Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Losfeld, Eric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean François Le Deist
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 3942
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Losfeld, Eric   Sam 8 Mar - 11:51

Suite à ce qui a été écrit dans le sujet George Maxwell, j'ai donc ressorti mon exemplaire des mémoires de l'éditeur surréaliste plus connu pour ses démêlés avec la justice / censure ( cause érotisme )

Eric Losfeld : "Endetté comme une mule, ou la passion d'éditer"
( Belfond, Paris, 1979, 226 pages ) il existe une réédition ultérieure.



Florilège d'extraits biographiques, ou en rapport avec les littératures populaires :

Citation :
Je suis né de mère tisserande et de père inconnu. Les premières publicités lumineuses géantes clignotaient sur la Tour Eiffel, mais c'était pour Citroën, et moi, je vagissais à Mouscron alias Moucroën, dans les Flandres
( page 16 )

Citation :
Bien entendu, je ne suis pas aussi fier de toutes mes lectures de jeunesse. Autant je reste persuadé que les Essais de Paul Bourget sont encore lisibles maintenant, autant j'ai des doutes, et le mot est faible, en ce qui concerne Jean de Létraz que j'ai également dévoré ! Pas ses pièces de théâtre, mais une série de romans qui étaient en fait des pastiches, voire des plagiats, modernisés, de Colette et de Willy : Nicole à l'école, Nicole en ménage, Nicole se marie... Bref, c'était Nicole, mais ce n'était pas Claudine. Je pense que ça essayait d'être un peu plus franchement libertin. Je n'en ai pas gardé un souvenir impérissable. J'en parle pour montrer que je n'ai pas eu une culture dirigée.
Inutile de dire que tous ces livres, je les lisais avec difficulté. Du simple point de vue linguistique, certains passages me semblaient fort nébuleux. Je ne possédais encore que des rudiments de français, puisque ma langue originelle était le flamand.
( page 17 )

Citation :
Revenons à mes lectures d'adolescent belge.
Je suis devenu en quelques mois incollable sur les petits romantiques. Ensuite, ne faisant rien à moitié, je me suis mis à lire l'oeuvre complète de Victor Hugo, puis tout Balzac, sans oublier Eugène Süe...
... On a eu beau écrire qu'Eugène Süe, c'était le Balzac du pauvre, il y a chez lui un certain modernisme et en tous cas une générorité qu'on ne rencontre pas toujours chez Balzac...
...C'est chez Eugène Süe que l'on trouve pour la première fois un antiracisme affirmé. La modernité d'Eugène Süe est inséparable de cet antiracisme, qui s'affiche dans Atar-Gull, livre que j'ai réédité, par une espèce de piété envers moi-même, pour l'ébranlement qu'il m'avait causé dans ma jeunesse. Jusqu'à Eugène Süe, on vivait sur le bon sauvage. Chez Eugène Süe, le sauvage n'est pas nécéssairement bon...
... Dans Eugène Süe, non seulement le noir émet des revendications, mais il se venge...
...J'ai retrouvé l'édition originale du roman dans une salle des ventes, au milieu de trois tonnes de vieux papiers, et cet exemplaire unique a servi à la réimpression. Je dois aussi à Eugène Süe l'amitié de Jean-Louis Bory. Une amitié de trente ans. Nous ne nous vîmes pas souvent, mais notre dialogue enthousiaste sur Eugène Süe s'est continué par des signatures retrouvées au bas des mêmes manifestes, pétitions et protestations.
( pages 19 & 20 )

Citation :
En fait, je suis redevable de toute cette culture non dirigée à une seule personne : ma mère. Elle lisait énormément, et éprouvait pour certains auteurs une vénération frisant l'idolâtrie, ce qui m'a valu une kyrielle de prénoms : Carl en hommage à Huysmans, Gustave à Flaubert, Théophile à Gautier et Eric à Remarque.
( page 20 )

Citation :
Toute la famille Losfeld était socialiste, et un de mes oncles fut le premier à planter le drapeau rouge sur la mairie de Roubaix, où mes aïeux avaient émigré...
...A la suite de cet exploit de mon oncle, tous les carnets de travail de la famille Losfeld portèrent la mention Anarchiste. Les Losfeld durent s'expatrier aux U.S.A., ma mère avec son mari, qui y mourut. Elle y resta dix-sept ans, et rencontra un personnage ignoble, mon père...
... Nous habitions Croix-Wasquehal, dans une maison confortable mais de sinistre aspect.
( page 21 )

A suivre, avec les premiers écrits d'Eric Losfeld...

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://popularliteraturestudies.blogspot.fr/
herbulot
Collectionneur, Chercheur, Passionné


Nombre de messages : 4024
Localisation : l ardenne profonde
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: (Biographie) Eric Losfeld   Sam 8 Mar - 12:16

Trés intéressante mais naturellement on reste sur sa faim car pour avoir la totalité des alias de notre éditeur c'est une autre paire de manches Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Le Deist
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 3942
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Losfeld, Eric   Mar 11 Mar - 10:45

On continue par les débuts dans l'écriture :

Citation :
Avant ce séjour à Paris, j'avais commis une tentative réjouissante dans la profession littéraire. J'ai écrit un livre qui utilisait tous les poncifs du roman populaire. Pendant l'Occupation, dans les Flandres, un roman de Maxence Van der Meersch, Corps et âmes, avait servi d'étalon-or au marché noir : on pouvait pour ce titre obtenir un certain nombre de kilos de beurre, voire un complet trois pièces en pure laine peignée. Je repris donc tous les ingrédients qui avaient appâté et envoûté la clientèle locale. Mon héros, à peine "rajeuni", était étudiant en médecine, joueur de football de surcroît ( à l'Olympique Lillois, bien sûr ). J'y avais glissé une pointe de lubricité, compensée par un zeste de culpabilité. ça s'appelait : Vous qui après moi vivrez. C'était tellement con, mais ça se passait à Lille, et dans ses environs. J'en ai vendu 80.000 exemplaires. Avec le bénéfice, j'ai créé une librairie, la Librairie Baudelaire, qui était à son niveau local une librairie de bon standing intellectuel.
( page 29 )

Inutile de dire que j'ai tout fait pour trouver trace de ce bouquin...

Rien à la BN
Rien à la KB ( BN belge )
Rien sur les sites de vente

80.000 exemplaires, ça laisse quand même des traces, non ?

A-t'il pris un pseudo ? est-ce réellement ce titre, ou ses souvenirs ont pû lui jouer quelques tours ?

Avez-vous plus ? des lecteurs de la région lilloise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://popularliteraturestudies.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Losfeld, Eric   

Revenir en haut Aller en bas
 
Losfeld, Eric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Losfeld, Eric
» Eric noé
» Ambler, Eric
» 1/5 accord de eric degueldre
» [Faye, Eric] Nagasaki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Biographies & bibliographies :: Biographies-
Sauter vers: