Ce forum est dédié à ce qu'on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Wallace, Edgar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Lun 23 Juil - 16:57

Le document est téléchargeable en mode PDF Image+texte (fac-similé + texte sous-jacent, permettant des recherches), image seule (jpeg) ou texte. Ce dernier mode te permettrait de remettre en forme le document à l'aide d'un logiciel de traitement de texte, mais il comporte un assez grand nombre d'erreurs de reconnaissance qui rendrait la lecture assez désagréable:
Citation :
T. S. F.

Roman

par EDGAR WALLACE

Traduit de l anglais

par Narion GILBERT et Madeleine DUVIVIER

(PREMIERE PARTIE)

C'était un homme de haute taille qui boitait légè-
rement. Toujours velu ele noir, qui est la couleur de
l'iîspngne, on l'eut pris pour un Espagnol, par cer-
tains jours d'hiver où les courants d'air glacés
descendent eles sierras. Son chapeau de l'entre noir
el sa cape à haut col doublée de velours donnaient, de
loin, celte impression eon(irmée,de près, parsa ligure
longue et mélancolique, dominée par un nez mince
lui tombait sur une fine moustache retroussée. Il
parlait facilement l'espagnol et portait, avec une affec-
tation étourdissante, une bague ele brillants, à l'instar
ele loui hidalgo cossu.

Rn réalité, Silinski était Polonais el exerçait
depuis plusieurs années la profession lucrative de
pairiole.

Ce n'était pas pour l'éclipsé môme qu'il était venu
Rurgos, mtiis à cause eles notabilités que le phéno-
mène ne manquerait pas d'attirer élans la vieille place'
forte du Cid. Les notabilités sonl généralement des
Sens riches et c'étaient ceux-ci que Silinski désirait
par-dessus loul rencontrer. lTn gentilhomme espagnol
parlant facilement le français, l'allemand et l'italien
pouvait, en jouant serré, se procurer eles relations
hors de- portée en temps ordinaire. Les cercles bien

- rdés ele Paris et de Londres, qu'un inconnu ne

- urail prétendre à forcer, s'enlr'ouvriraicnl peul-

i- ici.

C'esl ainsi qu'à Burgos, avec Silinski perdu élans
'• foule epii se hâtait vers In colline' dominant la
c thédrale, que commence l'histoire eles Neuf.

Au liane ele la colline, Silinski trouva une place
■' peu près vide et s'assit sur son mouchoir soigneu-

sement étendu sur la terre recuite. 11 avail dépensé
un sou pour acheter un verre fumé. L'heure cle la
conjonction approchait; on pouvait déjà distinguer
le bord mince de l'astre obslrucleur qui mordait sur
la sphère élinceluiile.

L'aventurier posséclail le respect de loul homme
intelligent pour les déductions des savanlset, tout, en
atténuant, il se demandait par quelle méthode les
astronomes pouvaient prédire une éclipse à- une
m in u K' près el même à la millième' partie d'une
m in u le près. Pclit-èlie...

— Ici, nous serons bien, il \ a inoins de monde.
Silinski regarda les nouveaux venus.

L'un d'eux était courl el gros cl paraissait encore
tout essoufflé de son ascension récente; l'autre, celui
epii avait parlé, était grand, soigné el Américain des
pieds à la tôle, avec son lorgnon sans monture et ses
souliers carrés.

— Fftl! souffla le gros homme-, je ne sais pas ce
qui esl le pire, l'ascension ou la huiler !

Il frappa sur sa poche intérieure avec appré-
hension.

— Je- déteste le-s foules, grogna-t-il, on perd des
choses.

— Àvcz-vous égaré quelque objet? demanda
l'autre.

Le gros homme secoua la léte, mais lala dé nou-
veau sa poche. Du coin ele IVcil, Silinski nola que
c'était celle de' l'intérieur, à droite.

— Br.ggin, dit soudain le gros homme, j'ai
comme un pressentiment que nous ne devrions pas
être ici.
La meilleure solution est donc de récupérer le PDF et de l'imprimer: tu auras un fac-simile de la revue d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6894
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Lun 23 Juil - 17:24

oui, j'avais remarqué ces erreurs en mode texte

en Pdf, j'ai réussi à télécharger les 4 parties mais la 3e ne veut pas s'ouvrir, de + je n'ai pas réussi à les imprimer, il n'est sorti que du papier blanc What a Face

c'est moi qui sais pas faire ou quoi Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Lun 23 Juil - 17:50

Commence tout bêtement par mettre de l'encre dans ton imprimante, cela ira peut-être mieux Laughing
Ou alors, peut-être utilises-tu de l'encre sympathique ? geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6894
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Lun 23 Juil - 18:21

nan, sympa... mais cépaça Razz

mais... a-y-est cheers
j'ai réussi à en imprimer une page... résultat pas terrible car peu lisible, il faudrait augmenter le contraste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Lun 23 Juil - 21:34

JDB a écrit:
Je suis relativement nouveau sur ce site, mais je pense que vous ne m'avez pas attendu pour conclure que le site de la BNF était conçu pour rendre la vie difficile à qui souhaitait profiter de ses ressources.
Very Happy
Certains veulent croire que les entreprises de numérisation de masse comme celle de la BnF et de Google sonnent le glas des livres en mettant tous les titres épuisés à disposition, sans contrepartie. En fait, vous l'avez compris, elles ne fournissent qu'une prestation de base incapable de satisfaire le lecteur moyen, à moins qu'il ne soit extrêmement radin ou démuni, ou tout à fait dépourvu d'exigences. Cette mise à disposition gratuite de textes permet en fait de relancer l'édition, car ce même lecteur moyen sera tout disposé à acheter à un éditeur ce même texte, que l'éditeur aura pris soin de corriger et présenter de manière attractive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6894
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Mar 24 Juil - 13:35

Maciste a écrit:
car ce même lecteur moyen sera tout disposé à acheter à un éditeur ce même texte, que l'éditeur aura pris soin de corriger et présenter de manière attractive.

bon... je ne sais si je vais recevoir des commandes, mais voici une première page Laughing



C'était un homme de haute taille qui boitait légèrement. Toujours vêtu de noir, qui est la couleur de l'Espagne, on l'eût pris
pour un Espagnol, par certains jours d'hiver où les courants d'air glacés descendent des sierras. Son chapeau de feutre noir
et sa cape à haut col doublée de velours donnaient, de loin, cette impression confirmée, de près, par sa figure longue, et
mélancolique, dominée par un nez mince qui tombait sur une fine moustache retroussée. Il parlait facilement l'espagnol et
portait avec une affectation étourdissante, une bague de brillants, à l'instar de tout hidalgo cossu.
En réalité, Silinski était Polonais et exerçait depuis plusieurs années la profession lucrative de patriote.
Ce n'était pas pour l'éclipse même qu'il était venu à Burgos, mais à cause des notabilités que le phénomène ne manquerait
pas d'attirer dans la vieille place forte du Cid. Les notabilités sont généralement des gens riches et c'étaient ceux-ci que Silinski
désirait par-dessus tout rencontrer. Un gentilhomme espagnol parlant facilement le français, l'allemand et l'italien pouvait, en
jouant serré, se procurer des relations hors de portée en temps ordinaire. Les cercles bien gardés de Paris et de Londres, qu'un
inconnu ne saurait prétendre à forcer, s'entr'ouvriraient peut-être ici.
C'est ainsi qu'à Burgos, avec Silinski perdu dans la foule qui se hâtait vers la colline dominant la cathédrale, que commence
l'histoire des Neuf.
Au flanc de la colline, Silinski trouva une place à peu près vide et s'assit sur son mouchoir soigneusement étendu sur la terre
recuite. Il avait dépensé un sou pour acheter un verre fumé. L'heure de la conjonction approchait ; on pouvait déjà distinguer
le bord mince de l'astre obstructeur qui mordait sur la sphère étincelante.
L'aventurier possédait le respect de tout homme intelligent pour les déductions des savants et, tout en attendant, il se deman-
dait par quelle méthode les astronomes pouvaient prédire une éclipse à une minute près et même à la millième partie d'une
minute près. Peut-être...
— Ici, nous serons bien, il y a moins de monde.
Silinski regarda les nouveaux venus.
L'un d'eux était court et gros et paraissait encore tout essoufflé de son ascension récente ; l'autre, celui qui avait parlé, était
grand, soigné et Américain des pieds à la tête, avec son lorgnon sans monture et ses souliers carrés.
— Ffft ! souffla le gros homme, je ne sais pas ce qui est le pire, l'ascension ou la foule !
Il frappa sur sa poche intérieure avec appréhension.
— Je déteste les foules, grogna-t-il, on perd des choses.
— Avez-vous égaré quelque objet ? Demanda l'autre.
Le gros homme secoua la tête, mais tâta de nouveau sa poche. Du coin de l'œil, Silinski nota que c'était celle de l'intérieur, à
droite.
— Baggin, dit soudain le gros homme, j'ai comme un pressentiment que nous ne devrions pas être ici.
.../...


Dernière édition par arzam le Mar 24 Juil - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zigomar
Todd Marvel
avatar

Nombre de messages : 857
Age : 45
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Mar 24 Juil - 14:42

arzam a écrit:
voici une première page Laughing

Illustrations de René Giffey ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Mar 24 Juil - 15:59

arzam, ce petit éditeur qui bricole sur un coin de table de cuisine, est un gars tout à fait sérieux qui oeuvre pour amener les foules de lecteurs hésitants à se plonger dans Edgar Wallace!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6894
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Mer 25 Juil - 17:02

arzam a écrit:
Question : paraît-il envisageable de traiter après une filmographie des oeuvres de Wallace, comme le proposait Dave O'Brien ? Il ne doit pas y en avoir tant que ça sortis en français.
J'ai cru comprendre d'ailleurs que son fils Edgar Bryan Wallace avait adapté plusieurs titres pour l'écran.
ce site l'a déjà fait pour nous cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6894
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Sam 28 Juil - 14:32

JDB a écrit:
En attendant, je partage avec vous cette découverte : "T. S. F.", roman traduit par Marion Gilbert & Madeleine Duvivier, publié en feuilleton dans la revue "Touche-à-Tout", mars, avril, mai et juin 1913.
Disponible sur gallica (complet).
Il s'agit de la traduction d'un roman connu sous plusieurs versions et quatre titres (!) différents : "The Nine Bears", "The Other Man", "The Cheaters" et "Silinski: Master Criminal". J'ai lu l'une de ces versions en anglais et ça décoiffe : le roman décrit les activités d'un groupe de milliardaires félons pour s'emparer de la finance mondiale ; ils finissent par affréter un paquebot présumé disparu pour se livrer à la piraterie en haute mer de façon à influer sur les transports et l'économie mondiale. La version que j'ai lue m'a semblé mal fichue, mais peut-être que la traduction en utilise une autre. Comme ladite traduction n'est pas encore dans le DP (enfin, en théorie, parce que vu qu'elle est accessible via gallica, j'ai des doutes), je garde ça sous le coude.
JDB

Je viens de finir la lecture de ce roman : la traduction me semble calamiteuse Mad
De plus, de nombreuses fautes de frappe gênent la lecture.

Dommage car ce roman qui ne ressemble pas aux autres Wallace, bénéficie d'une bonne intrigue ; on se croirait un peu dans un épisode d'Harry Dickson !
Vivement une nouvelle édition avec une traduction revue et corrigée bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JDB
Cagliostro (la)


Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 12/10/2010

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Lun 30 Juil - 23:40

arzam a écrit:
Je viens de finir la lecture de ce roman : la traduction me semble calamiteuse Mad
De plus, de nombreuses fautes de frappe gênent la lecture.

Dommage car ce roman qui ne ressemble pas aux autres Wallace, bénéficie d'une bonne intrigue ; on se croirait un peu dans un épisode d'Harry Dickson !
Vivement une nouvelle édition avec une traduction revue et corrigée bounce
Il n'est pas exclus que je m'y intéresse, mais ce ne sera pas pour tout de suite. J'ai fait des recherches sur Marion Gilbert, qui est décédée il y a moins de 70 ans et n'est donc pas dans le domaine public (Marcelle Duvivier, sa soeur, doit être décédée quelques années plus tôt).
Comme je l'ai annoncé (mais peut-être pas ici), la collection "Baskerville" va se réorienter vers le policier victorien et édouardien -- détectives, humour, suspense, etc. Comme j'aimerais bien publier six volumes par an mais que je ne peux pas matériellement tous les traduire, je compte récupérer pas mal de traductions parues dans la presse de la "Belle Epoque" -- en les corrigeant et complétant si nécessaire.
J'annoncerai prochainement le programme 2013, qui présentera des auteurs à choisir parmi Grant Allen ("Hilda Wade"), Robert Barr ("Young Lord Stranleigh"), Jacques Futrelle ("The Thinking Machine"), Headon Hill ("Millions of Mischiefs"), Fergus Hume ("The Third Volume"), Richard Marsh ("Judith Lee: Some Pages from Her Life"), Melville Davisson Post ("Uncle Abner, Master of Mystery"), Louis Joseph Vance ("The Lone Wolf")...
JDB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baskerville.over-blog.com
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Mer 29 Aoû - 16:36

arzam a écrit:

Je viens de finir la lecture de ce roman : la traduction me semble calamiteuse Mad
De plus, de nombreuses fautes de frappe gênent la lecture.

Sous quelle forme l'as-tu lu ?
Le pdf de Gallica?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6894
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Mer 29 Aoû - 17:37

oui, c'est ça
je réfléchis si je me décide à tout retaper What a Face
mais c'est vraiment un gros boulot !... je vous en reparle si...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Mer 26 Sep - 13:13

Dr Mabuse a écrit:
A la mort du Maître, je ne sais plus qui a créé un prix "Edgar Wallace", prix qui ne fût décerné qu'une fois :

Le Bar du Cheval Mort, sd , par Léon-Marie Thylienne, éditions Moorthamers Frères.
Désolé de contrarier notre Docteur en chef, mais ce prix a continué bien au-delà (mais est-ce un revival?). On trouve ainsi, dans nos collections françaises :
Inter-Police Choc (2e série) n°16 (Presses Internationales) Découpage au diamant Siegfried Bertl 1964

Et pour ce qui est du domaine germanophone:
Citation :
Beim Edgar Wallace Preis handelte es ich um einen Manuskript-Preis, den der Goldmann Verlag 1963, 1965, 1967 und zuletzt 1980 ausgeschrieben hatte. Die Preisträger im einzelnen waren:

1963
(Beteiligung: 144 Manuskripte, Jury: Walter Kiaulehn (Kritiker), Hans Hellmut Kirst, Wilhelm Goldmann (Verleger) Ausgezeichnete ohne Rangfolge)
Bertl, Siegfried: Die Bar in London (Goldmann 1266)
Biebricher, Rolf: Mord! Schauplatz Zürich (Goldmann 1265)
Costa, Herma: Die Party in Starnberg (Goldmann 1261)
Fortride, L.A.: Die Wohnung gegenüber (Goldmann 1262)
Hall, Ernst: Die Glocken des Todes (Goldmann 1263)
Hoffmann, Friedrich: Was geht im Steinbruch vor? (Goldmann 1264)

1965
Beteiligung: 245 Manuskripte, Jury: Walter Kiaulehn, Hans Hellmut Kirst, Wilhelm Goldmann
1. Ulrich, Max: Raub in der Münchner Lombard-Bank (Goldmann 2080)
2. Grömmer, Helmut: Detektiv ist nichts für mich (Goldmann 2082)
3. Violan, Lo: Der Schatten vor dem Fenster (Goldmann 2082)
3. Adrian, Rudolf: Ein gewisser Herr Fabian (Goldmann 2084)

1967
Beteiligung: 183 Manuskripte, Jury: Hans Hellmut Kirst, Richard Kaufmann (Redakteur bei Christ & Welt), Hans Rauschning (Verlagsleiter), Wilhelm Goldmann
1. Rodrian, Irene: Tod in St. Pauli (Goldmann 2298)
2. Mandie, Maria: Die Whiskyparty am Rhein (Goldmann 3005)
3. Stackelberg, Freda von: Mord am Stachus (Goldmann 3006)

1980/81
Beteiligung: 206 Manuskripte, Jury: Bernt Engelmann, Ulrich Klever, Gert Frederking und Gerhard Beckmann (Verlagsleiter), Hansjörg Martin, Jürgen Roland
1. Blettenberg, Detlef: Weint nicht um mich in Quito (Goldmann 5611)
2. Baumrucker, Gerhard: Die Weise von Liebe und Mord (Goldmann 5612)
3. Haefs, Gisbert: Mord auf dem Millionenhügel (Goldmann 5613)
4. Ferber, Luisa: Mord in Ulm (Goldmann 5619)
5. Voigt, Jo: Der Todfeind (Goldmann 5620)
6. Ferber, Luisa: Tod auf Sylt (Goldmann 5612)
(Quelle: Thomas Przybilka / eigene Recherchen)

In den teilweise auf den Klappentexten der ausgezeichneten Romane veröffentlichten Preiswürdigungen heißt es:

Walther Kiaulehn über »Die Deutschen und der Kriminalroman« bei der Verleihung des Edgar- Wallace-Preises
"Die deutsche Literatur enthält Beweise dafür, daß einige unserer Meister den Kriminalroman in den Rang der Kunst erhoben haben. . ., daß kein deutscher Autor die Augen niederzuschlagen braucht, wenn er den Vorsatz faßt, sich ebenfalls mit einem Kriminalroman zu versuchen.
Edgar Wallace in England . . . war ein großer Entrümpler des alten Detektivromans, alles war neu, und alles erschien als Wirklichkeit. Er hatte den größten Erfolg von allen, und er verdiente ihn. . .
Edgar Wallace mit der langen Zigarettenspitze war in Deutschland ebenso populär wie überall. Damals begannen auch die deutschen Literaten sich für den Kriminalroman zu interessieren.
Heutzutage gibt es keinen Grund mehr für einen deutschen Autor, der ihn hindern könnte, ein paar gute Kriminalromane zu schreiben... Der beste Kriminalroman aller Zeiten ist noch nicht geschrieben worden. Raymond Chandler sagte: "Wir haben nur die Außenmauer dieser Literaturgattung gestürmt. Die Zitadelle wartet noch auf ihre Eroberung."

Hans Hellmut Kirst bei der Verleihung des Edgar- Wallace-Preises über den Kriminalroman
"Das Verbrechen ist so alt wie die Menschheit. Und die Literatur darüber - gleichgültig in welcher Form - wird so lange existieren wie diese Menschheit selbst. Wie jedoch diese Literatur aussieht, sollte niemanden gleichgültig lassen. Denn das Verbrechen ist keine lockere, gefällige, verspielte Freizeitgestaltung - auch nicht für jene, die darüber schreiben. . . Gleich mit den ersten Kriminalromanen wurden überaus bemerkenswerte, wenn auch leider zuwenig beachtete Maßstäbe gelegt. Man weiß genau, wann, wo und durch wen das geschah: in London - der eine hieß Arthur Conan Doyle, der andere Edgar Wallace ... Im Bereich jener jahrhundertealten Literatur, die sich konsequent und ausschließlich mit dem Verbrechen beschäftigt, ist der letztere der zeugungsreichste Vater . Edgar Wallace erwies sich als der große, meisterlich geschickte Drahtzieher der sonderbarsten und vielgestaltigsten Puppenspiele, die es in diesem Bereich jemals gegeben hat. Ihn einen der großen Märchenerzähler unserer Zeit zu nennen, ist sicherlich keine Fehleinschätzung.«
(http://www.krimilexikon.de/ulrich.htm)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
Dr Mabuse
Sherlock Holmes
avatar

Nombre de messages : 1539
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Jeu 27 Sep - 21:48

Maciste a écrit:

Inter-Police Choc (2e série) n°16 (Presses Internationales) Découpage au diamant Siegfried Bertl 1964


Extraordinaire ! cheers

Qui possède ce livre ?
Quel est le titre original ?
Si quelqu'un l'a lu, peut-on en avoir un bref aperçu ?
etc, etc, ...

Avec tous mes remerciements anticipés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Jeu 27 Sep - 21:55

La réponse est facile : Die Bar in London (1964)
Traduit par M. Thies-Morgat.
Je tâcherai de le feuilleter dans le week-end et de t'en donner un petit aperçu.
Fais de beaux rêves jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Ven 28 Sep - 9:16

Et voici, comme vous l'attendiez tous fébrilement, l'intrigue:
un reporter criminel au "Star", nommé Tab, enquête sur la mort de M. Derrymore, assassiné dans son club londonien alors qu'il y avait donné rendez-vous au journalste pour l'entretenir d'une affaire importante. Son enquête le mènera de Londres à Paris. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
Regulator
Blaise (Modesty)


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Dim 11 Nov - 23:25

Je viens de m'acheter la BD déjà évoqué de "l'Archer Vert".

BD sympa;je me demande quels sont les modifications par rapport au roman.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean François Le Deist
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 3826
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Lun 12 Nov - 13:54

Je ne sais plus si je l'avais signalé ici ( sur Facebook, oui... mais ici ? ).

Une association suisse est en train de mettre à disposition ( gratuit ! ) les Edgar Wallace
Formats : epub, pdf, Kindle, Word

http://www.ebooks-bnr.com/tag/wallace-edgar/

Bonne lecture...

_________________
"Par suite des pluies, les Bries, les Coulommiers et les Livarots ont éprouvé une forte baisse"
( Halles Centrales de Paris, janvier 1885 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://popularliteraturestudies.blogspot.fr/
Marie34
Atomos (Madame)


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Wallace la passagère imprévue   Ven 22 Fév - 17:27

Bonjour!
Je n'arrive vraiment pas à trouver ni dans le commerce ni en bibliothèque ce livre paru aux éditions Moorthamers vers 1930. Est-ce que quelqu'un serait assez sympa pour me laisser le consulter? Je peux me déplacer.
Merci Marie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Ven 22 Fév - 17:57

En se forçant un peu, on veut bien être sympas clown , mais de quel livre s'agit-il donc?
Ah oui: La passagère imprévue Exclamation
Je n'ai pas ça de mon côté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
arzam
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 6894
Localisation : Au fil de la Loire en Touraine
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Ven 22 Fév - 19:27

chez moi non plus malheureusement Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie34
Atomos (Madame)


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Wallace   Ven 22 Fév - 19:43

Oui , La passagère imprévue est assez rare c'est pourquoi je sollicite ce forum pour savoir si un passionné de Wallace l'aurait... Le forum, je consulte depuis longtemps sans m'être inscrite jusqu'alors. Il est super. (navrée, avoir mis le livre en titre, c'est vrai que c'est peu visible)
Merci tout de même Marie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Prix Edgar Wallace   Mar 12 Nov - 14:26

Dr Mabuse a écrit:
A la mort du Maître, je ne sais plus qui a créé un prix "Edgar Wallace", prix qui ne fût décerné qu'une fois :
Le Bar du Cheval Mort, sd , par Léon-Marie Thylienne, éditions Moorthamers Frères.
D'après des informations aimablement fournies par les descendants des éditeurs, il est vraisemblable que le Prix Edgar Wallace a été créé par la librairie Moorthamers, sans l'aval des ayant-droits de Wallace (tant qu'à faire, puisque Moorthamers publiait déjà sans autorisation des traductions des romans de Wallace dans sa Collection des Wallace). S'il n'a été décerné qu'une seule fois dans les années 1930, c'est sans doute parce qu'un procès intenté à Moorthamers par la famille Wallace a mis fin à la collection et à l'utilisation du nom de l'auteur anglais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
Maciste
Zigomar
avatar

Nombre de messages : 4600
Age : 47
Localisation : La Dombes et Le Coutançais
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   Ven 15 Nov - 20:45

Dr Mabuse a écrit:
A la mort du Maître, je ne sais plus qui a créé un prix "Edgar Wallace", prix qui ne fût décerné qu'une fois :

Le Bar du Cheval Mort, sd , par Léon-Marie Thylienne, éditions Moorthamers Frères.




Si Dr Mabuse revient un jour sur le forum, j'aimerais qu'il me dise où il a trouvé l'information concernant ce prix Edgar Wallace, que pour ma part je n'ai vu mentionnée nulle part ailleurs... même pas dans le roman en question!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-rayon-populaire.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wallace, Edgar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wallace, Edgar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wallace, Edgar
» Wallace, Edgar
» Bryan Edgar WALLACE (Etats-Unis)
» Edgar Allan Poe
» L'histoire d'Edgar Sawtelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A propos de Littérature Populaire :: Biographies & bibliographies :: Bibliographies-
Sauter vers: