Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [Thème] Trains du mystère et autres trains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mar 13 Nov - 16:00

Trains du Mystère exposition du 9 novembre 2007 au 29 mars 2008, a la BILIPO.



Commissaires de l'exposition Michel Chlastacz (journaliste) &
Catherine Chauchard (conservatrice, responsable de la Bilipo)
Scénographie : Anne Gratadour
Conception des panneaux : Franck Lhomeau & Cécile You / Joseph K.
Montage de l'exposition : Dominique Moirait
Graphisme de l'affiche et de la couverture : Agence Zaos
Fabrication réalisée avec le concours des Ateliers du Génie Civil de la Ville de Paris
Conception et mise en page du présent livret Franck Lhomeau & Maurice Bondu / Joseph K.
Crédits photographiques
Photos de Christophe Recoura & Joseph K. / Coll. Bilipo & Franck Lhomeau: couvertures pp. 3 à 12. Page 4: affiche - Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express,• (c) Cinagence; photo extraite d'un téléfilm BBC avec Ronald Howard dans le rôle de Sherlock Holmes et Howard Marion Crawford dans celui de Watson (c) BBC. Page 5: illustration de Gino Starace (détail) D.R. Page 6: Agatha Christie et son mari Max Mallowan Ot Cosmos-Popperfoto; illustration de Claudel (détail) D.R.: illustration (en bas à gauche) de Maitrejean (détail) D.R. Page 7: photo «To trains>, C Library of Congress/Corbis: photo du train (au milieu) (c) Corbis-Bettmann/UPI. Page 8: illustration de Bruhier (détail) D.R. Page 9: Simenon 0 Keystone; photo de couverture de Pietr-Le-Letton (c) Archives Presses de la Cité. Page 10: affiche - L'Énigme du Chicago-Express- (détail) 0 Roger Soubie; photographie extraite du film - Un homme est passé • (c) D.R.
Production de l'exposition et édition de la présente publication Paris bibliothèques 10, rue de Clichy Paris 9'. Tél. 01 44 78 80 50 www.paris-bibliotheques.org
Remerciements
Association Française des Amis des Chemins de fer. La Vie du Rail, Christophe Recoura. Vang Phu Kha
Cette exposition a été présentée à la Bilipo (Bibliothèque des littératures policières, Paris 5») du 9 novembre 2007 au 29 mars 2008.
La Bilipo est l'une des 65 bibliothèques de la Ville de Paris (www.paris.fr).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave O'Brien
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mar 13 Nov - 17:06

Les visiteurs peuvent y admirer bon nombre de romans et de fascicules sur le thème du train.

De grands panneaux faits par l'éditeur Joseph K (du DiLiPo) sont également exposés.

Et on peut, évidemment, récupérer la plaquette de l'exposition.

(J'en ai d'ailleurs pris une pour Férocias s'il a le courage de venir à Sèvres début décembre ! Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mar 13 Nov - 17:08

Une très belle plaquette éditée à cette occasion,
reproduit les panneaux de l'exposition:



Citation :

Trains du Mystère

Le roman policier et le train, dont la rencontre semblait programmée, sont issus d'une même modernité, laquelle a imprimé, durant la seconde moitié du XIXe siècle, une extraordinaire accélération à la marche du monde et bouleversé les rapports qu'entretient l'homme avec l'espace et le temps.

L'apparition de nouvelles formes de
mobilité et de sociabilité favorise
l'émergence de thèmes littéraires liés au train, particulièrement dans le roman policier, un genre naissant,
qui puise nombre de ses intrigues dans les faits divers réels.
Le premier crime ferroviaire, relaté dans un quotidien suisse
en 1847, a pour victime un voyageur non identifié dont le corps est
retrouvé dans le compartiment d'un
train reliant Mannheim et Bâle. La première arrestation d'un criminel dans un train s'est déroulée deux ans auparavant, en Angleterre, la police utilisant le télégraphe inter-gares pour lui tendre un piège.
Un fait divers sanglant marque profondément
les esprits: l'assassinat du juge Poinsot dans l'express Bâle-Paris, en décembre 1860. Le forfait est attribué à Charles Jud, criminel insaisissable qui défraie la chronique des dernières années du Second Empire et des débuts de la Troisième Répu­blique: son image de " tueur des trains" entretient longtemps les frayeurs collectives. On attribua à Jud, qui aurait
inspiré le personnage de Fantômas, l'origine de l'installation du signal d'alarme.
Bien d'autres affaires crimi­nelles célèbres sont liées aux premières années du rail, comme l'assassinat du préfet Barréme sur la ligne Paris‑Mantes en 1886 ou les multiples découvertes de «malles sanglantes ».
En Grande-Bretagne, berceau incontesté du chemin de fer,
Amelia B. Edwards met
le mystère sur rails dans L'Express de 4 heures 15;
tandis que Wilkie Collins, considéré comme un
père fondateur du genre policier avec le
«roman de crime», utilise le train comme élément de décor dans
La Pierre de lune, paru en 1868, une enquête
menée par le sergent Cuff de Scodand Yard.
Victor Loronzo Whitechurch, quant à lui, crée
en 1903 le premier détective ferroviaire de
l'Histoire, Godfrey Page.
La machine est alors lancée:
le train devient un personnage important de la littérature d'énigme britannique.

Que les pauvres habitants de la province profonde se réjouissent de trouver sur ce forum la reproduction de cette plaquette Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave O'Brien
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mar 13 Nov - 17:29

Dr Mabuse a écrit:
Une très belle plaquette éditée à cette occasion,
reproduit les panneaux de l'exposition:
Ben... non. (Spéciale kassdédi à la Cirrococotte).

Comme me l'a expliqué Frank Lhomeau (éditeur de Joseph K et concepteur des panneaux), il était impossible de réduire à un format A5 le contenu des dits panneaux.

Chaque page de la plaquette est donc un "digest" du panneau correspondant, mais ne comprend pas tout le texte original.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mar 13 Nov - 17:58

Ben, moi qui pensait rendre service au monde entier,
tout ce travail pour arriver à un succédané,
quel dommage Very Happy


Citation :

Sherlock Holmes ou les trains du logicien
« L'indicateur, Watson, je vous prie! Il y a un train qui part à cinq heures vingt de Liverpool Street... • Une autre fois il s'agit de Paddington, Charing Cross, Victoria ou d'une autre grande gare londonienne. Quel que soit leur lieu de départ, tous les trains conduisent à l'affaire urgente que doit résoudre Holmes, suivi de son fidèle Watson.

Symbole de la puissance britannique de la fin du XIX° siècle, le train, nouveau moyen de transport. est utilisé par Holmes et Watson pour se rendre rapi. dement sur la scène du crime.
Toujours à portée de main sur l'un des rayonnages du salon qui regroupent la docu­mentation criminelle accumu­lée par Holmes au fil des années, trône l'indicateur des chemins de fer, le Bradshaw, équivalent britannique du Chaix français d'alors.
Partout présent dans les aventures de Sherlock Holmes,
le chemin de fer est au cœur de l'énigme de certai­nes d'en­tre elles.

Ainsi dans L'Entrepreneur de Nonvood,
le célèbre détective déduit que la victime a rédigé son testament dans le train en étudiant avec attention le document: -L'écriture lisible représente les gares. la mauvaise le trajet entre les gares,
et l'illisible le passage sur des aiguillages. Un expert déclare­rait que ces feuillets ont été écrits sur une ligne de banlieue car, nulle part, sauf au voisinage des grandes villes, il n'y a une telle succession d'aiguillages."
Il suffit de consulter l'indicateur, le Bradshaw, pour savoir quand
l'homme a eu la possibilité de rédiger ce texte en hâte pendant le voyage.
Dans Les Plans du Bruce Pardiagton, la même méthode permet de savoir d'où a été jeté le corps retrouvé sur le toit d'une rame de métro.
Dans le train qui les mène sur les lieux du crime. Watson s'intéresse au
paysage. Holmes, lui, reste plongé dans ses pensées ou lit les journaux
évoquant l'affaire à l'origine de leur voyage, se bornant à lancer un
coup d'œil au bon moment ou s'occupant à
calculer la vitesse des trains: - Nous faisons
cruellement du quatre-vingt-deux kilomètres à
'heure , affirme-t-il à Watson étonné et auquel il répond: -Le long de cette ligne. les poteaux télégraphiques sont plantés tous les soixante mètres. Le calcul est simple..
Élémentaire mon cher Watson!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mar 13 Nov - 19:07

Allez, encore un page,
c'est toujours mieux que rien. Very Happy



Citation :

Fantômas prend le train

L'ère du « roman judiciaire », précurseur du roman policier, s'ouvre dans les der­nières années du Second Empire, à une époque où le réseau ferré français s'est considérablement développé. Prototypes du roman de détection, ces récits tirent parti des situations inédites que peut offrir le train, et jouent du mystère qui s'atta­che à ce nouveau mode de déplacement.

Dès 1866, le père Tabaret, l'enquéteur d'Émile Gaboriau dans
L'Affaire Lerouge, reconstitue les
déplacements d'un suspect en étudiant les horaires du chemin de fer Paris-Saint­Germain. Plus tard, Roule­tabille démontre sa parfaite connaissance de la géogra­phie du réseau PLM dans Le Parfum de la dame en noir
et
Arsène Lupin manie avec perfection les horaires et les itinéraires des trains dans La Demoiselle aux yeux verts.

Peu avant la Grande guerre, l'aventure et l'énigme (avec l'effroi en prime) fusion­nent dans les aventures de Fantômas au cours desquel­les le -roi du crime - ne dédaigne aucun mode de transport moderne (hormis I'aviation), le train étant celui qu'il emprunte le plias volontiers.
Émile Souvestre et Marcel Allain usent à son sujet d'un luxe de précisions techni­ques dès le premier titre de la série des trente-deux romans qui mettent en scène ce personnage emblématique, de février 1911 à
septembre 1918.,'
Ainsi, à bord de trains fran­çais, étrangers ou interna­tionaux (il fera même dé­railler le nouveau Simplon. Express), Fantômas voyage de l'Angleterre à la Russie (empruntant au passage les express de l'Allemagne impériale) et
utilise les convois de la lointaine Afrique du Sud ou les tramways
vicinaux belges...
La Ville Lumière reste cependant au coeur du monde de Fantômas, l'irruption du métro parisien qui ronge les entrailles de la ville‑
offrant un décor digne de ses exploits: un lieu de crimes souterrains et de courses éperdues
dans Le Mort qui tue, LÉvadée de Saint-Lazare et Un Roi prisonnier de Fantômas.

Le dernier tramway hippo­mobile parisien, surnommé le - canard -, est aussi évo­qué dans Le Mariage de Fantômas, tandis qu'un auto­bus (les premiers véhicules avaient été mis en service en1906) est
l'outil d'un audacieux hold-up dans L'Assassin de Lady Beltham.
En 1946. dans Fantômas rencontre l'amour, le métro pari­sien est le dernier théàtre d'action ferroviaire d'un mythe que Marcel Allain a perpétué durant plus de trois décennies après la dis­parition prématurée de son ami Émile Souvestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mer 14 Nov - 17:14

La page suivante telle qu'elle apparait dans la plaquette Very Happy


Citation :
Les trains du roman policier britannique de l'entre-deux-guerres

Le recours au décor ferroviaire s'intensifie avec le fantastique essor du récit d'énigme durant les années 1920-1940, qualifiées « d'âge d'or » du roman policier britannique.

Sur les deux à trois cents ouvrages les plus représentatifs de cette époque,
près d'une quarantaine sont significativement marqués de l'empreinte du rail, qu'il
s'agisse du démarrage de l'intrigue, de son cheminement ou du ressort mémo de l'énigme.
Parmi les plus marquants, citons:
Qu'est devenue Barbara ?
et Sous le tunnel de Miles Burton,
Le Crime du rail de J.J. Conningion,
Un Trio tragique d'Austin Freeman,
Les Meurtres de Praed Street
et La Tragédie du rail de John Rhode
ou Les Cinq fausses pistes
et Les Pièces du dossier de Dorothy Sayers.
Sans oublier certains romans de John Dickson Cam cet Américain devenu Anglais d'adoption.
Les trains du Great Western Railway (le réseau qui desservait son Devon natal depuis la gare londonienne de Paddington) ont la préférence de la première -reine dit crime-. Agatha Christie.

Aussi, de nombreux romans et nouvelles – tels que Dix Petits nègres,
L'Express de Plymouth,
Le Mystère de Cornouailles
ou Le Secret de Chimneys–
font-ils référence à ce réseau.
Mais Agatha Christie invente également une Angleterre ferroviaire
(tout juste un peu imaginaire)
dans Je ne suis pas coupable, Le Miroirs du mort, La Plume empoisonnée,
Le Témoin muet, Le Retour d'Hercule Poirot, Le Train de 16 heures 50 et bien d'autres récits.
Il lui arrive même parfois de rattraper l'actualité,
comme dans Hotel Bertram où elle trouve sa propre solution à
la célèbre affaire de l'attaque du train postal Glasgow-Londres.
À moins qu'elle ne s'échappe vers le ontinent (en passant par la petite ceinture parisienne)
dans Le Train Bleu,ou plus loin encore vec Le Crime de l'Orient-Express,
chef-d'œuvre d'énigme qui doit beaucoup à ses nombreux voyages au Proche-Orient,
et à deux événements bien réels: l'affaire de l'enlèvement du fils Lindbergh et le blocage de l'Orient-Express dans les neiges balkaniques durant l'hiver 1929.

Dans l'œuvre d'Agatha Christie, le train joue ainsi le rôle d'"embrayeur de fiction", favorisant l'intrigue et réunissant, dans les conditions d'une - chambre close - roulante, les person­nages les plus divers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Sam 17 Nov - 1:52

Encore une page pour ceux qui n'ont pas pu aller à la BiLiPo, à cause des grèves.


Citation :
1920-1940: « Mystery trains » à l'américaine

Outre-Atlantique, le train fait son apparition dans les romans d'énigme dès les pre­mières années du XX° siècle: un meurtre en wagon-lit et un déraillement de l'express Washington Flyer sont au coeur de l'intrigue du premier ouvrage de Mary Rinehart, The Man in the Lower Ten (1909), roman fondateur du récit d'énigme à l'américaine.
En 1912, le détective ferroviaire Calvin W. Sprague mène l'enquête dans un recueil de nouvelles de Francis Lynde qui parait la même année que les Thrilling Stories of thie Railway de l'Anglais Whitechurch. Mais, alors que 'Thorpe Hazell est un amateur très -british- Calvin Sprague est un véritable pro­fessionnel à l'américaine. L'empreinte pionnière du wes­tern est alors forte sur les romans policiers. Le thème récurrent de l'attaque du train perdure très longtemps, Ellery Queen l'utilisant encore dans la nouvelle Boule de neige en juillet, parue en 1954.

Durant les années 1920, période de forte urbanisation et d'industrialisation du crime, le roman noir campe ses intrigues dans des décors ferroviaires marqués par de grandes mutations qui voient naitre les gares monumentales (Grand Central et Pennsylvania Station à New York
ou Union Station à Chicago)
et les grands express trans­continentaux, les Limited, dont certains sont carrossés par Raymond Loewy, le pionnier du design industriel.
Ainsi, Le Registre noir d'Ellery Queen se déroule dans l'express Capitole Limited entre New York et Washington. Assurance sur la mort de James
Cain met en scène un meurtre maquillé en chute acci­dentelle d'un train; À fond de train d'Alice Tilton débute par une folle journée passée
dans l'express New York‑Boston où l'intrigue progresse d'imprévus burlesques en incidents loufoques.
Raymond Chandler, quant à lui écrit un scénario. Playback, dont l'histoire se déroule en partie dans un express international roulant vers Vancouver.

Les métros, les tramways ou les trains de banlieue sont eux aussi le cadre de nombreux récits policiers, notam­ment de La Tragédie de I'X de Barnaby Ross (alias Ellery Queen) et d'Un tramway nommé mort de William Irish. Le monde du rail de l'entre. deux-guerres a ainsi inspiré les décors des - Mystery trains., avant que le train ne soit finalement détrôné par l'autocar, puis l'avion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon Rude
Admin
avatar

Nombre de messages : 2658
Date d'inscription : 02/06/2006

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Sam 17 Nov - 11:55

Dr Mabuse a écrit:
Allez, encore un page,
c'est toujours mieux que rien. Very Happy



Citation :

Fantômas prend le train

Peu avant la Grande guerre, l'aventure et l'énigme (avec l'effroi en prime) fusion­nent dans les aventures de Fantômas au cours desquel­les le -roi du crime - ne dédaigne aucun mode de transport moderne (hormis I'aviation), le train étant celui qu'il emprunte le plias volontiers.
Émile Souvestre et Marcel Allain usent à son sujet d'un luxe de précisions techni­ques dès le premier titre de la série des trente-deux romans qui mettent en scène ce personnage emblématique, de février 1911 à
septembre 1918.,'
Le prénom est Pierre et non Emile...
La 1ère série s'arrête en sept. 1913 et non 1918
Citation :
Ainsi, à bord de trains fran­çais, étrangers ou interna­tionaux (il fera même dé­railler le nouveau Simplon. Express), Fantômas voyage de l'Angleterre à la Russie (empruntant au passage les express de l'Allemagne impériale) et utilise les convois de la lointaine Afrique du Sud ou les tramways vicinaux belges...
Un des épisodes s'intitule: Le Train perdu.
Signalons aussi un train lancé à pleine vitesse sur la couv. du Cadavre géant.

_________________
Site: http://collectiondaventures.monsite.wanadoo.fr
Blog consacré aux fictions mettant en scène des peuples précolombiens: http://lespeuplesdusoleil.hautetfort.com/
Forum: Le forum http://forums.bdfi.net/ est toujours d'un intérêt supérieur pour tous les amateurs de SF!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bdfi.net
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Sam 17 Nov - 14:45

Léon Rude a écrit:

Le prénom est Pierre et non Emile...
La 1ère série s'arrête en sept. 1913 et non 1918

J'ai la plaquette dans la main :
Le prénom imprimé est bien faux, j'aurais du dire [sic],
par contre pour la date, c'est moi qui ai mal repris l'OCR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Sam 17 Nov - 15:32

Encore une page,
celle-ci je l'ai bien vérifiée.



Citation :
Les débuts de l'énigme ferroviaire à la française

Peu présent dans les récits d'énigme français avant 1914, le thème ferroviaire fait une entrée remarquée dans nombre d'entre eux durant l'entre-deux-guerres. Us subissent alors pour la plupart l'influence de la littérature policière britannique, traduite et largement diffusée par les collections «Le Masque» et « L'Empreinte ».

Parmi les meilleurs récits dans lesquels le train joue un rôle marquant, celui de Claude Aveline, Voiture 7, place 15, situe l'action dans l'un de ces - excellents trains Paris-Bruxelles., avec leurs beaux wagons métalliques lisses comme des fusées».
Quelques années auparavant, la curieuse intrigue Train des suicidés de Charles Vayre et Charles Cluny (qui sera adaptée à l'écran par jean Dréville en 1934) met en scène un ingénieur des chemins de fer qui organise pour des candidats au suicide, et contre des sommes faramineuses, une excur­sion en train qui doit étre leur dernier voyage.

Célèbre roman de Pierre Véry. Le Testament de Basil Crooks (1930), débute par le suicide, le long d'une voie ferrée, d'un homme qui a jeté auparavant un paquet dans une voiture d'un train qui passait.
Lorsque parait Le Crime de l'Orient-Express (1934), Stanislas-André Steeman (dont certains récits, tel Le Mannequin assassiné, usent également d'une thématique ferro­viaire) éprouve une grande déception::Il désirait situer l'action de ce qui deviendra L'Assassin habite au 21 dans un train international; mais Agatha Christie l'a devancé...

L'intrigue de Pullman sanglant (1936) de Pierre Michelon.
dont l'action se déroule dans un express international Pari s-Turin, s'appuie sur les travaux d'électrification de la ligne de la Maurienne alors en cours; Les Compartiments de la mort de L.L. Roger démarre
avec la découverte de deux cadavres défigurés dans un train de nuit Paris-Grenoble, sans que l'on sache comment l'assassin a pu pénétrer dans le compartiment.

De son côté. Paul Darcy (auteur-fleuve de récits en petits formats) publie Du sang sur les rails (1937), dans lequel un corps est retrouvé gisant sur la voir étroite du chemin de fer départemental reliant Melun à Verneuil-l'Étang, la victime ayant été préalablement poignardée et blessée par balles. Dans La Pierre qui tremblé, le responsable d'une tentative de meurtre dans l'express Paris-Brest profite de travaux star la voie pour s'enfuir, une issue qu'il avait minutieusement programmée. Paru en 1934, ce roman est le premier d'un jeune auteur prometteur, Pierre Boileau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Dim 18 Nov - 14:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave O'Brien
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Dim 18 Nov - 14:43

Dr Mabuse a écrit:
Deux sites avec des photos de l'exposition :


http://www.813.fr/content/view/70/104/
Tiens, ce sont les photos de Max Obione. Heureusement, on ne peut pas les agrandir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave O'Brien
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Dim 18 Nov - 14:45

Léon Rude a écrit:
Un des épisodes s'intitule: Le Train perdu.
Signalons aussi un train lancé à pleine vitesse sur la couv. du Cadavre géant.
Tu n'as pas dit si tu voulais que je te réserve la plaquette (voir plus haut.)

(De toute façon, tu ne lis même pas ta messagerie perso, alors... Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon Rude
Admin
avatar

Nombre de messages : 2658
Date d'inscription : 02/06/2006

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Dim 18 Nov - 18:11

Dave O'Brien a écrit:
Léon Rude a écrit:
Un des épisodes s'intitule: Le Train perdu.
Signalons aussi un train lancé à pleine vitesse sur la couv. du Cadavre géant.
Tu n'as pas dit si tu voulais que je te réserve la plaquette (voir plus haut.)
[/quote]
Je serai à Sèvres, tu peux me la réserver.

Dave O'Brien a écrit:
(De toute façon, tu ne lis même pas ta messagerie perso, alors... Razz )
Quelle messagerie perso?

_________________
Site: http://collectiondaventures.monsite.wanadoo.fr
Blog consacré aux fictions mettant en scène des peuples précolombiens: http://lespeuplesdusoleil.hautetfort.com/
Forum: Le forum http://forums.bdfi.net/ est toujours d'un intérêt supérieur pour tous les amateurs de SF!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bdfi.net
Dave O'Brien
Kernok-le-pirate
avatar

Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Dim 18 Nov - 18:19

Léon Rude a écrit:
Je serai à Sèvres, tu peux me la réserver.
OK.

Léon Rude a écrit:
Dave O'Brien a écrit:
(De toute façon, tu ne lis même pas ta messagerie perso, alors... Razz )
Quelle messagerie perso?
Ta message électronique. Qui reçoit des mails. Et qui peut également en envoyer en réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon Rude
Admin
avatar

Nombre de messages : 2658
Date d'inscription : 02/06/2006

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Dim 18 Nov - 20:43

Dave O'Brien a écrit:
Léon Rude a écrit:
Je serai à Sèvres, tu peux me la réserver.
OK.

Léon Rude a écrit:
Dave O'Brien a écrit:
(De toute façon, tu ne lis même pas ta messagerie perso, alors... Razz )
Quelle messagerie perso?
Ta message électronique. Qui reçoit des mails. Et qui peut également en envoyer en réponse...
euh pas vu de message de ta part (de la liste BR oui mais je n'ai pas dérivé sur Semences de crimes à propos de l'Abbé Bethléem Wink )

_________________
Site: http://collectiondaventures.monsite.wanadoo.fr
Blog consacré aux fictions mettant en scène des peuples précolombiens: http://lespeuplesdusoleil.hautetfort.com/
Forum: Le forum http://forums.bdfi.net/ est toujours d'un intérêt supérieur pour tous les amateurs de SF!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bdfi.net
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Lun 19 Nov - 13:19

Dave O'Brien a écrit:
Dr Mabuse a écrit:
Deux sites avec des photos de l'exposition :


http://www.813.fr/content/view/70/104/
Tiens, ce sont les photos de Max Obione. Heureusement, on ne peut pas les agrandir...
Quel dommage, j'ai bien essayé, mais il manque trop de pixels Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Lun 19 Nov - 13:56

La page suivante, pour que vous ne soyez pas venu pour rien Very Happy



Citation :
« Atmosphère, atmosphère » les trains de Simenon

«Les premiers volumes de Maigret que j'ai achetés se vendaient dans les kiosques de gare, dans l'odeur des locomotives à vapeur », se souvient Michel Carly, l'un des meilleurs connaisseurs de l'œuvre de Simenon.

Durant la première moitié de son existence. Georges Simenon a été un grand voyageur.
De ses multiples pérégrinations, on retient essentielle­ment les croisières à bord de La Ginette puis de L'Ostrogoth. Il a néanmoins effectué d'innombrables parcours en chemin de fer et cette familia­rité avec le train est sensible dans son oeuvre.

Il existe ainsi une véritable géogra­phie ferroviaire simenonienne. Elle est d'abord parisienne, la gare du Nord.où le jeune Liégeois a débarqué à Paris un triste jour de décembre 1922, jouant un rôle majeur de gare maudite.

Les impressions ressenties durant le voyage ou à l'arrivée du train sur le lieu de l'enquéte influencent l'ambiance du récit.
Admirable créateur d'atmosphère. le père de Maigret évoque - l'huma­nité déchirante des trains de nuit", expression utili­sée dans L'Aîné des Ferchaux.
Maigret apparaît pour la première fois dans une gare.
plus précisément dans un buffet de gare aux confins des Pays-Bas et de l'Allemagne, même si la silhouette du commissaire est esquissée peu avant dans Train de nuit (1930), l'un de ses romans de gare écrits sous pseudonyme.

Quand Maigret prend le train, on voyage à ses côtés
dans les compartiments surchauffés, tenu comme lui en éveil par les chuintements de la vapeur, les bruits de tampons ou le crissement des freins. On sommeille, bercé par le - tac-tac - des bogies sur les rails et on fredonne « ces ritournelles qui, en chemin de fer, s'insinuent si bien en vous et sont si parfaitement adaptées au rythme de la marche qu'il est impossible de s'en défaire ». En sa compagnie, on patauge sur les quais et frissonne dans les courants d'air, sous les verrières des gares. À l'arrivée,
dans une quelconque gare perdue, on hume comme à plaisir des odeurs de terroir mélées à celles du chemin de fer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Ven 23 Nov - 0:59

Une page pour la « Série Noire » ...


Citation :

Les sombres trains de la « Série noire »

Grande métropole aux gares-cathédrales et aux lignes de métro enchevêtrées ou bourgade de l'Amérique profonde échouée au bord d'une voie ferrée, la ville est le lieu mythique des romans de la "Série noire».... La gare en est la clé d'entrée.
Un ballet inlassable de trains s'y déroule en permanence. C'est là que le voyageur venu de son trou perdu à l'issue d'un épui­sant voyage, effectué parfois sans billet, est confronté pour la première fois à la vision de la grande ville. Car le «hobbo», passager clan­destin des interminables trains de marchandises qui sillonnent les États-Unis, ce - vagabond du rail -, est un personnage familier de la -Série noire-. Par la gare arrive aussi un héros fatigué par un long trajet, un étranger qui perturbe la tranquillité apparente d'une petite ville, comme celle de Black Rock dans Un homme est passé de Michael Nial, un roman adapté à l'écran en 1954, magni­fiquement interprété par Spencer Tracy.

Les trains, les métros et lestramways sont ainsi des acteurs à part entière de la ville, dont l'incessant mou­vement contribue à donner du rythme à l'intrigue. Une gare dans une ville la nuit, c'est aussi une immense solitude angoissante, à peine atténuée par de vagues silhouettes.

Au centre de plusieurs romans noirs, le train et laville sont indissociables, en particulier dans: A contre-voie de Gertrude
Walker, La Reine des pommes de Chester Himes. J'ai fait lavalise /[i]de Laine Fischer. [i]Les Trains ne siffleront plus dePeter Heath Fine. Assurance sur la mort de James Cain ou J'ai épousé une ombre de William Irish, des récits dans lesquels les crimes perpétrés dans le train ou dans une gare tiennent une place de choix.

Refuge parfois au coeur de la ville hostile, le train de nuit peut toutefois devenir le piège d'un homme traqué, à l'instar du héros de
La Maldonne des sleepings de Tonino Benacquista. Un autre auteur français de la «Série noire-, Jean-Bernard Pouy, dans La Belle de Fontenay, met en scène un sourd-muet catalan, Estrie, qui a travaillé vingt ans dans -le meilleur journal du monde- où il réécrivait -en langage com­préhensible ce que les huiles de la Direction, para­chutées de Polytechnique, voulaient bien pondre sur le monde complexe des cheminots .. Ce journal. c'est bien sùr La Vie du Rail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mar 27 Nov - 0:07

Mon hébergeur favori me faisant défaut, j'en ai changé mais vous aurez quand même une page ce soir :



Citation :
Trains, crimes et mystères en petits fascicules


Les récits d'aventures et les romans policiers édités en fascicules bon marché dans la première moitié du XXe siècle connaissent un immense succès populaire. Ces publications aux couvertures alléchantes, vite écrites et vite lues, font la part belle au train. Disparitions de convois, découvertes de cadavres sur les voies, abandons de malles sanglantes dans les trains de luxe ou les consignes sont des ressorts inépuisables. Le frisson est toujours garanti !
Vendus dans les kiosques à journaux ou les débits de tabac, ces fasci­cules manifestent une formidable vitalité et une inventivité sans limites.
L'aventurier, le reporter à la Rouletabille et les flics moustachus en chaussettes à clous s'effacent alors devant les détectives à l'anglaise, les commissaires de police ou les privés américains. Avec le train, le crime se transporte partout. et vite.
Si depuis les méfaits mécani­sés de la bande à Bonnot et les exploits automobiles d'Arsène Lupin, les bandits roulent en voiture (comme les flics des “ Brigades du Tigre”), ils n'abandonnent pas pour autant le chemin de fer.
Les intrigues adoptent tous les thèmes du genre, qu'il s'agisse des meurtres en train de nuit, de l'alibi ferroviaire sur base d'indi­cateurs (parfois totalement périmés ou relatifs à des lignes fermées depuis des lustres) ou encore de l'utilisation de certaines caractéristiques techniques des trains par les criminels.
Comme dans les romans d'aventures, l'Amérique fas­cine des auteurs qui n'ont, pour la plupart, jamais mis les pieds dans un train américain.
Mais, sous l'influence de la presse à sensation, ils alternent à loisir ambiance traditionnelle de l'Ouest et histoires de gangsters, les privés
remplaçant alors justiciers et desperados.
Plus prosaïquement, de nombreux récits ont pour cadre les trains de la banlieue parisienne ou le métro, transfor­més ainsi en lieux de mystère.
Dans tous les cas, l'aventure commence dès le kiosque de la gare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Sam 1 Déc - 15:36

La dernière page de cette^plaquette.



Citation :
Roman historique & TGV


Les performances des trains modernes et leur technologie de pointe tardent, semble-t-il, à séduire les auteurs contemporains, découragés par des systèmes de sécurité quasi inviolables, peu propices à la mise en scène de meurtres en lieux clos, à notre époque trop prosaïque, ils préfèrent un cadre plus favorable à l'imagination et à la nostalgie.

Le roman d'énigme historique, qui connait aujourd'hui un formidable succès, accorde ainsi au thème ferroviaire une place privilégiée: l'atmosphère des gares victoriennes est magnifiquement rendue dans Un train d'or pour la Crimée de Michael Crichton
(l'auteur de jurassic park), mais aussi dans les romans d'Anne Perry qui relatent les enquétes de l'infirmière Hester Latterly et du détective privé William Monk
ou celles de Thomas Pitt et de son épouse Charlotte.
Cette veine historique est aussi exploitée par de nombreux auteurs français: René Reouven, dans Voyage ait centre du mystère, recrée l'ambiance de la gare Saint-Lazare de 1886, vivante et fourmillante,
puis résout le mystère de l'assassinat du préfet Barrème;
Pierre Siniac emprunte à une époque moins lointaine avec L'Orchestre d'acier dont l'intrigue se déroule dans la gare d'Horcourt, entre Montbéliard et Belfort, durant la débâcle allemande de 1944;
de son côté. Konop, nostalgique des trains de nuit d'avant le TGV, évoque les quais
déserts de Laroche-Migennes dans Poulet casher.

Il est vrai qu'à l'heure de l'Eurostar, les auteurs d'intri­gues policières semblent peu inspirés par les trains à grande vitesse, si ce n'est pour y fixer le décor de sabotages, d'enlèvements ou d'attentats terroristes,
comme dans Le Système de l'homme mort (1981) de Fromental et Landon, premier récit policier mettant en scène le TGV,
ou Meurtre dans le TGV (1984) d'Alain Faujas, ou encore dans Le Crime des Marots de Xavier Laurent Petit qui prend pour cadre la ligne Paris-Lyon.

Se projetant en 2020, Stéphanie Benson ima­gine un train à très grande vitesse. le TTGV.
Son roman Carnivore-Express débute par une
collision spectaculaire à la sortie de la gare Great Missenden en Grande-Bretagne et se poursuit par la mise au jour d'une affaire de fraude et de népotisme dont les racines plongent dans les ténèbres de la fin du XX' siècle et plus précisément dans la fameuse crise de la vache folle.

Le scan est un peu sombre, mais j'ai préféré ne pas le trafiquer,
de toute façon, vous avez le texte Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Dim 13 Jan - 18:49

J'avais fait une série de photos, toutes foirées,

alors je vais disposer quelques scans au hasard :
Dr Mabuse a écrit:
25 Un Drame dans le Rapide.


dont celui-ci que j'ai déjà posté à Ethel King,
mais dont je peux affirmer qu'il est présent à l'exposition. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mar 15 Jan - 17:25

Voici une bien belle locomotive, qui n'est pas à l'expo,
sous prétexte que c'est de l'espionnage !

10 L'espion de Prague, Pierre Nord,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   Mer 23 Jan - 23:51

De mémoire,
les deux ouvrages dont j'ai pompé sans vergogne les images dans le topic sur Ferenczi
http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/toute-la-litterature-policiere-ancienne-avant-1950-f4/collection-roman-policier-1-ferenczi-t461.htm
ne sont pas présents dans l'exposition :

11. J.M. Darros & G. Jallois : "Le diamant rouge" (1917 )



23. Roger D'Elgal : "La bague d'acier" ( 1919 )


A propos,
qui a visité l'expo,
et qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Thème] Trains du mystère et autres trains   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Thème] Trains du mystère et autres trains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Thème] Trains du mystère et autres trains
» LA PLUIE, LES GARÇONS ET AUTRES CHOSES MYSTÈRIEUSES de Susane Colasanti
» La pluie, les garçons et autres choses mystérieuses de Susane Colasanti
» Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres
» Photos de trains indiens et autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Biographies & bibliographies :: Bibliographies-
Sauter vers: