Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Un jugement sur la littérature sentimentale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léon Rude
Admin
avatar

Nombre de messages : 2658
Date d'inscription : 02/06/2006

MessageSujet: Un jugement sur la littérature sentimentale   Mer 28 Juin - 23:08

"La vie est sombre, étriquée, menaçante. Les jeunes, surtout, en souffrent. Ils ne vivent pas. Ils n'aperçoivent pas les moyens de vivre. Les jeunes filles, particulièrement, sentent leur faiblesse. Plutôt que de lutter, elles désirent se dérober aux mesquins problèmes que la vie de chaque jour leur pose. Le moins coûteux des plaisirs, le plus capable de « transporter », d' « enchanter », le plus fécond en émotions fortes et sans péril, le plus proche de l'amour, c'est la lecture.
Nos midinettes lisent. Toute une littérature bon marché leur est offerte ; une littérature conçue dans le dessein de leur plaire. Il y a des paradis à partir de cinquante centimes."
Denise Moran, « Ce que lisent nos midinettes, 1. Suzy adore les romans », Le Peuple. Quotidien du syndicalisme, 21 mai 1934, n° 4871, p. 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bdfi.net
 
Un jugement sur la littérature sentimentale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jugement sur la littérature sentimentale
» Littérature dite "sentimentale"
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Réflexions sur la Littérature populaire :: La littérature populaire, qu'est-ce que c'est?-
Sauter vers: