois prochains titres (deux seulement sur le verso de la couverture), dont deux seront réunis dans
un même volume, et crédite l’auteur d’une pièce de théâtre.


Au titre suivant, “Le Ministre assassiné” – qui rassemble deux courts romans : “Le Ministre assassiné” et “Les Gangsters du ciel”, Jean Campocasso s’intitule Directeur de la Collection Espionnage – Aventures – Police, et prévoit l’entrée dans cette collection d’autres auteurs que lui-même {2}.



Ci-dessus, "Le Ministre assassiné", auquel est adjoint à partir de la page 123 "Les gangsters du ciel", roman qui fera référence dans son texte à la nouvelle "Le Sac à main de perles grises".
Au verso de la couverture, Jean Campocasso s'intitule dorénavant Directeur de la Collection et annonce la parution de "D'Alverney et le sorcier noir", un titre dont l'annonce sera réitérée mais qui ne sera jamais édité...


L’avant dernier titre signé Jean Campocasso sera “On a tué le grand Marcel” (D.L. 3ème trimestre 1954), juste avant que ne soit enfin réédité son roman d’aventure de 1945 “L’Escadrille de la mauvaise chance” (qui était annoncé comme paru dès 1953 dans la Collection Aventures des Éditions Roger Seban), tandis que les titres “D’Alverney et le sorcier noir” et “Opération « Top Secret »”, annoncés successivement et à plusieurs reprises, ne sortiront finalement pas {3}. Jean Campocasso mettra un terme à la collection courant 1955, sur un roman de Jean Simonet : “L’Inconnu de Tipasa”, bien que de futurs titres étaient annoncés.



Ci-dessus, "On a tué le grand Marcel" et "L'Escadrille de la mauvaise chance".
L'illustration de couverture de ce dernier titre a été dessiné par Brantonne, sur une esquisse de Jean Claisse


Jean Campocasso a donc mis fin, avec cette collection aux Éditions des Roses, à sa carrière de romancier, mais ne va pas rester inactif pour autant dans le domaine de l’écriture. Membre de l’Association Nationale des Officiers de réserve de l’Armée de l’Air (l’A.N.O.R.A.A.), il crée en 1962 le bulletin de liaison de l’Association, la revue Azur et Or, domiciliée au 6 de la rue Galilée à Paris. Dans cette revue trimestrielle où il est au départ rédacteur en chef, il y écrit, outre les éditoriaux, un certain nombre d’articles. Malheureusement pour nous, aucun des numéros de la revue ne comportera une photo de son fondateur, qui décédera semble-t-il à Paris le 15 avril 1999.



Ci-dessus, éditoriaux des numéros 2 et 9 de la revue Azur et Or, où Jean Campocasso est Rédacteur en chef.

{1} Pas d'infos sur cette pièce... mais mon intuition me dit que la "Lucienne" à laquelle Jean Campocasso fait allusion page 93 de son roman Le Cadavre avait les yeux crevés doit se retrouver dans sa pièce...
{2} Le premier auteur « extérieur » sera André Le Guen, avec son “La vengeance de la Mer Morte”, un roman qui se passe dans la région Jordanie-Israël-Liban-Syrie, une région chère à Jean Campocasso. Il récidivera quelques mois plus tard avec “Jaquet au pays des assassins”, qui se passe au Liban. Les deux romans sont illustrés de cartes « régionales » dessinées par l’auteur, qui semble bien connaître les lieux. D’ici à ce que certains voient dans André Le Guen un alias de Jean Campocasso… il n’y a pas loin !
{3} Les deux titres étant prévus pour faire partie des Enquêtes du Commandant d’Alverney, il n’est pas impossible qu’il s’agisse d’un seul et même projet, rebaptisé par l’auteur lors de la phase d’écriture ou de “préparation”.

Fin provisoire de la bio/biblio de Jean Campocasso

TontonPierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdetontonpierre.blogspot.com/
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4689
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Ven 2 Oct - 9:25

Bravo pour ce travail! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6981
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Ven 2 Oct - 10:04

même en étant absent de chez moi actuellement, cela ne m'empêche pas de déguster ce superbe travail... merci encore Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4689
Age : 48
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Campocasso Jean   Ven 2 Oct - 10:13

Absent de chez toi? Merci du tuyau! Je pars immédiatement en Touraine avec un convoi de semi-remorques pour dévaliser tes cavernes Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campocasso Jean   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campocasso Jean
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campocasso Jean
» [Racine, Jean] Phèdre
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis
» Jean d'Ormesson
» [Diwo, Jean] La Fontainière du Roy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Biographies & bibliographies :: Biographies-
Sauter vers: